Infos du jour Infos du jour

07-08-2019

Rassemblement d’opposants au président Zeman devant le Château de Prague

Quelque 400 personnes se sont rassemblées, mardi soir, au pied de la statue de Tomáš Garrigue Masaryk, premier président de la Tchécoslovaquie indépendante, devant le Château de Prague, pour exprimer leur désapprobation de la politique du président Miloš Zeman. Appelée « Zastavme Zemana » (Arrêtons Zeman), la manifestation, qui a duré un peu moins de deux heures, était organisée par l’Initiative pour la protection des valeurs de la démocratie Masaryk.

Plusieurs personnalités, parmi lesquelles le sociologue Fedor Gál, le philosophe Václav Němec ou encore le réalisateur Martin Vadas, se sont exprimées à cette occasion, entre autres pour reprocher au Premier ministre Andrej Babiš son incapacité à diriger l’Etat dans un système démocratique et, ainsi, à empêcher le glissement du pouvoir du gouvernement vers le président. Des banderoles portant des inscriptions comme « Nous ne sommes pas une colonie russe, ni chinoise » ou « « La vérité doit vaincre la haine de Zeman » ont également été déployées.

Zuzana Čaputová et le pape François, personnalités étrangères préférées des Tchèques

Zuzana Čaputová est la personnalité étrangère préférée des Tchèques, selon un sondage réalisé en juin dernier par l’agence STEM, dont les résultats ont été publiés ce mercredi. Elue en mars dernier et en fonctions depuis juin, la nouvelle chef de l’Etat slovaque, première femme présidente, bénéficie de l’opinion positive de 71% des personnes interrogées. Zuzana Čaputová est suivie du pape François, apprécié par un peu plus de six Tchèques sur dix. Par ailleurs, le Premier ministre hongrois Viktor Orban et l’ancienne Première ministre britannique Thereza May étaient les deux seules autres personnalités à bénéficier d’une opinion majoritairement favorable. Derrière, le président français Emmanuel Macron, cinquième, s’en tire avec un résultat de 40%.

Inversement, le président chinois Xi Jinping et le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker sont les deux personnalités les moins appréciées. La chancelière allemande Angela Merkel et le président américain Donald Trump ne sont guère plus populaires.

Un autre Tchèque poursuivi en justice pour avoir participé aux combats dans l’est de l’Ukraine

La police tchèque mène une enquête sur les activités d’un ressortissant tchèque qui, selon elle, a participé aux combats en Ukraine dans les rangs des séparatistes prorusses en 2015. S’il est reconnu coupable du délit d’acte terroriste, l’homme, âgé de 25 ans et originaire de la région de Karlovy Vary, encourt jusqu’à douze ans de prison.

L’information a été publiée par le quotidien Deník N ce mercredi. Selon le journal, la police a déjà révélé plus de quinze cas similaires de Tchèques ayant combattu dans la région du Donbass contre l’armée ukrainienne.

En mai dernier, le tribunal régional de Pardubice (Bohême de l’Est) a condamné un ancien soldat tchèque à trois ans de prison avec sursis, après que celui-ci a été reconnu coupable d’avoir participé à des combats en Ukraine du côté des forces de l’Etat sécessionniste de la République populaire de Donetsk. Le soldat avait séjourné durant un mois en Ukraine en 2015, période qui avait précédé son engagement dans l’Armée tchèque.

Prague ne livrera pas à Moscou un banquier russe accusé de détournement d’argent

La République tchèque n’extradera pas le banquier russe Alexander Bugaevsky, malgré le souhait de Moscou. La décision a été prise par la ministre de la Justice, Marie Benešová (mouvement ANO), ce mercredi. Selon les médias tchèques, la Russie accuse son ressortissant d’avoir détourné plus d’un milliard de couronnes d’une banque russe.

Alexander Bugaevsky se défend en affirmant qu’il s’agit d’une poursuite aux motifs politiques. Celui-ci a été arrêté par la police tchèque en avril 2018 sur la base d’un mandat d’arrêt international. Alexandr Bugajevsky a ensuite déposé une demande d’asile. Le tribunal de Prague avait décidé que son éventuelle extradition était conforme à l’ordre judiciaire, décision qui avait ensuite été confirmée par la Cour supérieure.

Pratiques anticoncurrentielles : Bruxelles adresse reproche à des opérateurs tchèques leur accord de partage de réseaux

La Commission européenne a informé les opérateurs tchèques de téléphonie mobile O2 CZ et T-Mobile CZ, ainsi que le fournisseur d'infrastructures de télécommunications tchèque CETIN, de son avis préliminaire selon lequel leur accord de partage de réseaux restreint la concurrence, en violation des règles de concurrence de l'Union européenne. Le communiqué de presse a été publié ce mercredi.

Margrethe Vestager, commissaire chargée de la politique de concurrence, a expliqué que « le partage de réseaux par les opérateurs est généralement bénéfique pour les consommateurs en termes de déploiement plus rapide, d'économies de coûts et de couverture dans les zones rurales. Toutefois, lorsque des signes indiquent que les accords de coopération peuvent porter préjudice aux consommateurs, il est de notre devoir de les examiner et de veiller à ce que les marchés restent concurrentiels. »

O2 CZ et T-Mobile CZ sont des opérateurs importants du marché tchèque de détail des télécommunications mobiles. Les infrastructures mobiles et l'activité de commerce de gros d’O2 CZ ont été transférées à CETIN, une société d'infrastructures de réseau qui appartient au même groupe d'entreprises. La coopération pour le partage de réseau entre O2 CZ/CETIN et T-Mobile CZ a commencé en 2011, et son ampleur n'a pas cessé d'augmenter. À l'heure actuelle, elle couvre toutes les technologies mobiles (c'est-à-dire 2G, 3G et 4G) et l'ensemble du territoire tchèque, à l'exclusion de Prague et de Brno, ce qui représente environ 85 % de la population.

Des motifs d’opéras baroques français pour conclure les 20es Fêtes d’été de musique ancienne

C’est avec un spectacle français de chant et de danse intitulé « Soirée pour le Roi », qui a plongé le public dans l’atmosphère des soirées fastueuses organisées dans la Cour du roi de France au XVIIe siècle, que s’est achevée, mardi soir à Prague, la 20e édition du festival des Fêtes d’été de musique ancienne.

Interprétés par les solistes Katherine Watson et Mathias Vidal, des airs de célèbres opéras baroques français ont ainsi résonné dans une salle du Rudolfinum comble. Les deux danseurs étaient membres de l’ensemble français Les Cavatines.

Ouvert le 11 juillet, le festival, organisé en coopération avec le Centre de musique baroque de Versailles et l’Institut français de Prague, a proposé un programme composé de huit représentations pour une fréquentation totale record de quelque 3 500 spectateurs.

Météo

Après un mercredi marqué par un temps nuageux et pluvieux, le soleil est de retour sur une grande partie du territoire ce jeudi, jour de la fête des Soběslav. Si les nuages restent encore présents, les précipitations seront rares et faibles.

Les températures varient entre 24 °C et 27 °C. Le soleil se lève à 5h38 et se couche à 20h32.

07-08-2019