Infos du jour Infos du jour

18-06-2017

Il y a 75 ans, les parachutistes tchécoslovaques auteurs de l’attentat contre Heydrich étaient tués par les nazis

Une cérémonie se tient ce dimanche matin à Prague à l'église orthodoxe Saints-Cyrille-et-Méthode en l'honneur des sept parachutistes tchécoslovaques ayant participé à l'opération Anthropoid qui visait à tuer le Reichsprotektor Reinhard Heydrich. Le Premier ministre Bohuslav Sobotka, les ministres de la Défense et de la Culture ou encore le chef de l’Etat-major, Josef Bečvář, sont présents. Un programme destiné au public est également prévu tout au long du week-end sur la place Charles voisine. Il y a précisément 75 ans de cela, le 18 juin 1942, les parachutistes résistants, trahis par l'un des leurs, ont été découverts par les nazis alors qu’ils étaient cachés dans la crypte de cette église et assassinés. L'attentat contre Heydrich constitue le fait le plus marquant de la résistance tchécoslovaque face à l'occupant allemand. En représailles à la mort du vice-protecteur du Reich en Bohême-Moravie, les nazis avaient rasé les villages de Lidice et Ležáky.

Miloš Zeman et Václav Klaus ont rendu hommage à Helmut Kohl

Les politiciens tchèques ont réagi à la mort d’Helmut Kohl samedi, à l’âge de 87 ans. L’ancien chancelier allemand a grandement œuvré à l’amélioration des relations tchéco-allemandes au début des années 1990 après la chute du régime communiste. « Une forte personnalité politique qui a contribué à l’unification de l’Allemagne et a été un initiateur marquant du projet européen, a quitté votre patrie », a écrit le président Miloš Zeman dans un télégramme de condoléances adressé à son homologue allemand Frank-Walter Steinmeier. L’ancien président et Premier ministre Václav Klaus a lui aussi regretté le départ de l’un des plus grands hommes d’Etat européens. En 1997, Helmut Kohl et Václav Klaus ont signé la Déclaration tchéco-allemand, qui a marqué un tournant dans les relations entre les deux pays, ceux-ci s’engageant alors à ne plus entraver les relations mutuelles par les questions politiques et juridiques du passé.

L’Estonie, prochain pays qui présidera l’UE, souhaite que les quotas de répartition des réfugiés soient appliqués

Le Premier ministre estonien Jüri Ratas, dont le pays s’apprête à prendre, le 1er juillet, la présidence tournante de l’Union européenne, demande à ce que les pays européens respectent la décision qui a été prise quant à la relocalisation par quotas des demandeurs d’asile se trouvant en Grèce et en Italie. C’est ce qu’il a déclaré dans un entretien accordé au quotidien allemand Die Welt, estimant que la solidarité est importante. « Si chaque pays fait ce qui lui plaît, il n’y aura bientôt plus d’Union européenne. L’Estonie aussi a accueilli des réfugiés de Turquie et de Grèce », a expliqué Jüri Ratas. Le ministre des Affaires étrangères tchèque, Lubomír Zaorálek, a réagi à ces déclarations en affirmant qu’elles ne modifieraient nullement la position tchèque de ne plus accueillir de demandeurs d’asile.

Social-démocratie : Bohuslav Sobotka et Lubomír Zaorálek sont contre le retour de Jiří Paroubek

Le Premier ministre Bohuslav Sobotka et le vice-président du parti social-démocrate (ČSSD), Lubomír Zaorálek, sont opposés au retour de Jiří Paroubek au sein de la social-démocratie. Dans des débats télévisés ce dimanche, les deux hommes ont fait comprendre que l’ancien Premier ministre n’avait plus sa place dans les rangs du principal parti de gauche du pays. Ils lui reprochent ses critiques formulées à l’encontre du ČSSD après son départ en 2011. Samedi, avait annoncé qu’il souhaitait rejoindre pour l’aider « un parti qui se trouve dans une situation extrêmement difficile ».

Basket – Euro féminin : les Tchèques déjà éliminées

Grande déception pour l’équipe de République tchèque féminine de basket. Deux jours seulement après l’ouverture du championnat d’Europe à domicile, la Reprezentace s’est déjà qu’elle ne se qualifiera pour les play-offs du tournoi. Déjà battues par l’Ukraine vendredi soir devant son public, les Tchèques ont subi une deuxième défaite pour leur deuxième match de groupe contre la Hongrie (70-74), samedi soir à Hradec Králové (Bohême de l’Est). Dernières de leur groupe, elles sont d’ores et déjà assurées d’être éliminées avant même leur troisième et dernier match contre l’Espagne, lundi. L’équipe féminine tchèque ne parvient pas à se qualifier pour la phase éliminatoire d’un Euro pour la première fois de son histoire. De leur côté, la France et la Belgique ont fait un grand pas vers la qualification directe pour les quarts de finale en battant respectivement la Serbie (73-57) à Prague et la Russie (76-75).

Foot – Euro espoirs : les Tchèques débutent contre l’Allemagne

La République tchèque affronte l’Allemagne, un des grands favoris du tournoi, ce dimanche soir à Tychy, dans le sud de la Pologne, pour son entrée en matière au championnat d’Europe de football espoirs, tournoi réservé aux joueurs âgés de moins de vingt-et-un ans. Les jeunes Tchèques, qui peuvent compter sur les services notamment de leur attaquant vedette Patrik Schick, figurent dans un groupe compliqué en compagnie également de l’Italie et du Danemark, deux adversaires auxquels ils seront opposés respectivement mercredi et samedi prochains.

Météo

C’est un grand soleil qui règne sur l’ensemble du territoire ce lundi, jour de la fête des Leoš. Le temps sec et chaud se maintiendra tout au long de la semaine. Les températures varient entre 26 °C et 30 °C.

18-06-2017