Infos du jour Infos

29-11-2001

La question de la centrale nucléaire de Temelin

Le ministre tchèque des Affaires étrangères, Jan Kavan, devrait présenter à Bruxelles, le processus de continuation de l'accord de Melk, conclu avec l'Autriche, sur la centrale nucléaire de Temelin. Vienne demande que le nouvel accord, en préparation, soit un engagement juridique. Prague désire que ce soit un accord politique.

L'Union européenne et la République tchèque

L'Union européenne vient de faire savoir à la République tchèque, qu'elle donnait une très bonne note à sa législation et sa pratique dans les domaines de la protection de la concurrence économique et du contrôle de l'aide de l'Etat. On ne peut, pour autant, fermer ce chapitre en l'absence d'un plan réaliste de restructuration de la sidérurgie, et tant que des doutes planent sur l'aide de l'Etat aux institutions bancaires. Miroslav Gregr, ministre de l'Industrie et du Commerce, et Jiri Rusnok, ministre des finances, en discutent avec les commissaires européens, à Bruxelles.

Information du médiateur tchèque pour l'adhésion à l'Union européenne

Le médiateur pour l'adhésion de la Tchéquie à l'Union européenne, Pavel Telicka, vient d'annoncer, après un nouveau round de négociations avec Bruxelles, que la Tchéquie a négocié trois périodes de transition et deux exceptions dans le domaine de l'imposition. Cela concerne l'application des règlements de l'Union européenne, qui pourraient avoir de graves retombées sociales en Tchéquie.

La Chambre des députés ne chôme pas

Les députés tchèques viennent, après lectures, de décider de voter pour plusieurs projets de lois. La plus importante est certainement celle sur les élections législatives. Parmi les autres projets de lois, citons ceux concernant la protection de l'atmosphère, le soutien aux P.M.E.

La Chambre des députés a, aussi, laissé passer en troisième lecture le projet de loi sur la Cour constitutionnelle. Il répond à l'amendement européen sur la constitution. La Cour devrait pouvoir juger de l'harmonie entre les accords internationaux, que la Tchéquie compterait signer, avec la législation tchèque.

Une intéressante exposition

Dix années de travail, fouilles archéologiques tchèques et bulgares, pour la découverte d'un site historique commercial, en Bulgarie centrale. Une exposition intitulée Pistiros - une ville grecque en Thrace, présente les résultats, au Musée national, à Prague. Elle se terminera le 27 janvier. On peut admirer une riche documentation, photographies, dessins et cartes.

Un mémento du 11 septembre

Le Musée des Arts de Benesov, petite ville de la banlieue pragoise, a décidé d'édifier, au beau milieu de son exposition de sculptures, une copie en bois, de quatre mètres de haut, des Tours jumelles détruite par l'attentat du 11 septembre, à New-York. Selon le directeur, Tomas Fassati, le musée veut, ainsi, rappeler la tragédie, qu'on commence, peu à peu, à oublier.

La vie touristique

Les touristes tchèques choisissent plutôt de rester en Tchéquie que de voyager à l'étranger. C'est le résultat de la baisse mondiale des activités touristiques, après les attentats du 11 septembre. Les hôtels tchèques affichent donc beaucoup plus souvent complet. Les grands hôtels de Prague, au contraire, ont enregistré une baisse de 20 % de leur clientèle. Elle est surtout américaine et japonaise.

La météo

Toujours du mauvais temps, de la pluie, de la brume, de la neige dans les montagnes. Des températures montant tout juste à cinq degrés dans la journée. Des gelées à prévoir, la nuit, en altitude. Un peu d'éclaircies, quand même, jeudi.

29-11-2001