Infos du jour Infos du jour

04-04-2017

La Tchéquie est parvenue à dépenser la quasi-totalité des fonds européens pour la période 2007-2013

Pour la période allant de 2007 à 2013, la République tchèque a réussi à utiliser 96,4% de l'argent issu des fonds européens. Le pays a reçu un total de 25,8 milliards d'euros des 19 programmes opérationnels. Près d'un milliard d'euros n'ont pas pu être dépensés. Ces données ont été annoncées ce mardi par le ministère des Finances et par celui chargé du Développement régional. Ce dernier cite certains exemples de projets financés grâce à l'argent européen, tels que la modernisation de plus de 4500 kilomètres de conduites hydrauliques. Le ministère indique également que les neuf dixièmes des écoles primaires et les trois quarts des écoles du secondaire ont bénéficié des fonds européens. Le ministre des Finances Andrej Babiš s'est félicité de ces chiffres. "Nous sommes arrivés à un moment où les subventions européennes étaient peu ou pas utilisées, les projets et la volonté d'améliorer la situation manquaient", a expliqué le leader du mouvement ANO, estimant que le gouvernement actuel a permis de redresser la barre.

Jiří Havlíček officiellement nommé ministre de l'Industrie et du Commerce

Le chef de l'Etat Miloš Zeman a officiellement nommé le social-démocrate Jiří Havlíček au poste de ministre de l'Industrie et du Commerce ce mardi matin au château de Prague. Lors de la cérémonie, le président l'a appelé à faire en sorte que "la tradition de l'industrie tchèque ne s'éteigne pas". Jiří Havlíček succède à Jan Mládek, dont il était jusqu'alors l'adjoint. Fin février, le premier ministre Bohuslav Sobokta a obtenu la démission de Jan Mládek, avec lequel il partageait un certain nombre de désaccords, en particulier à propos de la réforme du secteur des communications. C'est précisément ce dossier que devra prioritairement traiter le nouveau ministre, en essayant de faire passer la nouvelle législation devant les parlementaires avant les élections législatives de l'automne prochain. Il aura également la tâche de favoriser la répartition de l'argent européen destiné au développement de l'accès à internet à très haut débit dans les territoires ruraux ou encore de trouver une solution à la situation de crise dans laquelle se trouve la société minière OKD, mise en faillite l'année passée.

Le Soudan critique la diplomatie tchèque pour son appel à l’arrêt du président el-Béchir

Le Soudan reproche au ministère des Affaires étrangères tchèque ses déclarations critiques la semaine dernière qui ont fait suite à la participation du président soudanais au sommet de la Ligue arabe à Amman, capitale de la Jordanie. Prague avait regretté qu’Omar el-Béchir n’ait pas été arrêté à cette occasion avec qu’il est visé par des mandats d'arrêt par la Cour pénale internationale, qui l'accuse notamment de génocide au Darfour. L'organisation de défense des droits de l'Homme Human Rights Watch avait pourtant appelé la Jordanie à lui refuser l'entrée sur son territoire ou à l'arrêter s'il s'y trouve. L’ambassade du Soudan en République tchèque a publié un communiqué de presse ce mardi dans lequel elle exprime ses reproches. « Il est regrettable qu’un tel tweet (forme choisie par le ministère tchèque pour exprimer sa désapprobation) arrive quatre semaines seulement que le ministre des Affaires étrangères tchèque, accompagné d’une délégation officielle au sein de laquelle se trouvait l’attaché de presse, a effectué une visite du Soudan pour exprimer les remerciements du gouvernement tchèque suite à la grâce accordée par le président Omar el-Béchir au citoyen tchèque condamnée Petr Jašek », peut-on lire dans ce communiqué. Missionnaire condamné à vingt ans de prison au Soudan en janvier dernier, Petr Jašek est rentré en République tchèque en février, après quatorze mois de détention, suite à l’intervention du chef de la diplomatie, Lubomír Zaorálek, qui s’était rendu à Khartoum pour négocier sa libération.

Dieselgate : Škoda Auto a reçu une autorisation pour la révision de 400 000 véhicules

Le constructeur automobile tchèque Škoda Auto, concerné comme les autres marques du groupe Volkswagen par le scandale des moteurs truqués, a reçu une autorisation pour réviser 400 000 véhicules. C'est ce qu'a fait savoir lundi en fin de journée le directeur général de la société, Bernhard Maier, après une rencontre à Berlin avec le chef du gouvernement tchèque Bohuslav Sobotka. Au total, 1,2 million de voitures de la marque Škoda ont été équipées du logiciel illégal permettant de diminuer les émissions polluantes lors des contrôles. Tous ces véhicules, à commencer donc par 400 000 d'entre eux, devraient à terme faire l'objet d'une révision. Škoda Auto n'a par ailleurs pas l'intention de verser des dédommagements aux automobilistes comme le réclament certains. "J'imagine que le constructeur va se positionner en conformité avec la législation tchèque et avec les normes en valeur dans l'Union européenne", a commenté le premier ministre.

La carte d'identité électronique devrait être introduite en 2018

A partir de 2018, les cartes d'identité des ressortissants tchèques devraient être équipées d'une puce électronique. Le premier ministre Bohuslav Sobotka (ČSSD) l'a annoncé ce lundi matin à Hradec Králové en ouverture d'une conférence sur internet dans les services de l'Etat et des autorités locales. Ces nouvelles cartes d'identité devraient notamment permettre d'utiliser certains services de l'administration sans qu'une visite soit nécessaire. Le chef du gouvernement a également indiqué que l'Etat travaillait sur d'autres projets, par exemple sur l'arrêt de travail électronique, qui permettrait d'après lui de renforcer les contrôles, ainsi que sur des ordonnances électroniques, afin de réduire la bureaucratie dans le secteur de la santé. Lors de cette même conférence, le ministre des Finances Andrej Babiš (ANO) a cependant regretté que le projet gouvernemental d'administration électronique ait pris beaucoup de retard.

Ouverture du festival Bonjour Brno avec un concert du chœur d’enfants du Conservatoire de Tours

Evénement traditionnel dans le monde de la francophonie dans la capitale morave, le festival Bonjour Brno démarre ce mardi soir avec un concert « Le voyage de Martin », une création jazz du pianiste Jean-Christophe Cholet pour le chœur d’enfants du Conservatoire de Tours, qui effectue actuellement une tournée européenne. Placé sous le patronage de l’évêché de Brno et de l’ambassade de France, ce concert exceptionnel se tient dans la salle du cloître des frères de la Miséricorde, et l’entrée y est libre. Jusqu’au tournoi de pétanque en clôture le 23 avril, la 23e édition du festival propose un programme riche et varié avec une quinzaine de manifestations, parmi lesquelles du théâtre, du cirque nouveau, du cinéma, de la musique, un marché ou encore, ce samedi, une soirée discothèque consacrée à Brigitte Bardot et aux années yéyé en France. Pour plus de renseignements sur le festival, consulter le site de l’Alliance française de Brno : www.alliancefrancaise.cz/brno.

Météo

Même si les précipitations sont un peu moindres que ce mardi, le ciel reste très couvert sur la majeure partie du territoire ce mercredi, jour de la fête des Miroslava et Mirka. Il peut neiger en altitude à compter de 900 mètres. Les températures varient entre 13 et 18 °C pour les maximales.

04-04-2017