Infos du jour Infos

15-10-2001

Ouverture du Forum 2000

L'ex-président des Etats-Unis, Bill Clinton, et d'autres personnalités sont présents à Prague, ce lundi, première journée de la conférence internationale, Forum 2000, dans sa cinquième édition. La cinquième est la dernière. Son inauguration solennelle a été retenue pour dimanche soir, dans la prestigieuse salle historique, la salle Vladislav, au Château de Prague, en présence de l'un des pères spirituels de la conférence, le président Vaclav Havel. Le Dalaï-lama a annulé sa participation et même sa tournée européenne, en raison, dit-on, de la tension actuelle.

La dernière édition du Forum 2000 vouée aux droits de l'homme

Il est attendu à ce que les participants à cette conférence, philosophes, artistes et intellectuels du monde entier débattent pendant trois jours, avant tout, des droits de l'homme, de la récente attaque terroriste du World Trade Center, ainsi que de la riposte des Etats-Unis et de l'Angleterre en Afghanistan. D'après le président Havel, les thèmes pourraient être actualisés davantage.

Temelin est conforme aux normes de la sécurité du travail

L'an dernier, les inspecteurs de la sécurité du travail en Bohême du sud ont participé à 50 contrôles de la centrale nucléaire de Temelin. Des organes administratifs spécialisés ont vérifié la conformité de la centrale aux normes de la sécurité du travail. Les quelques manquements enregistrés étaient négligeables et ne nécessitent pas la prescription d'amende. C'est ce qui ressort du rapport annuel 2000, de l'Institut tchèque pour la sécurité du travail.

Le contrat d'opposition en péril ?

Le vice-président du Parti civique démocrate (ODS), Ivan Langer, a rejeté, ce dimanche, énergiquement, l'idée du Premier ministre, Milos Zeman, qui prône l'obtention des finances nécessaires aux Ecoles supérieures par l'augmentation du déficit budgétaire de 5 milliards de couronnes, soit un peu moins de 1 milliard de FF. La réponse de Milos Zeman et la suivante : si l'ODS n'accepte pas le projet de budget, la social-démocratie annulera le contrat d'opposition et proposera, sans état d'âme, le nouveau projet de budget prévoyant des moyens financiers suffisants pour les écoles supérieures.

Moins d'argent, moins d'étudiants

Quant aux responsables de l'enseignement supérieur, ils n'y vont pas par trente-six chemins. Si les écoles supérieures n'obtiennent pas la rallonge de deux milliards de couronnes promise, l'Université Charles se verra obligé, pour l'année universitaire prochaine, d'accepter un nombre d'étudiants de 40% inférieur à cette année. C'est ce qu'a déclaré à la presse, le recteur des écoles, Ivan Wilhelm. Il n'est pas exclu, a-t-il précisé, que le conseil académique soutienne une éventuelle grève dans les établissements.

D'autres imprévus budgétaires

Mais les écoles supérieures ne sont pas les seules à nécessiter des rallonges budgétaires pour lesquelles il n'y a apparemment pas d'argent. Selon Bohuslav Sobotka, président de la commission social-démocrate à la Chambre et membre de la commission budgétaire, il importe en tout cas de trouver l'argent pour financer les affaires qui n'étaient pas connues au moment où le budget était préparée. "Il s'agit, avant tout, a-t-il dit, des mesures de sécurité rendues nécessaires suite à l'attaque terroriste aux Etats-Unis et à la riposte des alliés."

Le diabète en Tchéquie

L'Union tchèque des diabétiques renforce en particulier l'éducation des patients, afin qu'ils puissent mieux vivre avec la maladie, mais elle projette aussi d'élargir sa coopération avec des organisations similaires en Pologne et en Slovaquie. Telles sont les grandes lignes du programme quinquennal que viennent d'adopter 240 délégués de 152 organisations locales en Tchéquie. Il y a, en République tchèque, 654.000 diabétiques sur 10 millions d'habitants. Tous les ans, on enregistre 17 à 20.000 nouveaux cas de maladie.

Météo :

Ce ciel nuageux à clair et brouillard susceptible de persister jusqu'à l'après-midi. Température : de nuit, 9 à 5°; de jour 18 à 22°.

15-10-2001