Infos du jour Infos du jour

Deux personnes retrouvées mortes de froid à Prague ce weekend

Les corps sans vie de deux personnes ont été retrouvés durant le weekend dans les rues de Prague par la police tchèque. Il s'agit de deux hommes d'âge moyen, qui ont très probablement succombé au froid. C'est ce qu'a indiqué ce lundi le porte-parole de la police pragoise Tomáš Hulan. L'un des hommes a été retrouvé samedi à Bohnice, l'autre ce lundi matin dans le cinquième arrondissement de la capitale. "Dans les deux cas, nous avons écarté la piste criminelle", a expliqué Hulan.

Des centres d'hébergement sont ouverts l'hiver à Prague. Ils disposent d'une capacité totale de 1 200 lits. Selon le social-démocrate Daniel Houdek, conseiller municipal en charge de la politique sociale de la ville, la capitale n'a jamais proposé un tel nombre de lits par le passé.

Andrej Babiš confirme que Robert Plaga (ANO) devrait prendre le ministère de l'Education

Andrej Babiš a confirmé que Robert Plaga, membre du mouvement ANO dont il est le chef, devrait prendre la tête du ministère de l'Education dans son futur gouvernement. Le milliardaire l'a fait savoir dimanche en fin de journée à la Télévision tchèque. Robert Plaga était jusqu'à présent le ministre adjoint de ce cabinet, où il a notamment la charge des questions relatives à l'enseignement supérieur, à la science et à la recherche. Parallèlement, cet homme de 39 ans est également conseiller municipal de Brno. Il a par ailleurs été élu à la région de Moravie du Sud mais a dû renoncer à cette fonction en raison du non-cumul des mandats.

Les noms des quinze ministres pressentis du gouvernement minoritaire d'Andrej Babiš sont désormais tous confirmés. Mercredi, le chef de l'Etat devrait nommer M. Babiš au poste de Premier ministre. Le gouvernement sera lui nommé une semaine plus tard.

Andrej Babiš veut un autre candidat communiste pour le comité parlementaire de contrôle de la police

Le mouvement ANO demande au parti communiste de désigner une autre personnalité que Zdeněk Ondráček pour prendre la tête du comité parlementaire en charge du contrôle du GIBS, le service d'inspection des forces de police. C'est ce qu'a indiqué ce lundi le leader du mouvement, Andrej Babiš, qui considère que sa nomination est "problématique". Le futur Premier ministre a ainsi réagi suite à une lettre que lui a adressée le candidat à l'élection présidentielle Michal Horáček. Ce dernier a rappelé que Zdeněk Ondráček, en tant que membre du corps de la sécurité nationale (SNB), l’équivalent des CRS en France, avait participé à la répression des manifestations de novembre 1989.

L'affaire n'est pas nouvelle. Le passé de Zdeněk Ondráček, qui avait 19 ans à l'époque et étudiant dans une école de police, est souvent rappelé. Une pétition appelait à sa démission lors de son élection à la Chambre des députés en 2013 et Miroslav Kalousek, l'ancien président des conservateurs de TOP 09, l'avait un jour traité de "flic communiste", entraînant un incident à la chambre basse du Parlement.

Sondage : Tchèques et Slovaques voient de plus en plus positivement la partition de la Tchécoslovaquie

La partition de la République fédérale tchèque et slovaque, dont on commémorera le 25e anniversaire le 1er janvier prochain, est vue positivement par un nombre grandissant de Tchèques et de Slovaques. C'est ce qui ressort des résultats d'un sondage réalisé conjointement par le Centre pour l'étude de l'opinion publique de l'Académie des sciences de République tchèque et par l'Institut pour les questions publiques de Bratislava. D'après cette enquête, dont les conclusions ont été présentées ce lundi, 53 % des Tchèques interrogés et 51 % des Slovaques voient d'un bon œil la fin de la Tchécoslovaquie. Fin 1992, ils étaient à peu près 40 % de ressortissants tchèques et slovaques à penser ainsi. En revanche, les deux tiers des répondants regrettent que les citoyens tchécoslovaques n'aient pas été consultés sur la question par référendum.

L'enquête d'opinion montre par ailleurs une très large majorité de personnes sondées appréciant positivement la création de la Tchécoslovaquie en 1918. Ce chiffre a cependant baissé chez les répondants slovaques par rapport à il y a cinq ans.

Enfin, davantage de Slovaques (53 %) estiment que l'adhésion de leur pays à l'Union européenne a été une bonne chose. Ils sont 44 % à partager cet avis côté tchèque.

Prague veut le renvoi temporaire du responsable de la sécurité des ponts de la ville

Suite à l'effondrement d'une passerelle samedi à Prague, qui a blessé quatre personnes, la municipalité demande le renvoi temporaire de Jan Zemánek, le responsable de la sécurité des ponts de la ville au sein de l’Administration technique des communications (TSK). D'après le maire adjoint social-démocrate Petr Dolínek, il devrait être écarté de ses fonctions au moins jusqu'à la fin de l'enquête permettant de déterminer les causes de la chute de la passerelle.

"TSK est une société par actions et porte la pleine responsabilité de l'administration des biens que la ville lui commande. Jusqu'à la fin de l'enquête, la direction de l'équipe en charge des ponts devrait être confiée à quelqu'un d'autre", a déclaré Petr Dolínek. Il a également indiqué qu'une passerelle temporaire serait installée le temps qu'elle soit reconstruite.

Škoda Auto va investir 214,5 millions d'euros pour un nouvel atelier de peinture automobile à Mladá Boleslav

Le constructeur tchèque Škoda Auto va investir 214,5 millions d'euros pour construire un nouvel atelier de peinture automobile à Mladá Boleslav, au nord-est de Prague. D'après le communiqué de presse de la firme, cela devrait permettre la création de 650 emplois. L'atelier sera opérationnel à partir du mois de juin 2019. Il permettra au constructeur automobile de peindre la carrosserie de 2 700 véhicules par jour, contre 600 actuellement. La première pierre de l'usine a symboliquement été posée le 1er décembre. Selon Škoda Auto, il s'agira de l'un des ateliers parmi les plus modernes et les plus écologiques en Europe.

L'entreprise, qui appartient au groupe allemand Volkswagen, dispose de trois usines de production en République tchèque. 30 000 personnes y sont employées, dont 20 000 à Mladá Boleslav.

Football : le Sparta l'emporte face à Mladá Boleslav, aussi grâce à l'arbitrage vidéo

Le Sparta Prague l'a emporté largement ce dimanche face à Mladá Boleslav (3-0) dans ce qui constituait le dernier match du championnat de football tchèque avant la trêve hivernale. Cette rencontre présentait la particularité d'être la première de l'histoire du football professionnel tchèque à utiliser l'arbitrage vidéo. Et l'arbitre a eu recours au dispositif dès la 12e minute de jeu pour valider le but d'Eldar Ćivić. La victoire du Sparta donne un peu d'air à son entraîneur, l'Italien Andrea Stramaccioni, accusé par les supporteurs pragois d'être responsable des mauvais résultats du club depuis le début de saison. A l'issue du match, le coach a commenté l'introduction de l'arbitrage vidéo, saluant cette avancée pour que des décisions plus justes soient prises mais craignant qu'il ne casse le rythme du jeu.

Grâce à ce succès, le Sparta Prague, cinquième de l'HET liga, reste au contact des équipes de tête. Il compte toutefois dix-huit points de retard sur le premier, le Viktoria Plzeň, invaincu cette saison avec quinze victoires en seize journées. La phase retour du championnat débute à la mi-février.

Météo

Comme les jours précédents, et comme sans doute les jours à suivre, le temps est plutôt couvert sur la République tchèque ce mardi, jour de la fête des Jitka. De la pluie, de la neige fondue, voire de la vrai neige au-dessus de 800 mètres, sont au programme. Les températures remontent légèrement et vont de 2 à 6 °C pour les maximales.