Infos du jour Infos du jour

15-12-2017

Andrej Babiš au sommet européen : la discussion sur les quotas migratoires a été « orageuse »

Réunis jeudi et vendredi en sommet à Bruxelles, les dirigeants européens, dont le nouveau Premier ministre tchèque Andrej Babiš, ont consacré le dîner de jeudi soir à débattre, à huis clos, des moyens de renforcer la politique migratoire de l’UE. Ils restent toutefois divisés sur la question des quotas de répartition de réfugiés. Comme l’a déclaré la chancelière allemande Angela Merkel, les positions divergent notamment en ce qui concerne la solidarité entre les Etats membres. « Il ne peut pas y avoir de solidarité sélective entre membres de l'UE », a-t-elle prévenu.

Selon le chef du gouvernement tchèque Andrej Babiš, la discussion a été « assez orageuse ». La République tchèque, de même que les trois autres pays du groupe de Visegrad (Pologne, Hongrie, Slovaquie) campe sur ses positions de refus des quotas de relocalisation des réfugiés arrivés en Grèce et en Italie.

Manifestation, vendredi soir, à l’occasion du congrès des partis anti-migrants européens à Prague

Les leaders des principaux partis anti-migrants européens sont attendus dès ce vendredi à Prague. Ces partis politiques se rassemblent dans la capitale tchèque samedi sous l’égide du groupe Europe des nations et des libertés (ENL) qui existe au Parlement européen depuis 2014. La République tchèque est représentée à cette conférence par le parti Liberté et démocratie directe (SPD) présidé par Tomio Okamura. Ce dernier doit accueillir en personne à Prague Marine Le Pen, Geert Wilders ou encore Matteo Salvini.

Plusieurs manifestations de mouvements de gauche sont annoncées pour ce week-end. Une marche d’opposants à la politique anti-migration est prévue pour ce vendredi soir : les manifestants se réuniront à proximité de l’hôtel Intercontinental, dans la Vieille-Ville de Prague. La police a pris des mesures exceptionnelles de sécurité.

L’Armée tchèque continue à entraîner des pilotes irakiens

De retour des missions à l’étranger, des soldats tchèques ont été décorés ce vendredi par le chef de l’Etat-major Josef Beřvář au mémorial de Vítkov, à Prague. La cérémonie s’est déroulée en présence des représentants du ministère de la Défense. Les militaires distingués avaient effectué des missions en Afghanistan, en Bosnie-Herzégovine et en Egypte.

Actuellement, plus de 400 soldats tchèques participent à des opérations militaires à l’étranger. Au début de l’année prochaine, l’Armée tchèque enverra, pour la cinquième fois consécutive, ses experts militaires en Irak. Ils sont chargés de former des pilotes irakiens au maniement des avions L-159. Plus de 150 soldats tchèques avaient déjà participé à cette mission.

Les députés refusent de charger le communiste Zdeněk Ondráček du contrôle de la police

Le député communiste Zdeněk Ondráček n’a pas été élu à la tête de la commission parlementaire en charge du contrôle du GIBS, le service d'inspection des forces de police. Il a recueilli 85 voix des 186 députés présents. Sa nomination, proposée par le Parti communiste, a été vue d’un mauvais œil par certains partis, notamment par le mouvement ANO, les Maires et indépendants (STAN), et le Parti social-démocrate (ČSSD), à cause du passé controversé du député : Zdeněk Ondráček, en tant que membre du corps de la sécurité nationale (SNB), l’équivalent des CRS en France, avait participé à la répression des manifestations de novembre 1989.

Une deuxième tentative d’élire le président de la commission parlementaire chargée du contrôle de la police aura lieu mardi prochain.

La Bulgarie valide la vente de la centrale à charbon de Varna, propriété de ČEZ

L'autorité bulgare de la concurrence a validé la vente de la centrale à charbon de Varna, propriété jusqu'alors de la société énergétique tchèque ČEZ, à la société bulgare SIGDA OOD. L'accord entre les deux firmes avait été trouvé au mois d'octobre dernier. Le montant de la transaction entre les deux parties n'a pas été révélé.

La société ČEZ a rencontré de multiples problèmes avec les autorités en Bulgarie. Elle souhaitait depuis quelque temps déjà se débarrasser de la centrale de Varna, qui est plus ou moins hors service ces dernières années. Le complexe ne correspond en effet pas aux normes écologiques en vigueur au sein de l'UE et Sofia a échoué à obtenir une licence pour permettre son exploitation à court terme. La partie bulgare et ČEZ ne parvenaient d'ailleurs pas à un accord pour moderniser la centrale thermique.

La Cour constitutionnelle modifie le système du registre centralisé des recettes des entreprises

La Cour constitutionnelle a décidé de la modification de la loi sur le registre centralisé des recettes des entreprises (EET), en reportant à plus tard les 3e et 4e étapes d’introduction du système, pour que celui-ci puisse être amélioré. Lancé par le ministère des Finances en décembre 2016, le système EET permet de tracer le paiement de la TVA et donc de lutter plus efficacement contre la fraude fiscale. Il fonctionne aujourd'hui avec 161 000 entrepreneurs.

La Cour constitutionnelle a également exempté les boutiques en ligne du devoir d’utiliser le registre centralisé des recettes, en cas de paiement par carte bancaire.

Quelque 300 000 chefs d'entreprises auraient dû encore être reliés au registre centralisé des recettes des entreprises en mars et en juin de l'année prochaine pour les lancements des troisième et quatrième vagues du système.

Météo

Samedi, jour de la fête des Albína, le temps sera nuageux sur l'ensemble du territoire, avec, localement, de faibles chutes de neige. Les températures seront en baisse et varieront entre 0° et 4°C pour les maximales.

15-12-2017