Infos du jour Infos du jour

26-01-2017

A La Valette, Milan Chovanec exprime à nouveau le refus tchèque d'un système européen de répartition de l'accueil des réfugiés

Le ministre tchèque de l'Intérieur Milan Chovanec a répété face à ces homologues européens réunis à La Valette ce jeudi que la Tchéquie ne voulait pas d'un système de répartition de l'accueil des réfugiés entre les pays membres de l'UE. Le sommet à Malte avait pourtant pour but de parvenir à un accord sur le sujet et le commissaire européen aux Migrations, Dimitris Avramopoulos, disait espérer "trouver un terrain d'entente sur la solidarité". La position arrêtée par le gouvernement tchèque n'allait pas dans ce sens et, selon M. Chovanec, la discussion a rapidement porté sur la façon "d'arrêter les migrations illégales vers l'UE et de fournir une aide aux réfugiés hors de l'UE au niveau des zones de conflit". Actuellement, une grande partie des réfugiés qui parviennent en Europe arrivent en Italie et en Grèce, pays qui, en l'absence de mécanisme de solidarité au niveau européen, doivent supporter seuls le coût de leur accueil.

Loi sur les conflits d’intérêts : Andrej Babiš confirme son intention de se séparer d’Agrofert

Comme il l’avait déjà annoncé précédemment, Andrej Babiš a confirmé, ce jeudi, qu’il était prêt à abandonner la direction du groupe agroalimentaire Agrofert, dont il est le propriétaire, suite à l’adoption de la loi sur les conflits d’intérêts par le Parlement. Toutefois, le vice-Premier ministre et ministre des Finances a également répété qu’il considérait cette loi comme inconstitutionnelle, car elle lui dénie le droit fondamental de posséder quelque chose. Le milliardaire d’origine slovaque, que la loi parfois qualifiée d’« anti-Babiš » vise directement, a précisé qu’il supposait se séparer de son groupe début février. La loi en question interdit aux ministres d'être les propriétaires de médias et aux entreprises dont ils sont actionnaires à plus de 25% d'obtenir des subventions ou de participer à des commandes publiques.

Energie : la centrale nucléaire de Temelín prévoit une hausse significative de sa production pour cette année

Quelque 15 térawattheures (TWh) d’électricité devraient être produits à la centrale nucléaire de Temelín (Bohême du Sud) cette année. C’est du moins ce que son directeur a annoncé, ce jeudi. Si cette prévision est respectée, il s’agira alors d’une augmentation de 3 TWh par rapport à l’année dernière et d’une des productions les plus importantes de ces dernières années. Par ailleurs, l’embauche de quatre-vingt nouveaux employés est également planifiée. En 2016, les deux centrales nucléaires existantes en République tchèque, dont la société ČEZ est la propriétaire, ont enregistré une baisse de leur activité, essentiellement en raison des longues mises hors service de certains de leurs réacteurs. La production de la centrale de Dukovany (Moravie) a même été la plus faible de ces vingt-huit dernières années avec un peu moins de 12 TWh. Malgré cela, la production de la centrale de Temelín, qui est la plus importante de toutes les sources d’électricité en République tchèque, permet de couvrir à elle seule environ un cinquième de la consommation nationale.

Fraude fiscale : l'équipe Kobra a jusqu'alors permis à l'Etat tchèque de sauver 280 millions d'euros

En près de trois d'existence, l'équipe Kobra, une unité chargée de la lutte contre la fraude fiscale, a permis à l'Etat tchèque de récupérer 7,66 milliards de couronnes, environ 280 millions d'euros. Le chiffre a été annoncé ce jeudi par le ministre des Finances Andrej Babiš à l'occasion d'une conférence de presse organisée à l'Administration des douanes à Prague. Rien que pour l'année 2016, l'équipe a élucidé des affaires représentant une fraude fiscale de l'ordre de 3,4 milliards de couronnes, quelque 130 millions d'euros. Opérationnelle depuis juin 2014 et inspirée de l’expérience du voisin slovaque, l'équipe Kobra rassemble des experts de l'administration fiscale, des policiers et des douaniers qui auparavant travaillaient séparément. Elle visait en premier à lutter contre la fraude à la TVA. D’abord organisée au niveau national, l’unité a ensuite connu des déclinaisons régionales à partir de 2015.

L’espace aérien tchèque toujours plus exploité

Près de 837 000 avions ont traversé ou utilisé l’espace aérien tchèque en 2016, soit une augmentation de l’ordre de 7 % par rapport à 2015. Le nombre de vols au-dessus de la République tchèque augmente régulièrement puisqu’il a doublé en l’espace de quatorze ans. Les chiffres ont été communiqués, ce jeudi, par la Direction du trafic aérien (ŘLP). Le trafic le plus intense a été enregistré en juillet avec un total de 88 000 avions pour l’ensemble du mois. Au total, ce sont environ 130 millions de voyageurs qui sont passés par un aéroport tchèque en 2016, essentiellement par l’aéroport Václav Havel de Prague, où le nombre de décollages et d’atterrissages a augmenté de près de 6,5 %.

Renault envisage de vendre des voitures électriques sur le marché tchèque

Le constructeur automobile français Renault envisage d'entrer sur le marché tchèque des voitures électriques à partir du second semestre de cette année. Cela pourrait se faire en lien avec le programme de subventions pour les véhicules les moins polluants mis en place en 2016 par l'Etat tchèque. Ces informations ont été communiquées ce jeudi en conférence de presse par Zdeněk Grunt, le directeur de Renault ČR. L'an passé, les ventes des modèles de voitures électriques Zoe et Kangoo du constructeur français ont connu une croissance de 11% à plus de 25 600 unités. En République tchèque, 200 voitures électriques, la plupart des marques BMW et Nissan, ont été vendues sur le marché tchèque. Le programme du ministère de l'Environnement pour favoriser le développement de ce marché consiste en une enveloppe de 100 millions de couronnes (environ 3,7 millions d'euros) réparties auprès des municipalités et des régions.

Météo

Le soleil continue de briller de mille feux ce vendredi, jour de la fête des Ingrid. Seuls quelques territoires de l'ouest de la Bohême sont privés des doux rayons de notre cher astre solaire. Les températures, qui remontent sensiblement, restent pour le moins fraîches. Elles ne dépassent pas les 2 °C pour les maximales.

26-01-2017