Infos du jour Infos du jour

18-07-2019

Les positions du maire de Prague sur la Chine critiquées par Pékin

La Chine a appelé le maire de Prague Zdeněk Hřib et la direction de la municipalité à ne pas mettre en péril les relations tchéco-chinoises. Selon l'agence officielle d'information Chine Nouvelle, le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères a ainsi réagi, mercredi, à la question de savoir si Pékin avait décidé de mettre en place des mesures de rétorsion en lien avec les positions de la municipalité pragoise sur la Chine.

Zdeněk Hřib, maire de Prague issu des rangs du Parti pirate, s’est démarqué ces derniers mois de la ligne très pro-chinoise imposée par Miloš Zeman. Au printemps dernier, il avait reçu le président du gouvernement tibétain en exil, dont il a fait hisser le drapeau sur un bâtiment officiel de la ville. L'administration de la capitale tchèque souhaite également modifier l'accord signé par son prédécesseur avec Pékin : le nouveau maire souhaite en effet y supprimer la mention relative à la reconnaissance par Prague d'une « Chine unique ». En avril dernier, la Chine a annulé la venue de l'Ensemble philharmonique de Prague (PKF) qui devait se produire fin septembre, début octobre pour 14 représentations dans le pays. Cette annulation était également en représailles aux positions du maire de Prague.

Invalidation de la décision de Černošice sur le potentiel conflit d’intérêts d’Andrej Babiš

Suite à une plainte déposée par le Premier ministre Andrej Babiš, le conseil régional de Bohême centrale a invalidé la décision du conseil municipal de Černošice concernant son potentiel conflit d’intérêts. Suite à une requête de Transparency International (TI), les élus de cette petite commune de la banlieue de Prague avaient estimé que le Premier ministre contrôlait encore de fait le groupe Agrofert qu'il a fondé, en dépit du placement de ses actifs dans des trusts afin de ne pas contrevenir à la loi sur le conflit d’intérêts.

Ayant conclu au conflit d’intérêts, le conseil municipal de Černošice avait fixé le montant d’une amende à 200 000 couronnes. Cette décision ayant été invalidée, le dossier va désormais être renvoyé à Černošice qui devra à nouveau se pencher sur la question.

MAE : la République tchèque prête à aider, mais refuse les quotas migratoires

Le ministre tchèque des Affaires étrangères Tomáš Petříček a réagi aux déclarations du ministre de l'Intérieur allemand Horst Seehofer selon lequel « la volonté (des pays d'Europe de l'Est) d'être partie prenante d'une solution européenne est proche de zéro », en lien avec la crise migratoire. Le chef de la diplomatie tchèque a fait savoir que le pays était prêt à aider dans le cadre d'une solution globale européenne mais qu'elle refusait le principe des quotas migratoires. Horst Seehofer a fait ses déclarations lors d'une conférence de presse à Berlin, mercredi, ajoutant que l'actuel système de répartition des migrants ne pouvait pas être une solution viable à long terme.

Le ministre de l'Intérieur allemand a par ailleurs évoqué les statistiques d'un rapport annuel de la police fédérale allemande selon lequel le nombre de migrants illégaux ayant traversé la frontière de la République tchèque vers l'Allemagne avait augmenté de 6,5% par rapport à 2017, pour atteindre 4 296 cas. Une augmentation qui serait, selon lui, en contraste avec le reste des frontières allemandes où les migrations illégales ont enregistré une baisse.

Amende et peine avec sursis pour les deux touristes allemands, auteurs d’un graffiti sur le Pont Charles

Un an de prison avec sursis, cinq ans d’interdiction de séjour en Tchéquie, des amendes de 100 000 couronnes et deux fois 40 000 couronnes à débourser pour les dommages causés : tel est le verdict du tribunal du Ier arrondissement de Prague rendu à l’encontre des deux touristes allemands, auteurs d’un graffiti lundi soir sur le célèbre Pont Charles à Prague.

Les deux hommes âgés de 23 et 30 ans ont déclaré avoir été sous l’emprise de l’alcool lors des faits et ne pas s’être rendu compte de l’importance du monument. Les deux malfaiteurs avaient été surpris au moment des faits, après que la police a été alertée par des passants. L’inscription taguée est longue de plus de cinq mètres. Le maire Pirate de Prague Zdeněk Hřib a condamné les faits, les qualifiant de « barbarisme culturel absolu », et a rappelé que de nombreux espaces légaux dans la capitale tchèque étaient réservés à ce type d’expression.

En panne, le système Galileo marche à nouveau

En panne depuis jeudi dernier, le système européen de navigation par satellites Galileo a été remis en service, a annoncé le ministère tchèque des Transports, se référant au communiqué de l’agence GSA qui exploite le système, basée à Prague. Depuis une semaine, la constellation Galileo ne fournissait officiellement plus de signal de navigation.

La panne aurait été due à des problèmes techniques suite à une mise à jour de logiciels. « Les utilisateurs peuvent néanmoins encore subir des instabilités jusqu’à nouvel ordre », avertit toutefois la GSA. Selon le magazine spécialisé français Aerospatium, dédié au secteur aéronautique et spatial, la panne de Galileo met en évidence l’opacité du système et de la communication de l’agence européenne.

Etude : une majorité de Tchèques insatisfaits de leur salaire

Une étude réalisée au mois de juin par l’institut CVVM montre que trois Tchèques sur cinq estiment être payés moins que ce qu’ils méritent et seul un Tchèque sur trois estime qu’il bénéficie d’un salaire suffisant. 80% des personnes interrogées déclarent ne pas craindre de perdre leur emploi.

Cependant, une majorité de Tchèques se disent satisfaits de leur position actuelle, en dépit de l’insuffisance de leur salaire. Environ trois quarts déclarent également avoir de bonnes relations sur le lieu de travail, un facteur qui est, selon l’institut CVVM, largement lié au sentiment de satisfaction au travail.

Une rétrospective Giacometti à la Galerie nationale de Prague

La Galerie nationale propose actuellement au Palais des Foires une exposition rétrospective consacrée au peintre et sculpteur suisse, Alberto Giacometti. Cette exposition est réalisée en collaboration avec la Fondation Giacometti, qui a prêté des œuvres de l'artiste. Il s'agit là de la toute première exposition de cette ampleur consacrée à Giacometti, à être organisée en République tchèque.

L'exposition, qui s'achèvera le 1er novembre prochain, propose une plongée dans l'oeuvre de l'artiste sur cinq décennies.

Foot : le milieu camerounais Georges Mandjeck mécontent du Sparta

Le porte-parole du Sparta Prague a reconnu que le club de foot avait été contacté par la FIFA suite à une plainte du milieu camerounais Georges Mandjeck déposée en février dernier pour dénoncer des irrégularités contractuelles. Avant d'être prêté au Maccabi Haïfa la saison dernière, le joueur était payé via des factures, tel un autoentrepreneur et non comme un salarié.

Invité à s'expliquer, le club tchèque a déjà reconnu que son système n'était « pas conforme », arguant « être obligé d'y recourir en vertu de la législation nationale ». Il dispose d'un dernier délai jusqu'au 29 juillet pour accepter la demande de requalification ou de résiliation du contrat. D'autres joueurs dans le même cas réfléchiraient aussi depuis un certain temps à attaquer le Sparta. Quelle que soit l'issue, Georges Mandjeck affirme ne plus vouloir retourner au club, également en raison d’une prime non payée.

Météo

Vendredi, jour de fête des Drahomíra, temps instable et orageux avec des températures toujours à la hausse : les maximales oscilleront autour de 27°C.

18-07-2019