Infos du jour Infos du jour

09-10-2019

Partenariat Prague-Pékin : le chef de la diplomatie tchèque condamne les propos de l’ambassade de Chine

Interrogé ce mercredi par la presse, le ministre des Affaires étrangères Tomáš Petříček (ČSSD) a condamné les déclarations récentes de l'ambassade de Chine, estimant que la diplomatie n'était pas une affaire de menaces : « C'est une pression forte et j'ai dit moi-même à l'ambassadeur de Chine que nous ferions mieux de nous concentrer sur le développement d'un environnement amical. »

Suite à la décision, lundi, du conseil municipal de Prague de rompre l’accord de partenariat avec Pékin, l’ambassade de Chine a mis en garde la mairie de la capitale tchèque, estimant que cette décision mettait à mal la confiance mutuelle et les relations tchéco-chinoises. Sur Facebook, l’ambassadeur de Chine à Prague a appelé la mairie à changer son approche au risque de voir ses intérêts en pâtir.

La décision de la mairie fait suite au refus de Pékin d’abroger l’article 3 de cet accord de partenariat signé par la précédente municipalité, où Prague s’engage à reconnaître le principe de la Chine unique. En représailles des positions du maire de Prague, Zdeněk Hřib (Pirates) et d’autres politiciens tchèques vis-à-vis de Taïwan et du Tibet, la Chine a annulé la venue de plusieurs ensembles musicaux liés à la ville de Prague. La décision de la mairie de la capitale tchèque doit encore être approuvée par l’ensemble des élus.

La Faculté des lettres critique le partenariat de l’Université Charles avec une société de crédits à la consommation

La Faculté des lettres de l’Université Charles considère comme peu opportun le partenariat exclusif signé entre l’université et Home Credit, une des plus importantes sociétés mondiales de crédit à la consommation. Dans une déclaration écrite, la Faculté des lettres fait savoir qu’elle n’a pas été tenue informée de ce partenariat, déplore que la société en question soit désignée comme partenaire principal de l’institution et estime que cet accord met à mal l’image publique de cette dernière.

Début octobre, le groupe PPF, dont fait partie la société Home Credit, a signé un accord de partenariat de trois ans avec l’Université Charles de Prague, accord qui prévoit un soutien à hauteur de 500 000 couronnes par an, à destination notamment de la Faculté de mathématiques et de physique et de l’Institut des études économiques de la Faculté des sciences sociales. PPF est un groupe financier dont l’actionnaire majoritaire est le milliardaire Petr Kellner, première fortune de République tchèque.

Un député communiste soupçonné de plagiat pour sa thèse de doctorat

Le député communiste Zdeněk Ondráček est soupçonné de plagiat dans la rédaction de sa thèse de doctorat soutenu à l’Université Palacký d’Olomouc. Des journalistes du quotidien Mladá fronta Dnes ont trouvé huit passages de son mémoire, faisant parfois une page, tirés d’un ouvrage universitaire non-cité par Zdeněk Ondráček.

Selon l’Université Palacký d’Olomouc, la thèse de Zdeněk Ondráček avait été passée au crible par un logiciel anti-plagiat sans qu’aucun problème ne soit détecté. La porte-parole de l’université a toutefois informé la Radio tchèque que la thèse serait à nouveau examinée et que les conclusions devraient être rendues d’ici un mois. Pour sa part, Zdeněk Ondráček a vivement rejeté les allégations et s’est dit prêt à envisager de porter plainte.

Depuis quelques années, les universités tchèques s’efforcent d’intensifier la lutte contre le plagiat dans les mémoires et thèses universitaires. Le problème de plagiat à l'université a coûté leur poste à deux anciens ministres ces dernières années : Taťána Malá (ANO) à la Justice et Petr Krčál (ČSSD) au Travail.

Des militants du mouvement Extinction Rebellion prévoient blocages et manifestations vendredi et samedi

Des militants et sympathisants tchèques du mouvement Extinction Rebellion (XR) prévoient des blocages et des manifestations ce vendredi, à Prague, entre 8 et 17 heures. Les activistes entendent ainsi bloquer le trafic en différents lieux non précisés, de même que samedi, lors d’une manifestation prévue sur la place Venceslas. Des actions devraient également se dérouler devant le bâtiment de la Télévision tchèque et devant le siège de la société énergétique ČEZ.

De Sydney à New York en passant par Londres ou Paris, les militants écologistes d’Extinction Rebellion ont entamé le 7 octobre, deux semaines d’actions de désobéissance civile à travers le monde pour dénoncer l’inaction « criminelle » des gouvernements face à la crise climatique, entraînant des dizaines d’arrestations.

Stagnation du taux de chômage à 2,7% en septembre

Le taux de chômage s’est élevé à 2,7% en septembre, selon les derniers chiffres du Bureau du travail, équivalent tchèque de Pôle emploi. Ce taux stagne ainsi depuis trois mois, le nombre de personnes sans emploi ayant toutefois baissé à 201 900, soit le nombre le plus faible pour un mois de septembre depuis 1996. Le nombre de postes vacants a également diminué pour atteindre 345 000.

Cette situation de quasi-plein-emploi reste problématique pour un grand nombre d’entreprises, confrontées depuis plusieurs années à une importante pénurie de main-d’œuvre.

Ouverture d’un mémorial dans la maison natale de Jan Palach

Ce mercredi, le Musée national a officiellement ouvert un mémorial dédié à la mémoire de Jan Palach, dans sa maison natale de Všetaty, près de Mělník. Une exposition sera désormais à découvrir dans la maison, et un bâtiment adjacent rappellera l’histoire du jeune étudiant tchèque ainsi que les événements de l’époque sous forme multimédia. Un documentaire de la réalisatrice Olga Sommerová y sera également projeté.

Le 19 janvier 1969, Jan Palach s’est immolé, place Venceslas, à Prague, en protestation contre l’occupation de la Tchécoslovaquie par les troupes du Pacte de Varsovie. Le Musée national a racheté la maison natale de Jan Palach en 2014.

Jusqu’à 300 000 personnes attendues à Prague vendredi pour rendre hommage à Karel Gott

300 000 personnes sont attendues à Prague, ce vendredi, pour l’hommage public au chanteur tchèque Karel Gott, décédé le 1er octobre dernier à l’âge de 80 ans. De 8 à 22 heures, le cercueil sera exposé au Palais Žofín, à côté du Théâtre national. Selon le chef de service du Žofín, ses équipes sont prêtes à décaler encore davantage l’heure de fermeture en raison de l’afflux de personnes attendues. Selon Jan Hrubý, seules 50 000 personnes maximum parviendront sans doute à rendre hommage à la vedette dans le bâtiment.

A l’origine le gouvernement tablait sur quelque 100 000 personnes vendredi, avant de revoir les chiffres à la hausse. Face à l’afflux attendu le Premier ministre tchèque a appelé les fans à reconsidérer leur venue et à choisir de rendre hommage à la star d’une autre façon.

Météo

Encore un temps très instable attendu, jeudi, jour de fête des Marina, avec des averses et des éclaircies. 12 ºC en moyenne pour les températures maximales, avant le retour de la douceur prévue en fin de semaine.

09-10-2019