Infos du jour Infos du jour

14-06-2017

Réfugiés : pour Jean-Claude Juncker, la procédure d’infraction lancée contre la République tchèque n’est pas une sanction

La procédure d’infraction décidée mardi par la Commission européenne contre la République tchèque, la Hongrie et la Pologne en raison de leur refus de participer au programme de relocalisation des réfugiés depuis la Grèce et l’Italie ne peut pas être comparée à une sanction. C’est ce qu’a déclaré le président de la Commission, Jean-Claude Juncker, ce mercredi à Strasbourg, devant le Parlement européen. Il a ajouté que la Commission n’avait pas d’autre solution, car ces trois Etats ont violé le droit européen. « Il faut faire clairement comprendre que même lorsque vous votez contre quelque chose, vous devez respecter les règles en vigueur », a expliqué Jean-Claude Juncker. Cette procédure est la première étape d’une démarche qui peut aboutir ensuite, si aucune solution n’est trouvée, à une saisie de la Cour de justice européenne, à Luxembourg, et à des sanctions financières.

En septembre 2015, la majorité des Etats membres de l’Union européenne ont voté en faveur du système de répartition par quotas des réfugiés. Ce programme, qui prévoit la répartition de quelque 160 000 personnes en l’espace de vingt-quatre mois, s’impose à tous les Etats membres. Toutefois, la République tchèque n’a accueilli que douze réfugiés au lieu des 2 600 qui lui étaient imposés. La semaine dernière, le gouvernement a indiqué qu’il n’en accueillerait désormais plus aucun en raison de la dégradation de la situation sécuritaire. Toujours ce mercredi, Jean-Claude Juncker a ajouté que la solidarité ne pouvait pas être unilatérale. « Je ne perds pas l’espoir que l’esprit européen et les valeurs européennes finiront par s’imposer », a-t-il affirmé.

La République tchèque va porter plainte contre la directive européenne sur les armes

La République tchèque va porter plainte, d’ici le 17 août, contre la directive européenne sur les armes auprès de la Cour de justice de l’UE. Le projet du ministre de l’Intérieur a été approuvé par le gouvernement, a fait savoir Milan Chovanec sur son compte Twitter. Entrée en vigueur ce mardi, la directive en question renforce la réglementation pour la détention légale d’armes à feu. La République tchèque va demander l’annulation de ces règles qui sont selon Milan Chovanec « exagérées » et « contraignantes à l’égard des détenteurs légaux d’armes ».

Le Parlement slovaque a adopté l’accord de coopération tchéco-slovaque pour la protection de l’espace aérien

Le Parlement slovaque a adopté, ce mercredi, à une large majorité l’accord de coopération tchéco-slovaque portant sur la surveillance commune de l’espace aérien des deux pays. Les deux pays travaillent déjà ensemble sur cette question dans le cadre de l'OTAN mais souhaitent approfondir leur coopération. Dans un proche avenir, les forces aériennes de l'un des deux Etats pourront donc par exemple demander une assistance à leurs collègues du pays voisin si elles sont confrontées à des problèmes d'ordre technique ou au niveau de leur personnel. Par ailleurs, les pilotes seront également autorisés à procéder à des interventions armées sur le territoire de l'autre Etat en cas de menace. L’accord a été signé par les ministres de la Défense des deux pays en février dernier. Tandis que l’armée tchèque dispose d’avions de type Gripen, la Slovaquie utilise, elle, toujours d’anciens avions russes MiG-29.

Le Sommet européen de Prague se penche sur l’avenir du marché numérique européen

Le marché unique numérique, la politique de sécurité et de défense commune ou encore l’évolution de la zone euro : autant de sujet qui sont abordés lors de la deuxième journée du Sommet européen de Prague (Prague European Summit) dont la troisième édition se déroule à Prague jusqu’au 15 juin. Parmi les intervenants, on trouve les ministres tchèque et slovaque des Affaires étrangères, Lubomír Zaorálek et Miroslav Lajčák, le gouverneur de la Banque nationale Jiří Rusnok ou encore le chercheur en relations international basé à l’institut Europeum de Prague, Martin Michelot.

Les salaires des soldats seront augmentés de 7 % à compter de juillet prochain

Les soldats tchèques verront leurs salaires augmenter de 7 % à compter du mois de juillet. Cette hausse a été approuvée ce mercredi par le gouvernement. L’information a été annoncée par le porte-parole du cabinet de Bohuslav Sobotka, Martin Ayrer. Le ministère de la Défense avait toutefois demandé une revalorisation des salaires de 10 %, soit donc la même augmentation dont bénéficieront les policiers, les pompiers, les douaniers et les gardiens de prison. La mesure coûtera à l’Etat 319 millions de couronnes (12 millions d’euros). Le salaire brut mensuel moyen d’un soldat qui s'élève à 31 000 couronnes (1184 euros) est légèrement supérieur à la moyenne nationale (1058 euros).

Une exposition pour fêter le 20e anniversaire de la fondation des époux Havel

Une exposition de photos d’Alan Pajer retrace les 20 années de l’existence de la fondation des époux Dagmar et Václav Havel Vize 97. Inauguré ce mardi au centre Pražská křižovatka (Carrefour pragois) à Prague, ce projet présente plus d’une centaine de clichés évoquant les différentes activités de la fondation. Une partie de l’exposition est consacrée au fondateur de Vize 97 et ancien président de la République, Václav Havel. La fondation des époux Havel s’engage notamment dans les domaines de la santé, des services sociaux, de l’éducation, de la culture, ou encore des droits de l’homme.

Météo

Le ciel est essentiellement ensoleillé ce jeudi, jour de la fête des Vít, malgré quelques nuages, et exceptionnellement des averses ou des orages, qui peuvent apparaître en Bohême. Les températures vont de 25 à 29 °C pour les maximales.

14-06-2017