Infos du jour Infos du jour

30-07-2019

Accord climat : Babiš met de l’eau dans son vin sur la neutralité carbone

Le Premier ministre tchèque Andrej Babiš a changé sa position sur l’accord climat visant à atteindre la neutralité carbone d’ici à 2050. S’exprimant à Bruxelles lundi, après sa rencontre avec la future cheffe de la CE Ursula von der Leyen, Andrej Babiš a déclaré que la Tchéquie devrait investir des milliards afin d’y parvenir mais que son gouvernement avait des idées afin d’y parvenir.

Le mois dernier, la République tchèque, aux côtés de l’Estonie, la Hongrie et la Pologne, avait refusé l’objectif de neutralité carbone pour 2050. Les dirigeants des 28 Etats membres n’étaient donc pas parvenus à trouver un accord pour réduire les émissions de gaz à effet de serre de manière significative d’ici à cette date, en raison du blocage de ces quatre pays opposés à l’inclusion d’une date explicite.

« Je n’imagine pas qu’il n’y ait aucune émission (de gaz à effet de serre) en 2050, » avait déclaré le Premier ministre tchèque Andrej Babiš. Lundi, ce dernier a toutefois rappelé que la République tchèque devrait avoir la liberté d’établir son mix énergétique sur le nucléaire. Il a également ajouté souhaiter un débat plus large afin que la Chine, l’Inde, la Russie et les Etats-Unis respectent également l’Accord de Paris.

Un deuxième individu mis en examen pour avoir fait l'apologie des attentats de Christchurch

La police tchèque a mis en examen un deuxième individu qui avait exprimé son approbation avec les attentats de mars dernier, à Christchurch en Nouvelle-Zélande. Ces attentats contre des mosquées, attribué à l'extrême-droite, avaient fait 51 morts et des dizaines de blessés. Selon Martin Bílý, du Bureau du procureur général, les deux affaires sont en phase préparatoire et aucune autre information ne sera pour l’heure rendue publique par les autorités judiciaires.

S’il est reconnu coupable, l’accusé encourt une peine de prison de 15 ans, voire une saisie de ses biens. Le quotidien en ligne Deník N avait révélé en mai dernier que la police enquêtait sur plusieurs personnes également soupçonnées d'avoir fait l'apologie de ces attentats sur les réseaux sociaux, s'appuyant sur plusieurs messages postés après la tragédie.

Le Président Zeman a démis le ministre de la Culture de ses fonctions à compter du 31/07

Le ministre de la Culture Antonín Staňek (ČSSD) est révoqué par le chef de l'Etat à la fin du mois de juillet. Une information du porte-parole du Président Zeman, qui précise que ce dernier a remercié le ministre sortant pour son bon travail et pour avoir dévoilé des affaires de corruption dans le domaine de la culture.

Le feuilleton Staňek dure depuis la mi-mai et sa démission, non acceptée par le Président, qui a également refusé de le révoquer malgré la demande formulée par le Premier ministre Andrej Babiš (ANO).

Le ČSSD, membre de la coalition gouvernementale formée avec ANO, a toujours l'intention de faire de son vice-président Michal Šmarda le nouveau ministre de la Culture.

Etude : plus de la moitié des Tchèques insatisfaits du système judiciaire

Plus de la moitié des Tchèques se disent instatisfaits du système judiciaire dans le pays, d'après une étude réalisée par l'agence STEM. 53% des personnes interrogées ont déclaré ne pas être satisfaites de l'état de la justice et 32% ont estimé qu'elle nécessistait une réforme en profondeur.

Les personnes âgées et les petits et moyens entrepreneurs tout particulièrement ont exprimé leur insatisfaction vis-à-vis de la lenteur des tribunaux, tandis que les jeunes Tchèques interrogés sont plus tolérants dans leur approche.

Reconstitution historique de la Première défenestration de Prague

La mairie du IIe arrondissement de Prague a préparé un programme pour toute la journée de mardi à l'occasion du 600e anniversaire de la Première défenestration de Prague. Le 30 juillet 1419, des partisans des Hussites en colère avaient pris d'assaut l'hôtel de ville de la Nouvelle-Ville de Prague et avaient jeté par la fenêtre sept échevins catholiques. Cette défenestration est considérée comme l'élément déclencheur des guerres hussites qui durèrent jusqu'en 1436.

Le programme de la journée, organisé sur la place Charles où s'est déroulé l'incident, consiste notamment en une reconstitution historique de cette défenestration à 17 heures.

Foot : le Slavia risque de se voir sanctionner par des matches à huis clos

Le club du Slavia Prague pourrait se voir infliger des matches à huis clos a fait savoir le président de la Commission disciplinaire de la Ligue de football, Richard Bacek. La décision finale de la Commission sera rendue ce jeudi. Le club de foot pragois collabore actuellement avec la police pour retrouver trois responsables d'incidents qui se sont déroulés dimanche soir dans le stade Eden pendant le match contre le Sigma Olomouc. Des tirs de feux d'artifice normalement interdits ont visé la tribune des supporters d'Olomouc et le match a dû être provisoirement interrompu.

La sanction pourrait être d’autant plus importante que le club pragois est déjà en sursis. Le club avait été en effet sanctionné la saison dernière à cause du comportement de certains de ses supporters.

Météo

Mercredi, jour de fête des Ignác, c'est un temps toujours instable et orageux qui régnera sur une bonne partie du pays. Les températures, en très légère baisse, oscilleront entre 24 et 28 °C pour les maximales.

30-07-2019