Infos du jour Infos du jour

15-03-2017

Hynek Kmoníček rejoint les Etats-Unis pour y devenir le nouvel ambassadeur tchèque

Jusqu'alors à la tête des services diplomatiques de la présidence tchèque, Hynek Kmoníček s'envole ce mercredi pour les Etats-Unis où il doit remplacer Petr Gandalovič au poste d'ambassadeur de la République tchèque. L'agence de presse ČTK note que son vol pourrait être compliqué par la tempête Stella qui fait rage actuellement au nord-est du continent américain. A Washington, les premières tâches de Hynek Kmoníček consisteront à préparer les visites de plusieurs politiciens tchèques, à commencer par le voyage du chef de l'Etat Miloš Zeman, qui doit rencontrer Donald Trump à la Maison-Blanche fin avril. Avant son départ, le nouvel ambassadeur est remplacé ce mercredi à son poste de directeur de la diplomatie au château de Prague par Rudolf Jindrák, lequel a lui-même déjà été ambassadeur en Allemagne, en Autriche et également en Hongrie.

Quatre nouveaux ambassadeurs, dont celui de la France, entrent en fonction ce mercredi

Le chef de l'Etat Miloš Zeman confient ce mercredi à quatre nouveaux ambassadeurs leurs lettres de créance, par lesquelles ils entrent officiellement en fonction. Il s'agit des représentants d'Israël, de la France, de l'Ukraine et de la Mongolie. L'information a été communiquée ce mercredi par le porte-parole de la présidence, Jiří Ovčáček. Le nouvel ambassadeur français au palais Bucquoy à Prague est Roland Galharague, qui a déjà été en poste Hongrie. Il remplace Charles Malinas, qui est resté en fonction seulement quelques mois. Ce dernier fait l'objet d'une enquête de l'Inspection générale du Ministère des Affaires étrangères, qui lui reproche d'avoir été trop laxiste dans l'octroi de visas en République centrafricaine, où il était auparavant ambassadeur.

Cour européenne : la détention d’une famille kurde en Tchéquie a été illégale

La détention par les autorités tchèques d’une famille kurde qui s’efforçait d’atteindre l’Allemagne a été illégale. C’est du moins ce qu’a annoncé ce mercredi la Cour de justice de l’Union européenne. L’affaire en question concerne une famille de Kurdes irakiens qui ont fui, l’an dernier, vers l’Europe par craintes de l’organisation terroriste de l’Etat islamique. Les réfugiés ont demandé l’asile en Hongrie mais ont essayé d’atteindre clandestinement l’Allemagne via la République tchèque. Dans ce pays, la famille a été arrêtée et placée dans un centre de détention d’où elle a dû ensuite être expulsée vers la Hongrie. Cependant, selon le tribunal, la République tchèque ne possédait à l’époque pas de législation déterminant les critères de détention et de transfert des migrants ayant déposé leur demande dans un autre pays membre, exigée par l’Union européenne.

Nucléaire : les députés veulent annuler la loi interdisant les livraisons destinées à la centrale iranienne de Bouchehr

Les députés ont approuvé mardi en fin de journée en première lecture le projet gouvernemental d'annuler la loi qui interdit aux entreprises tchèques de faire des livraisons pour la centrale nucléaire iranienne de Bouchehr. Au mois de décembre dernier, une proposition similaire du groupe communiste avait été rejetée. L'agence de presse ČTK indique qu'à chaque fois, certains députés ont souhaité connaitre la position d'Israël sur ces textes avant de prendre position. La loi en question date de l'an 2000 ; elle avait été votée alors qu'une entreprise de Bohême du Sud s'apprêtait à fournir des systèmes de ventilation à la centrale iranienne, un contrat critiqué par les Etats-Unis et le Royaume-Uni qui soupçonnaient alors Téhéran de vouloir se procurer l'arme nucléaire. Les choses ont changé avec la signature en 2015 d'un accord sur le nucléaire iranien. Pour les entreprises tchèques, l'ouverture du marché iranien représente d'importantes opportunités.

Plusieurs centaines d’opposants à la directive européenne sur les armes réunis à Prague

Près de six cents personnes se sont réunies ce mercredi sur la place Venceslas à Prague pour protester contre l’adoption de la directive européenne sur les armes, qui renforce la réglementation pour la détention légale d’armes à feu. Plusieurs députés et eurodéputés tchèques figuraient également parmi les manifestants. Le texte qui était critiqué par le gouvernement et par des parlementaires tchèques, a été adopté par le Parlement européen ce mardi, avec 491 voix pour et 178 contre. Le ministre de la Défense Martin Stropnický (ANO) a réagi en indiquant que son ministère allait travailler à un projet de loi permettant aux citoyens tchèques de conserver certaines armes en accord avec la directive.

La Škoda Kodiaq, voiture de l’année 2017 en République tchèque

Le titre de Voiture de l’année 2017 en République tchèque a été attribué à la Škoda Kodiaq. Au classement de la 23e édition de l’enquête, le tout premier modèle SUV du constructeur tchèque, filiale du groupe Volkswagen, a devancé, dans l’ordre, la Volkswagen Tiguan, la Volvo V90, l’Alfa Romeo Giulia et la Seat Ateca. L’enquête est organisée par la Fédération des exportateurs de voitures. Le jury, composé de représentants du Club des journalistes automobiles et du public, a fait son choix parmi 27 voitures. La Škoda Kodiaq est en vente depuis le mois de février dernier. Au palmarès, la Kodiaq succède à une autre Škoda, la Superb.

Météo

Ce jeudi, jour de la fête des Elena et Herbert, le soleil est de retour sur le ciel tchèque, et ce malgré quelques nuages qui peuvent apparaître notamment dans le nord et dans l’est du pays. Les températures sont plutôt douces et oscillent entre 10 et 14 °C pour les maximales.

15-03-2017