Infos du jour Infos du jour

29-05-2017

Hausse du salaire minimum : syndicats, patronat et gouvernement ne parviennent pas à un accord

La réunion tripartite entre des représentants des syndicats, du patronat et du gouvernement ce lundi n'a pas abouti à un accord au sujet de la hausse du salaire minimum pour l'année prochaine. En revanche, il a été décidé que serait conçu un modèle de revalorisation pour définir la hausse minimale qui sera appliquée chaque année au salaire minimum. Celui-ci est actuellement fixé à 11 000 couronnes, environ 416 euros. C'est l'un des plus faibles parmi les pays de l'Union européenne. Les syndicats demandent une augmentation pour 2018 de 1 500 couronnes, près de 57 euros. Les représentants du patronat ne veulent pas entendre parler d'une hausse supérieure à 800 couronnes. Le ministère du Travail propose pour sa part de couper la poire en deux avec une revalorisation à 1 200 couronnes. En l'absence d'accord lors de cette réunion tripartite, c'est le gouvernement qui prendra seul la décision avant les législatives de l'automne prochain.

A Brno, une partie des conseillers régionaux refusent d'accueillir le président Miloš Zeman

Une partie des élus du conseil régional de Moravie du Sud ont décidé de boycotter la cérémonie d'accueil du chef de l'Etat Miloš Zeman, qui entamait ce lundi matin à Brno une visite de trois jours dans la région. Dans la majorité, ce sont les élus du parti conservateur TOP 09 et du mouvement Žít Brno (Vivre Brno), qui ont fait défection ; dans l'opposition les absents se trouvaient chez les verts et les chrétiens-démocrates. Pour eux, le président de la République devrait travailler à résoudre la crise gouvernementale plutôt que de faire campagne en région pour sa réélection. Ces élus dénoncent aussi le "comportement" du chef de l'Etat, et ils citent notamment son non-respect de la constitution, l'utilisation de mots vulgaires dans les médias, ou bien encore l'affaire Peroutka. Habitué de ces séjours de trois jours en région, Miloš Zeman est pour la quatrième fois depuis le début de son mandat en Moravie du Sud.

Prison avec sursis pour des sympathisants néonazis qui avaient dégradé des cafés associés à l'initiative HateFree

Le tribunal d'arrondissement de Prague a condamné ce lundi cinq personnes, coupables d'avoir dégradé des cafés et des commerces associés à l'initiative contre la haine et le racisme HateFree, à des peines allant de deux à neuf mois de prison avec sursis. Ces sympathisants néonazis devront également rembourser une partie des dégâts causés dans la mesure de leurs ressources. En plus de dégradation de biens, quatre des cinq accusés ont aussi été reconnus coupables de manifestation de sympathie à l'égard de mouvements luttant contre les libertés et les droits de l'homme. En avril de l'année dernière, ils avaient en effet tagués des symboles néonazis sur les établissements ciblés. Les individus condamnés peuvent encore faire appel du verdict.

Direction la Russie pour une délégation commerciale tchèque menée par le ministre de l'Industrie

Le ministre de l'Industrie et du Commerce, le social-démocrate Jiří Havlíček, s'envole ce lundi pour la Russie à la tête d'une délégation commerciale composée de 23 représentants d'entreprises tchèques. L'information a été communiquée par la Chambre économique et le ministère, qui précisent que cela concerne notamment des sociétés des secteurs de l'industrie chimique, de l'industrie pharmaceutique, de l'agroalimentaire ou bien encore des tramways. Ce lundi après-midi, le ministre tchèque a inauguré un forum commercial entre la Russie et la Tchéquie. Il rencontre ce mardi son homologue russe Denis Manturov. Les exportations tchèques vers la Russie sont reparties à la hausse au début de cette année, après une baisse significative due aux sanctions prises par l'UE à l'égard de Moscou et aux mesures de représailles russes. La part de la Russie dans les exportations tchèques est restée à un niveau d'environ 1,8% selon l'Office tchèques des statistiques (ČSÚ).

L’Office suprême de contrôle critique le ministère de l’Education pour sa gestion des subventions au sport

Le ministère de l’Education aurait distribué des subventions destinées au sport de manière peu transparente et sans un contrôle suffisant entre 2013 et 2015. Cela résulte d’un rapport publié ce lundi par l’Office suprême de contrôle (NKÚ), l’équivalent tchèque de la Cour des comptes. Pour la période du contrôle, le ministère a distribué environ 2,2 milliards de couronnes (83 millions d’euros), une somme destinée à assurer une plus grande accessibilité des terrains de sport au public et à améliorer leurs conditions techniques. D’après le cabinet, les problèmes constatés par les inspecteurs sont la conséquence de mauvaises règles pour le financement du sport qui avaient été adoptées par les directions précédentes. Par ailleurs, la ministre de l’Education, Kateřina Valachová, a présenté sa démission et quittera ses fonctions à la fin du mois, suite à une affaire de corruption qui concerne son adjointe et plusieurs dirigeants importants du monde sportif tchèque, accusés d'avoir tenté de détourner des subventions du ministère destinées au sport.

Sondage : la moitié des Tchèques considèrent la dissolution de la Tchécoslovaquie comme une erreur

La moitié des Tchèques perçoivent de façon négative la déclaration de l’indépendance de la Slovaquie, il y a 25 ans de cela. Seules 44 % des personnes interrogées estiment que la dissolution de la Tchécoslovaquie a été une bonne chose. C’est du moins ce qui ressort d’un sondage effectué par la société Median pour la Radio publique tchèque. Cependant, par le passé, la majorité des Tchèques avaient une opinion positive de la division du pays. Pour une grande partie de la population, la dissolution de la Tchécoslovaquie a toutefois apporté plus d’avantages à la République tchèque qu’à la Slovaquie. Le sondage a été effectué les 25 et 26 mai derniers. La société Median a interrogé plus de 1000 personnes.

Danse contemporaine : le chorégraphe belge Sidi Larbi Cherkaoui est l’invité phare du festival Tanec Praha

Le danseur et chorégraphe Sidi Larbi Cherkaoui a ouvert, ce dimanche soir au Forum Karlín, le Festival international de danse contemporaine et de théâtre de mouvement « Tanec Praha ». Considéré comme un des meilleurs chorégraphes au monde, le Belge néerlandophone d’origine marocaine a présenté à Prague son spectacle Fractus V. Sidi Larbi Cherkaoui se produira sur scène également les 4 et 5 juin, avec l’ensemble tchèque 420People. La 29e édition du festival, qui a pour devise « La danse contre les préjugés », se déroule à Prague et dans dix-huit autres villes tchèques et propose de nombreux artistes tchèques et étrangers. L’événement s’achève le 28 juin prochain.

Météo

Les météorologues tchèques parlent d'une journée tropicale pour caractériser cette journée de mardi, jour de la fête des Ferdinand. Cela veut dire qu'il fait très chaud, jusqu'à 33 °C pour les températures maximales. L'Institut hydrométéorologique tchèque (ČHMÚ) met aussi en garde contre la possible survenue d'orages très violents en soirée, qui peuvent être accompagnés d'épisodes de grêle.

29-05-2017