Infos du jour Infos du jour

16-07-2019

Gouvernement : les sociaux-démocrates ont confirmé la nomination de Michal Šmarda ministre de la Culture

La journée de lundi n’a abouti à aucune avancée dans l'évolution des relations entre le parti social-démocrate (ČSSD) et le mouvement ANO, les deux formations qui composent la coalition gouvernementale. Les dirigeants du ČSSD ont décidé de ne pas quitter le gouvernement suite à leur rencontre avec le Premier ministre Andrej Babiš. Les sociaux-démocrates ont toutefois confirmé la nomination de Michal Šmarda aux fonctions de ministre de la Culture. Michal Šmarda doit remplacer Antonín Staněk, mais le président de la République, Miloš Zeman, a jusqu’à présent refusé la démission de ce dernier, pourtant annoncée en mai dernier, et de nommer Michal Šmarda.

En conséquence de quoi, certains responsables du ČSSD envisagent de quitter le gouvernement. Pour rappel, cette coalition bipartite est minoritaire et ne doit son existence qu’au soutien du parti communiste. De son côté, Andrej Babiš a répété qu’il espérait le maintien de son cabinet dans sa composition actuelle. Ses discussions avec Jan Hamáček, le leader du ČSSD, se poursuivront dans les prochains jours.

Baisse record du nombre de sociétés tchèques liées à des paradis fiscaux

Le nombre d’entreprises tchèques ayant leur siège enregistré dans un pays considéré comme un paradis fiscal est actuellement le plus faible depuis 2011. D’après le dernier rapport de la société de conseil Bisnode sur le sujet, elles ne sont désormais plus que 12 400. Un peu plus de 400 entreprises ont quitté ces paradis fiscaux au cours du premier semestre de cette année, soit un chiffre record qui confirme la tendance au recul observée ces dernières années de cette pratique qui permet de contourner l’impôt en République tchèque. Ainsi donc, 2,47 % du total des sociétés tchèques seraient contrôlées depuis des pays où la fiscalité est très faible.

Depuis le début de l’année, 157 entreprises tchèques ont notamment quitté les Pays-Bas. S’ensuivent les Etats-Unis (147), Chypre (36), le Luxembourg (32) et les îles Vierges britanniques. Inversement, quinze sociétés ont une nouvelle résidence fiscale à Hong-Kong et aux Emirats arabes unis.

A Ostrava, la société métallurgique va réduire sa production de 20 %

La société métallurgique basée à Ostrava propriété du groupe britannique Liberty Steel va provisoirement réduire de 20 % sa production d’acier. Si cette mesure n’entraînera pas de licenciements, les employés seront néanmoins tenus de prendre leurs congés ou rempliront d’autres tâches. Cette baisse sera obtenue par un ralentissement du rythme de production. L’information a été communiquée, ce mardi, par l’attachée de presse de la société.

Celle-ci a justifié sa décision par l’inflation des prix des matières premières, minerais de fer et de charbon, ainsi que des permis d’émissions de CO2, mais aussi par les importations d’acier en provenance de pays tiers de l’Union européenne. De son côté, le président du syndicat des métallurgistes OS KOVO a admis que des négociations sur le sujet avaient été menées avec la direction et que la décision prise était bien une conséquence de la situation sur le marché. Avec ses filiales, la société métallurgique d’Ostrava (Ostravská huť), en Moravie-Silésie, anciennement branche tchèque d’ArcelorMittal, compte quelque 6 300 employés.

Deux auteurs de graffitis sur le pont Charles arrêtés

La police a interpellé deux ressortissants étrangers auteurs de graffitis, lundi soir, sur un des piliers du pont Charles, un des plus célèbres monuments de Prague. Les deux hommes sont âgés de 23 et 30 ans et risquent, théoriquement, jusqu’à trois ans de prison. Le montant des dommages n’a pas encore été évalué.

Les deux malfaiteurs ont été surpris au moment des faits, après que la police a été alertée par des passants. L’inscription est longue de plus de cinq mètres. Le maire Pirate de Prague Zdeněk Hřib a condamné les faits, les qualifiant de « barbarisme culturel absolu », et a rappelé que de nombreux espaces légaux dans la capitale tchèque étaient réservés à ce type d’expression.

Basket : la Tchéquie coorganisera l’Euro masculin en 2021

La République tchèque coorganisera, avec l’Allemagne, la Géorgie et l'Italie, la phase finale du championnat d’Europe masculin de basket-ball en août 2021. Si les play-offs du tournoi se dérouleront en Allemagne, Prague accueillera, à l’O2 Arena, les matchs de l’un des quatre groupes lors du premier tour de la compétition. La décision a été communiquée par la fédération internationale, la FIBA, lundi.

Le championnat d’Europe de basket a été disputé à deux reprises en Tchécoslovaquie (1947 et 1981). En 2010 et 2017, la République tchèque a également organisé les championnats du monde et d’Europe féminins. Depuis 2015, année où le tournoi masculin aurait dû se tenir en Ukraine, l’organisation est confiée à quatre pays différents. Pour rappel, l’équipe nationale tchèque masculine de basket participera à la Coupe du monde en Chine en septembre prochain pour la première fois depuis trente-sept ans.

Foot – Euro U19 : les Français trop forts pour les Tchèques

L’équipe de République tchèque de football n’a pas réussi son entrée en matière au championnat d’Europe des moins de 19 ans (Euro U19), qui se tient en Arménie. Lundi soir, la Reprezentace, entraînée par l’ancien Strasbourgeois Jan Suchopárek, a été nettement battue par la France (0-3), un des favoris de la compétition.

Pour leurs deux prochains matchs de groupe, les Lionceaux affronteront d’abord la Norvège, jeudi, puis l’Irlande, dimanche. Lundi, Norvégiens et Irlandais se sont quittés sur un résultat nul (1-1). Les deux premières équipes du groupe seront qualifiées pour les demi-finales.

Météo

C’est un temps variable à nuageux avec encore de belles et franches éclaircies qui règne sur la majeure partie du territoire ce mercredi, jour de la fête des Martina.

En légère hausse, les températures varient entre 23 °C et 27 °C.

16-07-2019