Infos du jour Infos du jour

05-10-2019

Pour la première fois depuis 17 ans, Moody’s a relevé d’un cran la notation financière de la République tchèque

L’agence de notation financière Moody’s Investors Service a revu à la hausse d’un cran, vendredi, la capacité de la République tchèque à rembourser ses emprunts en lui attribuant une note de Aa3 contre A1 précédemment, la faisant ainsi passer d’une qualité moyenne supérieure à une haute qualité avec une perspective stable. Il s’agit du meilleur rating de l’histoire pour la République tchèque, ainsi que parmi les pays de l’ancien bloc de l’Est. L’agence a mis en avant l’amélioration des indicateurs budgétaires et les réformes entreprises par le gouvernement en faveur de l’économie.

Malgré l’altération des perspectives en matière de croissance du PIB, l’agence prévoit de nouvelles réductions du déficit pour cette année et l’année prochaine. A la fin 2020, le ratio de la dette publique de la République tchèque devrait s’élever à 30,8% du PIB, puis descendre sous la barre des 30% d’ici à 2023.

Lutte contre la migration clandestine : la Tchéquie entend continuer à contribuer financièrement

La République tchèque prévoit de consacrer 300 millions de couronnes (11,6 millions d’euros) à l’aide humanitaire en Afrique au cours des trois prochaines années, conformément à la politique prônée depuis quelques années déjà. C’est du moins ce que propose le ministère des Affaires étrangères dans un document qui sera débattu par le gouvernement mardi prochain. Cette aide doit contribuer à lutter contre les causes de la migration clandestine vers l’Europe.

Dans ce document, le ministère souligne que l’explosion démographique, la croissance du chômage et l’instabilité sont les principales raisons de cette migration. Trois programmes sont prévus pour soutenir le maintien de la paix et de la sécurité, la croissance économique et le développement social. Cette aide se concentrera essentiellement en Afrique du Nord et de l’Ouest, dans les régions de la Corne de l’Afrique et du Sahel.

Depuis 2000, le niveau des salaires augmente plus rapidement en Tchéquie qu’en Allemagne

Les salaires en République tchèque depuis l’an 2000 ont augmenté plus rapidement qu’en Allemagne. En 2018, le montant du salaire moyen, qui s’est élevé à 33 840 couronnes (1 311 euros) à la fin du quatrième trimestre, était le double de celui en 2000. S’il était converti en euros, ce montant permettrait aux Tchèques de disposer chaque mois de trois fois plus d’argent qu’il y a dix-huit ans. En comparaison, le niveau de salaire en Allemagne a augmenté de 44% durant la même période. Ces chiffres proviennent d’une analyse réalisée par la société Purple Trading.

Depuis 2000, le montant des salaires en République tchèque a augmenté chaque année en moyenne de 4,67%. Convertie en euros, cette augmentation aurait été de l’ordre de 6,62%. En Allemagne, la hausse annuelle moyenne a été de 2,08%.

Par ailleurs, pour la première fois de l’histoire, le montant du salaire brut mensuel moyen en République tchèque a dépassé la barre des 34 000 couronnes au deuxième trimestre 2019, pour une augmentation de 7,2% par rapport à 2018. En tenant compte de l’inflation, il s’agit d’une hausse réelle de 4,3%. Toutefois, environ deux tiers des employés perçoivent une rémunération inférieure à ce montant.

Bière : Plzeňský Prazdroj a augmenté de 500 000 hectolitres sa capacité de production de la Pilsner Urquell

Plzeňský Prazdroj, la plus grande brasserie en République tchèque, a achevé l’installation de vingt nouvelles cuves de fermentation cylindroconiques pour la production de la Pilsner Urquell, la lager tchèque la plus célèbre et la plus vendue dans le monde. Il s’agit d’un investissement de 290 millions de couronnes (11,25 millions d’euros), qui augmente la capacité de production annuelle de quelque 500 000 hectolitres.

La brasserie, rachetée par le groupe japonais Ashi en 2017, a vendu en 2018 quelque 11,5 millions d’hectolitres de bière en République tchèque et dans une soixantaine de pays dans le monde, un volume en hausse de 4%. Seule la Pilsner Urquell, dont 3,5 millions d’hectolitres ont été brassés, est toutefois produite exclusivement à Plzeň (Bohême de l’Ouest).

Athlétisme – Mondiaux : toujours pas de médaille tchèque

L’équipe de République tchèque reste toujours sans médaille aux championnats du monde d’athlétisme. Vendredi, Zuzana Hejnová a terminé 5e du 400 mètres haies remporté par l’Américaine Dalilah Muhammad en 52’’16, nouveau record du monde. La Tchèque, double championne du monde de la spécialité en 2013 et 2015, a franchi la ligne d’arrivée dans un temps de 54’’23, soit avec 49 centièmes de seconde de retard pour le podium.

Ce samedi, Tomáš Staněk, 4e à Londres en 2017, disputera la finale du lancer du poids, tandis que Jakub Vadlejch, vice-champion du monde en titre, s'est qualifié pour la finale du javelot, qui sera disputée dimanche.

Météo

Après un samedi très humide, le ciel reste très couvert sur la majeure partie du territoire ce dimanche, jour de la fête des Hanuš. Si les précipitations sont plus rares, le soleil ne fait de timides apparitions que dans l’est du pays.

Les températures varient entre 9 °C et 11 °C, tandis que le soleil, très discret donc, se lève à 7h06 et se couche à 18h28.

05-10-2019