Infos du jour Infos du jour

23-02-2017

Un eurodéputé tchèque visé par un mandat d'arrêt international émis par l'Azerbaïdjan

L'Azerbaïdjan a émis un mandat d'arrêt international contre trois eurodéputés, dont un parlementaire tchèque Jaromír Štětina. Bakou leur reproche d'avoir été des observateurs du référendum sur la modification de la constitution organisé lundi au Haut-Karabagh, une république autoproclamée habitée majoritairement par une population arménienne et territoire revendiqué par les Azéris. Jaromír Štětina a confirmé qu’Azerbaïdjan avait demandé son arrestation à Interpol. Dans une interview pour le serveur Aktuálně.cz, l’eurodéputé tchèque a déclaré qu’il soutenait la lutte du Haut-Karabagh démocratique contre « le dictateur azéri ». Les autorités azéries accusent les trois eurodéputés, parmi lesquels on trouve également la Chypriote Eléni Theochárous et le Luxembourgeois Frank Engel, d'être entrés illégalement sur un territoire occupé. De même, elles dénoncent les activités de quatre chercheurs d’Arménie, de Grande-Bretagne et d’Espagne ayant effectué des fouilles archéologiques au Haut-Karabagh.

Les députés ont soutenu l’accord de partenariat stratégique UE-Canada

La Chambre des députés a soutenu, ce jeudi, en première lecture, l’accord de partenariat stratégique entre l’Union européenne et le Canada. Cet accord est axé sur la collaboration dans des secteurs importants, tels que la lutte contre le terrorisme, la sécurité internationale, ou encore l’énergie et l’environnement. Le débat sur l’accord de libre-échange entre l’Europe et le Canada, connu sous le nom de CETA, se poursuivra encore à la Chambre : il a été interrompu suite à la critique du CETA formulé par de nombreux députés communistes. La semaine dernière, le Parlement européen avait ratifié ce texte, négocié pendant plusieurs années.

La Chambre des députés renonce à discuter la proposition de supprimer l'immunité parlementaire

La Chambre des députés ne se prononcera pas sur la proposition d'amendement à la constitution élaboré par les partis TOP 09 et STAN visant à supprimer l’immunité des parlementaires. Les députés n'ont pas reçu ce texte déposé pourtant il y a trois ans. Cela n'a pas empêché Miroslav Kalousek, le président du parti conservateur TOP 09, de défendre la proposition devant les députés ce jeudi. Le gouvernement s'est pour sa part positionné contre l'amendement car il estime que les limites actuelles à l'immunité parlementaire sont suffisantes. Les élus du Parlement tchèque avaient voté en 2013 afin de supprimer l'immunité parlementaire à vie dont jouissaient alors les députés, les sénateurs ainsi que les juges constitutionnels.

Nouvelle invention tchèque : un séparateur magnétique

Les chercheurs de l’Institut de médecine moléculaire de l’Université Palacký d’Olomouc, en Moravie centrale, ont mis au point un séparateur magnétique qui permettra d’accélérer et de simplifier le processus de séparation des substances étudiées. D’après Petr Kubečka de l’Université d’Olomouc, il s’agit d’un appareil de laboratoire unique en son genre sur le marché mondial. Il pourra être utilisé pour la séparation magnétique, l’étude des particules magnétiques ou encore pour le diagnostic.

Le mouvement ANO porte plainte contre « Lex Babiš »

Tout comme le président Miloš Zeman, les députés du mouvement ANO ont déposé, à leur tour, une plainte auprès de la Cour constitutionnelle à propos de la loi sur les conflits d’intérêts. Comme annoncé ce jeudi par le vice-président de la Chambre des députés et membre du parti ANO, Radek Vondráček, le document sera envoyé à la Cours constitutionnelle la semaine prochaine. Les députés ANO demandent la suppression de trois paragraphes de la loi sur les conflits d’intérêts, qui visent à empêcher les entreprises détenues par des membres du gouvernement d’accéder aux subventions d’Etat ainsi qu’à interdire aux ministres d’être les propriétaires de médias. Surnommée « Lex Babiš », la loi en question concerne particulièrement le ministre des Finances et président du mouvement ANO, Andrej Babiš.

Football - Ligue Europa : le Sparta Prague reçoit le FK Rostov pour l'honneur

Le Sparta Prague reçoit ce jeudi soir dans son stade de Letná le club russe du FK Rostov pour le match retour des seizièmes de finale de la Ligue Europa. Humiliés à l'aller en Russie la semaine dernière (0-4), les Tchèques n'ont quasiment aucune chance de se qualifier et tenteront au moins de sauver l'honneur. Vainqueur peu convainquant des Bohemians 1905 ce week-end en championnat (1-0), le Sparta est par ailleurs privé de son attaquant Bořek Dočkal, parti négocier un possible transfert en Chine, et de Tiémoko Konaté, suspendu lors du match à Rostov. "Pour nous c'est très dur, ingérable. Mais c'est le football. Parfois vous battez Southampton, Beer-Sheva ou l'Inter Milan et à d'autres moment vous perdez à Rostov et faites un nul à Brno", a commenté le gardien du club de la capitale, Tomáš Koubek.

Météo

Vendredi, jour de la fête des Matěj et Matyáš, un temps variable, entre nuages et éclaircies, règnera sur le territoire tchèque. La météo annonce aussi des précipitations locales de pluie ou de neige et les températures entre 3 et 7°C.

23-02-2017