Infos du jour Infos du jour

18-11-2017

Cinq personnalités distinguées par le prix « Mémoire de la nation »

Quatre anciens prisonniers politiques et une personne persécutée, sous les régimes nazi et communiste, à cause de son origine juive, ont été mis à l’honneur lors d’une cérémonie qui s’est tenue vendredi soir au Théâtre national à Prague. Le prix « Mémoire de la nation » a été attribué à František Suchý qui avec son père dissimulait les cendres des victimes des procès politiques des années 1950, au prêtre jésuite et ancien dissident František Lízna, ainsi qu’à Mária Matejčíková et Otto Šimko.

Décerné depuis 2010 par l’association Post Bellum le 17 novembre, « Journée de lutte pour la liberté et la démocratie », ce prix récompense l’engagement individuel pour la liberté et le respect de la dignité humaine au cours du XXe siècle.

L’association Post Bellum gère une base de données accessible en ligne qui regroupe actuellement quelque 5 500 témoignages de personnes originaires de différents pays européens. Post Bellum a récompensé à ce jour une trentaine de personnalités, dont les résistants au nazisme, survivants de l’Holocauste, anciens prisonniers politiques, écrivains, représentants des Eglises et de l’underground tchécoslovaque persécutés sous le régime communiste.

L’Université Charles a récompensé deux professeurs et un projet pédagogique

L’Université Charles de Prague a attribué, elle aussi, ses récompenses à l’occasion de la fête nationale du 17 novembre. Le prix qui porte le nom du premier évêque de Prague, Arnošt z Pardubic, a été remis à Petr Charvát, professeur à la Faculté pédagogique et à une équipe d’enseignants, d’étudiants et de diplômés de la Faculté des droits, récompensée pour le projet « Street Law – vivre le droit autrement ». Celui-ci permet aux étudiants en droit de mettre en place des cours de droit interactifs destinés aux étudiants du secondaire, aux personnes âgées, aux Roms ou encore aux enfants placés en foyer.

A l’occasion d’une cérémonie organisée vendredi au Carolinum, à Prague, l’Université Charles a également récompensé, à titre posthume, Jan Sud, ancien professeur à la Faculté des sciences.

La Turquie réduit son financement au Conseil de l’Europe, suite à l’attribution du prix Václav Havel à Murat Arslan

Ankara a décidé de réduire sa participation au budget du Conseil de l’Europe qui a remis, le 9 octobre dernier, le prix Václav Havel à l’avocat turc Murat Arslan, en détention provisoire depuis le coup d’Etat manqué en 2016, a informé l’agence de presse ČTK. Un des « grands payeurs » du Conseil de l’Europe, aux côtés de la France, le Royaume-Uni, l’Allemagne et l’Italie, la Turquie a annoncé, par l’intermédiaire de son chef de la diplomatie Mevlut Cavsoglu, qu’elle allait redevenir un contributeur ordinaire.

La Turquie suit ainsi la Russie, qui a cessé de contribuer au budget du Conseil de l'Europe en juin dernier pour protester contre les critiques de l'institution paneuropéenne chargée de veiller à la protection des droits de l‘homme dans les 47 Etats membres.

Le secrétaire général de l'organisation Thorbjørn Jagland a précisé, mercredi dernier, ne pas avoir d'indications sur les motivations exactes d'Ankara.

Les médias tchèques remettent toutefois cette annonce dans le contexte de l’attribution du prix Václav Havel à Murat Arslan, ancien rapporteur à la Cour constitutionnelle turque qui se bat pour l'indépendance de la justice dans la Turquie du président Erdogan.

Doté à hauteur de 60 000 euros, le prix Václav Havel est remis par l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe en association avec la Bibliothèque Václav Havel et avec la Fondation de la Charte 77.

Le nombre de Slovaques résidant en Tchéquie augmente

Depuis dix ans, le nombre de ressortissants slovaques résidants en République tchèque a doublé, pour atteindre 110 700 en septembre 2017, selon les données publiées par le ministère tchèque de l’Intérieur. Les Slovaques forment ainsi la communauté étrangère la plus forte en République tchèque, ils représentent aussi la majorité parmi les travailleurs étrangers en Tchéquie. En revanche, les Tchèques ne représentent qu’un dixième de la population étrangère en Slovaquie, leur nombre étant estimé à 10 500, dont un peu plus de 4 500 travailleurs.

En janvier prochain, vingt-cinq ans se seront écoulés depuis la division de l’ancienne Tchécoslovaquie en deux Etats indépendants. La même année, Tchèques et Slovaques célèbreront le 100e anniversaire de la fondation de leur Etat commun en 1918.

Plus de 50 000 spectateurs attendus pour la Nuit des théâtres

Pour la cinquième année consécutive, la République tchèque participe, ce samedi, à la manifestation européenne La Nuit des théâtres (European Theatre Night), organisée également en Slovaquie, en Bulgarie, en Autriche et dans plusieurs pays de l’ancienne Yougoslavie.

Plusieurs dizaines de théâtres tchèques prennent part à cet événement portes ouvertes. Ils proposent au public des spectacles gratuits, visites, ateliers et rencontres avec les acteurs et metteurs en scène.

Météo

Dimanche, jour de la fête des Alžběta (Elisabeth), le temps sera variable avec des chutes de neige sur une majeure partie du territoire. En altitude, le vent soufflera fort et les chutes de neige seront abondantes : entre 10 et 25 cm d’ici lundi soir, avec des cumuls jusqu’à 40 cm dans les monts Krušné hory et dans le massif de la Šumava. Les températures seront comprises entre 2° et 6°C.

18-11-2017