Infos du jour Infos du jour

09-01-2017

La "marche civile" de solidarité avec la Syrie fait étape en Tchéquie

Une cinquantaine de personnes qui participent à la "marche civile" de solidarité avec la Syrie sont arrivées ce lundi en République tchèque. Partis fin décembre depuis Berlin, ces militants, qui dénoncent la guerre en Syrie et veulent y faire parvenir une aide humanitaire, entendent rejoindre Alep en empruntant dans l'autre sens l’itinéraire suivi par les réfugiés dans les Balkans. L'information de leur arrivée sur le territoire tchèque ce lundi matin a été communiquée par le prêtre Mikuláš Vymětal, qui organise leur trajet en République tchèque. Les participants à la marche devraient arriver à Prague à la mi-janvier et parvenir à Vienne à la fin du mois. Le nombre de marcheurs varie puisque la plupart d'entre eux se joignent à la marche pour quelques étapes seulement. Ils étaient 500 environ au départ de Berlin.

Miloš Zeman présente ses condoléances au Portugal après le décès de Mário Soares

Le président de la République, Miloš Zeman, a exprimé ses condoléances au Portugal, suite à l'annonce du décès de l’ancien président du pays, Mário Soares. Dans un télégramme adressé à l’actuel chef d’Etat portugais, Marcelo de Sousa, le Château de Prague décrit Soares comme un grand politicien qui a soutenu la Révolution de velours en Tchécoslovaquie en 1989. « Votre patrie a perdu une personnalité importante, un combattant contre la dictature et un défenseur de l’idée européenne, la République tchèque a perdu un grand ami qui nous a soutenu pendant des moments difficiles de la lutte pour la liberté et la démocratie », a indiqué Miloš Zeman dans le télégramme. Mário Soares, décédé samedi à l’âge de 92 ans, a visité la Tchécoslovaquie pour la première fois en décembre 1989, à peine un mois après la Révolution de velours, en tant que le tout premier chef d’Etat occidental. A Prague, il avait rencontré entre autres le futur président Václav Havel.

Le gouvernement veut s'inspirer de l’héritage de la Charte 77

Le gouvernement veut s'inscrire dans l’héritage de la Charte 77 et continuer à mener la lutte pour les droits de l’Homme. C’est du moins ce que les ministres ont annoncé dans une déclaration commune, adoptée lors de la première réunion du cabinet de cette nouvelle année 2017, alors que la République tchèque fête le 40e anniversaire de la publication de ce document fondateur du mouvement dissident. « Nous avons de l’estime pour toutes les victimes des répressions mises en place après l’apparition de la Charte 77, ainsi que pour d’autres initiatives indépendantes de l’époque », indique le gouvernement dans la déclaration, tout en désignant les chartistes comme l'un des mouvements parmi les plus importants de l’histoire moderne des pays tchèques. « Sans leurs positions courageuses, leurs efforts assidus et souvent même la souffrance des signataires, nous aurions dû suivre un chemin beaucoup plus difficile pour arriver à l’état actuel du pays », peut-on aussi lire dans le texte.

Le taux de chômage en hausse en décembre

Après quatre mois de baisse continue, le taux de chômage a légèrement augmenté et s’est établi à 5,2 % en décembre dernier. Cela représente une hausse de 0.3 point par rapport à novembre. Il s’agit en même temps d’une baisse notable par rapport au mois de décembre 2015 où le taux de chômage était de 6,2 %. A la fin du mois, la République tchèque comptait un peu plus de 381 000 demandeurs d’emploi, soit le chiffre le plus bas pour un mois de décembre depuis 2008. Le nombre de postes vacants a baissé pour s'établir à environ 132 000. Selon le Bureau du travail, l’équivalent tchèque de Pôle emploi qui a rendu publiques ces données, cette tendance est due notamment à la fin de divers travaux saisonniers.

Corruption : l'ancien ministre Jiří Balvín évoque de prison avec sursis

L'ancien ministre de la Culture et directeur de la Télévision tchèque Jiří Balvín a été condamné ce lundi à une peine de dix mois de prison avec sursis dans une affaire de corruption. Il doit également payer une amende de 240 000 couronnes, soit près de 9 000 euros. Le tribunal d'arrondissement de Prague 2 a infligé la même peine à l'ancien directeur adjoint de la Radio publique tchèque Michal Koliandr ainsi qu'à l'homme d'affaires Jan Hnilica. Les trois hommes ont été reconnus coupables de corruption dans le cadre de la vente d'un château situé à Přerov qui appartenait à la Radio tchèque. Un premier procès les avait pourtant acquittés en avril dernier. Deux des trois accusés ont d'ores et déjà fait appel du nouveau verdict.

Sécurité : Štefan Füle, possible candidat tchèque à la tête de l'OSCE

Štefan Füle, ancien diplomate et eurocommissaire entre 2010 et 2014, est pressenti pour être le candidat tchèque au poste de secrétaire général de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE). Selon l'agence de presse ČTK, qui cite une "source diplomatique", le dossier de candidature est prêt et le gouvernement doit se pencher sur la question courant janvier. Le ministère des Affaires étrangères s'est refusé à tout commentaire. L'OBSE est une organisation rassemblant 57 pays qui vise à prévenir les conflits armés et à défendre les droits de l'Homme et la démocratie. Le mandat de l'actuel secrétaire général, l'Italien Lamberto Zannier, prend fin en juin prochain. Štefan Füle a été ambassadeur en poste au Royaume-Uni, en Lituanie et auprès de l'ONU, eurocommissaire dans la commission Barroso ainsi que ministre des Affaires européennes dans le gouvernement de Jan Fischer.

Météo

Attention aux coups de soleil qui ne pardonnent pas ce mardi, jour de la fête des Břetislav. Il fait effectivement très beau en Tchéquie même si les températures sont négatives. Celles-ci vont de -6 à -2 °C pour les maximales.

09-01-2017