Infos du jour Infos du jour

21-11-2017

Miloš Zeman a rencontré Vladimir Poutine à Sotchi

Le chef de l'Etat Miloš Zeman a entamé ce mardi une visite de cinq jours en Russie avec tout d'abord une rencontre avec le président Vladimir Poutine non loin de la ville de Sotchi. L'entrevue a eu lieu dans la résidence d'été de ce dernier, le palais de Botcharov. Selon l'agence de presse ČTK, Les deux hommes ont avant tout discuté des relations économiques entre Prague et Moscou, et en particulier d'énergie, de transports ou encore d'accès au marché russe pour les entreprises tchèques. Miloš Zeman, dirigeant réputé sensible aux intérêts de la Russie et opposé aux sanctions économiques contre ce pays, avait indiqué que les questions internationales seraient secondaires mais qu'elles seraient tout de même abordées.

Après une conférence de presse donnée par les deux chefs d'Etat, M. Zeman s'est rendu dans l'après-midi à Moscou pour y poursuivre son séjour.

La police demande à nouveau la levée de l'immunité parlementaire d'Andrej Babiš et de Jaroslav Faltýnek

La police a déposé une nouvelle demande auprès de la Chambre des députés pour qu'elle lève l'immunité parlementaire d'Andrej Babiš et de Jaroslav Faltýnek, respectivement président et vice-président du mouvement ANO, et mis en cause dans l'affaire dite du nid de cigognes. L'information a été confirmée à l'agence de presse ČTK par la porte-parole du ministère public de Prague, Štěpánka Zenklová. Les deux hommes, déjà députés dans la précédente mandature, avaient vu leur immunité parlementaire levée par leurs collègues au début du mois de septembre. Réélus lors des législatives du mois d'octobre, ils bénéficient à nouveau de cette immunité.

Andrej Babiš estimait que cette affaire avait pour but de l'écarter du jeu politique. Il réitère ce mardi ses accusations : "La vitesse avec laquelle ils agissent contre moi montre à nouveau l'immense peur qu'a ce système corrompu ; la crainte éprouvée par le vieux système à mon endroit et l'acharnement à essayer de m'avoir".

Andrej Babiš et de Jaroslav Faltýnek sont suspectés dans le cadre de l'affaire dite du nid de cigognes, du nom d'un complexe hôtelier et de récréation. Le groupe Agrofert, géant de l'agroalimentaire, qui appartient à M. Babiš, aurait bénéficié de subventions européennes à hauteur de 50 millions de couronnes pour la réalisation de ces infrastructures. Or cet argent était normalement seulement destiné aux petites et moyennes entreprises.

Radek Vondráček (ANO), seul candidat à la présidence de la Chambre des députés

Radek Vondráček, du mouvement ANO, est le seul candidat au poste de président de la Chambre des députés, dont il était vice-président dans la précédente mandature. La commission électorale de la chambre basse du Parlement n'a pas retenu d'autre candidature que la sienne, déposée par son parti, vainqueur des récentes législatives. C'est le président de cette commission, Martin Kolovratník, lui-même membre d'ANO, qui a confirmé l'information ce lundi à l'agence de presse ČTK, alors que la nouvelle Chambre des députés siégeait pour la première fois.

Radek Vondráček devrait donc mercredi être élu par les députés à la tête de l'assemblée. Il dispose en effet du soutien nécessaire. En plus de sa formation, les élus des Pirates, du parti d'extrême-droite SPD et des communistes sont disposés à voter en sa faveur.

Présidentielle : Josef Toman conteste le rejet de sa candidature

Josef Toman veut contester le rejet par le ministère de l'Intérieur de sa candidature à l'élection présidentielle organisée en janvier prochain. Il affirme être en possession de 75 000 signatures de citoyens, là où 50 000 sont nécessaires pour valider une candidature. Petit problème : le ministère de l'Intérieur dit de son côté n'avoir comptabilisé que onze signatures. Josef Toman, présenté comme un adepte du complotisme, estimant que la Tchéquie est un protectorat de l'Union européenne et de l'Allemagne et que la partition de la Tchécoslovaquie était illégale, est convaincu que quelqu'un lui a volé les signatures manquantes. Le candidat déchu va donc déposer une plainte auprès de la Cour administrative suprême pour contester son éviction de l'élection.

Au total, neuf personnalités ont vu leur candidature validée par le ministère de l'Intérieur et devraient donc prendre part au premier tour du scrutin organisé en janvier prochain.

Prague : le bâtiment Transgas ne sera pas inscrit au patrimoine de la ville

Le complexe de bâtiments Transgas, considéré comme un exemple exceptionnel de l'architecture brutaliste par certains historiens, ne devrait pas être inscrit à la liste du patrimoine culturel de la ville de Prague. Son propriétaire, qui souhaite la construction d'un nouvel édifice à cet emplacement situé à l'est de la place Venceslas, va donc être en mesure de procéder à sa destruction. Ce sont les journaux Hospodářské noviny et Právo qui informent ce mardi de la décision du ministère de la Culture de renoncer à l'inscription de Transgas au titre du patrimoine culturel.

Pour les bâtiments de la deuxième moitié du XXe siècle, cette inscription est la seule façon de les sauver de la destruction. C'est ce que souhaitaient des citoyens réunis au sein du Club pour le vieux Prague.

Les municipalités tchèques inquiètes de la fin des subventions européennes pour les infrastructures de transports

Après 2020, l'Union européenne cessera de soutenir financièrement les projets d'infrastructures de transports dans les villes et villages tchèques. C'est l'alarme lancée ce mardi par Pavel Drahovzal, le directeur exécutif de l'Union des villes et communes. Selon lui, les municipalités ne pourront plus obtenir de subventions européennes pour ce type d'infrastructures que de façon très limitée. Cela s'explique par le fait que les programmes de dotations devrait combiner davantage de domaines. "La Commission européenne veut plutôt se concentrer sur des secteurs 'mous', comme la compétitivité, l'éducation, la recherche ou les migrations", explique Pavel Drahovzal.

Pour anticiper ce changement, son organisation doit préparer un document synthétisant les besoins des municipalités tchèques. Il sera présenté le 5 décembre prochain.

La police met fin à son enquête sur le décès de l'acteur Jan Tříska

La police tchèque a décidé de classer l'enquête relative aux circonstances du décès de l'acteur Jan Tříska. Les enquêteurs n'ont identifié aucun fait susceptible d'entraîner des poursuites judiciaires. Le 23 septembre dernier, Jan Tříska se blessait grièvement en tombant du pont Charles à Prague et mourrait deux jours plus tard à l'hôpital. Pour la police, il s'agit d'un tragique accident. C'est le porte-parole des policiers pragois, Tomáš Hulan, qui a communiqué la nouvelle à l'agence de presse ČTK.

Jan Tříska était l'un des acteurs les plus talentueux de sa génération. Il avait émigré en Amérique du Nord dans les années 1970. Âgé de 80 ans au moment de son décès, il s'apprêtait à tourner un nouveau film devant la caméra du jeune réalisateur Jiří Mádl.

Météo

Beaucoup pensaient ne plus revoir le soleil avant plusieurs mois. Ils se sont bien trompés puisque la journée de mercredi, fête des Cecílie, est plutôt ensoleillée partout en République tchèque. Cela se manifeste d’ailleurs par une légère remontée des températures, qui vont de 8 à 12 °C pour les maximales.

21-11-2017