Infos du jour Infos du jour

13-10-2017

Selon Robert Fico, les pays de la zone euro ne peuvent pas envisager l’avenir de l’UE sans les autres pays

Les pays de Groupe de Visegrád (V4 – République tchèque, Hongrie, Pologne et Slovaquie) souhaitent que tous les Etats membres à l’exception du Royaume-Uni discutent ensemble de l’avenir de l’Union européenne (UE). Tous sont favorables également au maintien de l’espace Schengen dans l’état actuel, c’est-à-dire sans contrôle aux frontières intérieures. C’est ce qu’a fait savoir le Premier ministre slovaque, Robert Fico, à la sortie de sa réunion, ce vendredi à Bratislava, avec ses homologues tchèque, hongrois et polonais. Cette réunion s’est tenue en marge du sommet sur la double qualité des aliments, ce vendredi également dans la capitale slovaque, ainsi qu’avant la rencontre des chefs des gouvernements du V4 avec le président du Conseil européen Donald Tusk.

« Nous voulons que les vingt-sept Etats membres discutent ensemble de l’avenir de l’UE. Les Etats qui possèdent l’euro ne peuvent pas se séparer des autres et discuter entre eux sans tenir compte des Etats qui n’ont pas l’euro », a déclaré Robert Fico, et ce alors que la Slovaquie est le seul pays du V4 à avoir adopté la monnaie unique européenne.

Les déclarations du président Zeman sur la Crimée continuent de susciter des réactions

Une quarantaine de personnes ont manifesté à Kiev devant le siège de l’ambassade de République tchèque jeudi soir suite aux déclarations du président de la République Miloš Zeman relatives à l’annexion de la Crimée – « un fait accompli », selon lui. Selon le ministère des Affaires étrangères tchèque, le rassemblement, qui a duré une heure et s’est déroulé sans incident, était organisé par un parti nationaliste ukrainien.

Jeudi, l’ambassade des Etats-Unis à Prague a également manifesté son rejet des positions du président tchèque en publiant sur son compte twitter une photo accompagnée du hashtag en trois langues « La Crimée est à l’Ukraine ».

De son côté, Miloš Zeman a fait savoir qu’il n’entendait absolument pas s’excuser pour ses propos devant l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe. Sur la chaîne de télévision TV Barrandov, le chef de l’Etat a expliqué qu’il ne s’excusait jamais pour ses opinions personnelles.

Presse : la région de Zlín refuse de payer la visite du président Zeman

Le président Miloš Zeman ne réalisera pas sa visite dans la région de Zlín au mois de novembre, comme cela était prévu initialement et conformément à sa pratique de séjourner régulièrement dans les régions tchèques. D'après le site d'informations Aktuálně.cz, le chef de l'Etat a décidé d'annuler sa venue après que le président de ladite région, le chrétien-démocrate Jiří Čunek, a fait savoir au château de Prague qu'il n'était disposé à payer que les déjeuners et dîners de la délégation présidentielle pour un montant maximal de 30 000 couronnes (plus de 1 000 euros). Le site internet écrit que ces traditionnelles visites présidentielles coûtent généralement de l'ordre de plus centaine de milliers de couronnes, et que ce sont les régions qui paient la plus grande partie de la facture. Du côté de la présidence, on a indiqué que le séjour n'avait pas été annulé, mais simplement remplacé par un autre dans la région d'Olomouc.

Ces visites sont critiquées à l'heure où le chef de l'Etat est candidat à sa réélection. Pour certains, les régions ne devraient pas payer pour ces séjours et la note devrait être inclue dans ses frais de campagnes. Miloš Zeman estime pour sa part que ces voyages ne s'inscrivent pas dans le cadre de la campagne pré-électorale dans le sens où il se rend régulièrement en régions depuis le début de son mandat.

Transport ferroviaire : la société Leo Express pourra se développer en Pologne

Le transporteur privé Leo Express a obtenu l'autorisation de développer son activité en Pologne dans le transport ferroviaire. La société détenue par Leoš Novotný entend prolonger son actuelle liaison entre Prague et Ostrava jusqu'à Cracovie. La licence obtenue par la firme tchèque est valable à partir du 10 décembre prochain mais la mise en service de cette nouvelle ligne devrait être postérieure à cette date.

Leo Express peut envisager son développement sur le marché polonais grâce à une décision de l'Autorité des chemins de fer (UTK), ouvrant le transport de voyageurs à la concurrence. L'entreprise tchèque a connu des difficultés au début de cette année avec des trains indisponibles pour cause de maintenance.

L'eurodéputé Pavel Telička se distance du mouvement ANO

L'eurodéputé Pavel Telička, élu sous l'étiquette ANO en 2014, a décidé de prendre ses distances avec le mouvement du milliardaire Andrej Babiš. Selon lui, la ligne du parti s'écarte de plus en plus du programme sur lequel il a obtenu son succès. Il s'agit des questions relatives à l'intégration européenne, envers laquelle les cadres d'ANO sont de plus en plus critiques, de l'adoption de l'euro, à laquelle ils s'opposent désormais, mais également du rapprochement opéré avec le chef de l'Etat Miloš Zeman.

Pavel Telička entend poursuivre cependant son travail de député européen, en continuant, dit-il, de défendre le programme sur lequel il a été élu. S'exprimant face à des journalistes ce vendredi, l'ancien haut fonctionnaire a indiqué qu'il ne comptait pas céder sa place de vice-président du Parlement européen, puisque le groupe de l'Alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe, avec lequel siège les parlementaires ANO, n'a pas envoyé de signal dans ce sens.

Kiwi.com est l’entreprise technologique à la plus forte croissance en Europe centrale

Vendeur en ligne de billets d’avion qui siège à Brno, Kiwi.com est la société technologique dont la croissance est la plus importante en Europe centrale. Avec une croissance de 7 165 % entre 2013 et 2016, Kiwi.com figure en tête du classement établi par le cabinet de conseil Deloitte. Une autre entreprise tchèque figure sur la troisième marche du podium : il s’agit du producteur pragois d’imprimantes 3D Prusa Research, qui affiche une croissance de 6 910 %.

Les résultats de l’enquête ont été publiés dans l’édition de ce vendredi du quotidien économique Hospodářské noviny. La société lituanienne Deeper, qui produit notamment des sonars de pêche intelligents, arrive en deuxième position. Les pays baltes, les pays de l’ancienne Yougoslavie, ainsi que la Bulgarie et la Roumanie ont été intégrés à cette étude.

Semyon Bychkov prendra la tête de l'Orchestre philharmonique tchèque

L'Orchestre philharmonique tchèque aura un nouveau chef d'orchestre en la personne de Semyon Bychkov. Le musicien d'origine russe de 64 ans, naturalisé américain en 1983, devrait signer son contrat et être présenté au public à l'occasion d'une conférence de presse lundi prochain. L'agence de presse ČTK dit tenir l'information de deux sources proches du dossier.

Semyon Bychkov succédera ainsi à Jiří Bělohlávek, disparu en mai dernier, qui a dirigé le prestigieux orchestre tchèque une première fois entre 1990 et 1992 puis à nouveau à partir de 2012 jusqu'à sa mort. Le chef d'orchestre américain travaille déjà avec l'Orchestre philharmonique tchèque depuis la saison dernière, en tant que chef invité. Il a également pris la tête du projet Tchaïkovsky, qui consiste à enregistrer toutes les symphonies du compositeur russe pour la compagnie Decca Records.

Météo

Pas de changement au niveau de la météo ce samedi, jour de la fête des Agáta : il fait plutôt ensoleillé en Tchéquie avec quelques passages nuageux et les températures sont relativement agréables. Elles dépassent même les 20 °C pour les maximales, c'est dire.

13-10-2017