Infos du jour Infos

13-11-2001

Une catastrophe aérienne à New York

Un avion de la compagnie American Airlines, un Airbus A-300 avec 246 passagers à bord, s'est écrasé dans le quartier de Queens à New York. Selon le FBI la catastrophe serait due à une explosion à bord de l'avion. On a ouvert une enquête, qui doit démontrer s'il s'agissait d'un accident technique ou d'un sabotage. Plusieurs maisons dans le quartier de Queens ont été incendiées et on a fermé le métro. L'état d'alerte a été décrété dans la ville de New York et les aéroports dans toute la région de New York ont été fermés.

Réactions en République tchèque

Les ministères tchèques de l'Intérieur et de la Défense ont commencé à analyser les informations sur cette catastrophe aérienne. On a convoqué l'état-major de crise qui s'est penché, dans la soirée de lundi, sur la situation. Après Le ministre tchèque de l'Intérieur, Stanislav Gross, a déclaré, à l'issue de cette réunion, que les autorités tchèques n'allaient pas prendre des mesures de sécurité plus rigoureuses, à la suite de cette dernière catastrophe. Les mesures prises, après les attentats terroristes du 11 septembre dernier, restent cependant en vigueur. Le Président tchèque, Vaclav Havel, a adressé un télégramme de condoléances à son homologue américain, George Bush.

Les mesures prises par la CSA

En raison des informations sur la fermeture des aéroports dans la région new-yorkaise, la compagnie des Lignes aériennes tchèques CSA envisageait de changer la destination du vol Prague - New York. Néanmoins l'avion de la CSA a obtenu finalement l'autorisation d'atterrir à l'aéroport de Newark à New York et n'a pas été obligé de dévier de sa direction, pour atterrir à Montréal. La CSA a décidé de ne pas changer, même dans les jours à venir, les horaires de vols entre Prague et New York.

Les intentions du médiateur Pavel Telicka

Le secrétaire d'Etat tchèque, Pavel Telicka, a demandé à la commission européenne qu'on aborde, lors du prochain volet des négociations sur l'adhésion de la République tchèque à l'Union européenne, les problèmes essentiels. Le prochain volet doit avoir lieu les 27 et 28 novembre. Pavel Telicka, qui est le principal médiateur tchèque dans les négociations avec l'Union, désire qu'on se penche dans le cadre du chapitre sur la politique fiscale, entre autres, sur le problème des transactions commerciales dans les régions frontalières entre la République tchèque, l'Autriche et l'Allemagne. Ces transactions sont exemptes de droits de douane. Prague s'est engagée à les interdire, avant la fin de l'année, mais le Parlement a prolongé leur existence, jusqu'à décembre 2003.

Une mutinerie déjouée

La police tchèque et la direction des prisons tchèques sont intervenues pour conjurer une mutinerie dans les prisons, mutinerie qui devait camoufler la fuite d'un groupe de prisonniers en provenance de pays de l'ex-URSS. On préparait la mutinerie dans 11 prisons tchèques. Selon le ministre tchèque de la Justice, Jaroslav Bures, l'opération avait été très bien organisée par des personnes à l'intérieur, mais aussi à l'extérieur des prisons. Après l'intervention, 19 prisonniers ont été transférés dans d'autres prisons.

Une exposition de Johannes Kupecky

L'exposition "Johannes Kupecky - maître du portrait baroque" a été inaugurée, ce week-end, dans la ville d'Aix-la-Chapelle, en Allemagne. Il s'agit de la plus grande exposition jamais organisée de ce peintre lié par sa vie et son oeuvre avec les pays de la couronne tchèque. Johannes Kupecky est né, non loin de Bratislava, et ses tableaux se trouvent dans de nombreux musées de République tchèque. La plus grande collection de portraits, exposée à Aix-la-Chapelle, provient de la Galerie nationale de Prague.

La météo

Mardi, le ciel en République tchèque sera nuageux à couvert, il pleuvra et les températures se situeront entre 2 et 6 degrés.

13-11-2001