Infos du jour Infos du jour

29-08-2019

OMS : la rougeole n’est plus jugée « éliminée » en République tchèque

Dans son rapport publié ce jeudi, l’Organisation mondiale de la santé s’inquiète de la recrudescence des cas de rougeole, notamment dans les pays où elle était considérée comme « éliminée ». La République tchèque fait partie des quatre pays (aux côtés du Royaume-Uni, de la Grèce et de l’Albanie) où cette maladie infantile a connu une flambée particulièrement importante ces dernières années. Pour l’OMS, le statut d’« élimination » correspond à l’absence de transmission continue pendant douze mois dans une zone géographique particulière.

En République tchèque 203 cas ont été signalés en 2018 et 579 depuis le 1er janvier 2019. En Tchéquie, les experts estiment « alarmante » l’épidémie de rougeole qui touche le pays, tout comme d’autres pays d’Europe. Le retour en force de la rougeole en Europe notamment est lié, entre autres, à la montée de la méfiance de certains parents vis-à-vis de la vaccination pour leurs enfants et à la baisse de la couverture vaccinale.

Considérée à tort comme une maladie bénigne, cette dernière se transmet essentiellement par voie aérienne. La personne contaminée devient contagieuse la veille de l’apparition des premiers symptômes, et le reste cinq jours encore.

Conflit d’intérêts : Prague a transmis sa réponse à l’audit de la CE

Les représentants du ministère pour le Développement régional ont déposé mercredi à la représentation permanente de la République tchèque à Bruxelles, la réponse à l’audit préliminaire de la Commission européenne concernant le conflit d’intérêts présumé du Premier ministre Andrej Babiš (ANO). A l’origine, le ministère était censé réagir pour la mi-août, mais la Commission européenne avait accepté une prolongation du délai jusqu’au 2 septembre.

En mai dernier, la Commission européenne a estimé que le Premier ministre Andrej Babiš était bel et bien en situation de conflit d’intérêts en raison des liens qu’il continue d’entretenir avec ses anciennes entreprises. Pour Bruxelles, le chef du gouvernement tchèque aurait abusé de sa position pour favoriser l’obtention de fonds européens par son ancienne société, Agrofert. La Commission est parvenue à cette conclusion sur la base d’un audit qu’elle a envoyé aux autorités tchèques. Andrej Babiš a toujours réfuté ces accusations, arguant qu’il avait placé, en 2017, ses parts dans Agrofert, dont il était le chef, dans deux trusts suite à l’entrée en vigueur en République tchèque de la loi sur les conflits d’intérêts.

Le président appelle les ambassadeurs tchèques à développer la diplomatie économique

Le président Miloš Zeman a appelé les ambassadeurs tchèques à se concentrer sur la diplomatie économique lors d'une rencontre, mercredi, au Château de Prague, dans le cadre de la rencontre annuelle des diplomates tchèques dans la capitale tchèque. D'après le chef de l'Etat, l'économie tchèque, plus petite et basée sur les exportations, devait réussir à percer avec succès sur les marchés étrangers et que la République tchèque avait également besoin d'investissements étrangers.

Le président tchèque a également déclaré qu'il n'appréciait pas le principe de reprocher à des autorités étrangères les violations de droits de l'Homme. D'après lui, une aide concrète apportée dans le domaine des droits humains est bien plus effective.

De hauts représentants de l’Etat tchèque aux commémorations du 75e anniversaire du Soulèvement national slovaque

Une importante délégation de hauts représentants de l’Etat tchèque, avec en tête le Premier ministre Andrej Babiš, a participé ce jeudi à Bratislava aux commémorations du 75e anniversaire du Soulèvement national slovaque. La nouvelle présidente slovaque, Zuzana Čaputová a évoqué le rôle crucial de ce soulèvement dans la formation d’un futur pays à la tradition antifasciste et démocratique.

Cet événement a vu le soulèvement des résistants slovaques pour protester contre l’entrée de la Wehrmacht sur le territoire national. Lancé le 29 août 1944, il représente aussi une tentative de renversement du gouvernement de Jozef Tiso qui collaborait avec l’Allemagne nazie.

Le lynx, espèce en voie de disparition dans les Monts des Géants

Le nombre de lynx observés a nettement décru, a déclaré mercredi, pour l'agence de presse ČTK, Jiří Flousek, zoologue travaillant pour le Parc national des Monts des Géants (Krkonoše). Les observations de la présence de lynx n'avaient pourtant cessé d'augmenter depuis que les autorités du parc avaient commencé à enregistrer systématiquement leur apparition à partir des années 2000.

La tendance se serait inversée entre 2011 et 2013 et depuis, le nombre d'observations n'a cessé de baisser. D'après Jiří Flousek, le braconnage pourrait être une des raisons de cette décrue.

Météo

Ciel partiellement couvert avec des averses et quelques éclaircies, vendredi, jour de fête des Vladěna. Mais les températures restent estivales : 27 ºC en moyenne pour les maximales.

29-08-2019