Infos du jour Infos

21-11-2012

Le projet de budget européen 2014-2020 ne plait pas aux Tchèques, qui ne s’opposeront cependant pas à son adoption

Le gouvernement tchèque a fait savoir que le projet de budget européen couvrant la période 2014-2020 ne lui plaisait pas et qu’il allait s’efforcer de l’améliorer. C’est ce qu’a déclaré, ce mercredi, à l’issue du conseil des ministres, le chef du gouvernement, Petr Nečas, qui participera au sommet européen extraordinaire ces jeudi et vendredi à Bruxelles. Toutefois, à la différence d’autres pays membres, la République tchèque n’entend pas opposer son veto, estimant qu’il n’est pas dans son intérêt que le budget ne soit pas adopté. La République tchèque refuse notamment une réduction du budget consacré à la politique de solidarité, dans le cadre de laquelle sont versées les subventions pour le développement des régions défavorisées. Récemment, le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, a proposé de réduire de 75 milliards d’euros le montant du budget pour 2014-2020. L’agriculture et l’aide aux pays les moins développés seraient les principaux secteurs touchés par cette éventuelle réduction.

Le gouvernement approuve le projet de budget pour 2013 avec un déficit de 100 milliards de couronnes

Le gouvernement a approuvé, ce mercredi, le budget prévisionnel pour 2013 préparé par le ministre des Finances, un budget qui table sur un déficit de 100 milliards de couronnes (environ quatre milliards d’euros). Ce déficit représente 2,9% du PIB, en deçà donc de la limite des 3 % fixée par Bruxelles. Le projet de budget a été modifié à plusieurs reprises, après l’adoption par les députés du paquet de « stabilisation financière » qui comprend notamment une hausse d’un point des deux taux de TVA ou encore après que certaines prévisions de recettes fiscales aient été revues à la baisse. Ce budget sera désormais présenté à la Chambre des députés puis au Sénat.

Le social-démocrate Milan Štěch réélu président du Sénat

Comme attendu, le social-démocrate Milan Štěch a été réélu à la tête du Sénat, une institution où son parti détient la majorité absolue avec 46 sénateurs pour 81 sièges. Milan Štěch n’avait pas de concurrent et 74 des 79 sénateurs présents lors du vote lui ont accordé leur soutien. En sus de cette élection, les membres de la Chambre haute du Parlement ont approuvé une proposition qui limite le nombre de vice-présidents du Sénat au nombre de quatre au lieu de cinq.

En Bohême du Sud, les étudiants protestent contre l’attribution de l’éducation à un conseiller régional communiste

La faculté de pédagogie de l’Université de Bohême du Sud ainsi que plusieurs collèges et lycées de la région participeront à une grève symbolique d’une heure, ce jeudi matin. Ils entendent ainsi protester contre le fait que le secteur de l’éducation ait été confié à un conseiller régional communiste. Outre les étudiants, certains professeurs se joindront également au mouvement. Durant cette heure, des discussions sur l’influence des communistes dans l’évolution du pays. Suite aux récentes élections régionales, le parti social-démocrate, arrivé en tête, a formé une coalition en Bohême du Sud avec le parti communiste.

Affaire des deux Tchèques arrêtés pour prétendu espionnage en Grèce : le président Klaus a écrit une lettre à Karolos Papoulias

Le président de la République, Václav Klaus, a écrit une lettre à son homologue grec Karolos Papoulias dans laquelle il lui demande de porter une attention particulière à l’affaire des deux ressortissants tchèques soupçonnés d’espionnage et actuellement emprisonnés en Grèce. Martin Pezlar et Ivan Buchta risquent des peines allant de cinq à vingt ans de prison. Les autorités grecques leur reprochent d’avoir photographié des établissements militaires de l’île de Lemnos. Les deux hommes sont employés de la société Bohemia Interactive qui produit des jeux vidéo. Le président Klaus a qualifié cette affaire de « malheureuse ». Sa lettre a été mise en ligne sur son site Internet. Plus de détails dans la rubrique Faits et événements.

Le centre d’entraînement aérien de l’OTAN à Pardubice en service en 2015 ou 2016

Le centre d’entraînement aérien de l’OTAN en République tchèque sera probablement mis en service en 2015 ou 2016. C’est ce qu’a annoncé, ce mercredi, le ministre de la Défense, Alexandr Vondra, à l’issue de sa rencontre à Prague avec son homologue américain Leon Panetta. La création de ce centre avait été approuvée en mai dernier lors d’un sommet de l’OTAN à Chicago. Préparé en collaboration avec la Croatie, le projet prévoit la formation commune de pilotes d'hélicoptères et d'équipages au sol. La formation sera également axée sur la préparation de conseillers en aviation de l'OTAN qui seront ensuite chargés d'assurer la formation des forces afghanes. La base de ce centre d’entraînement se trouvera à Pardubice (Bohême de l’Est), où s’entraînent déjà des pilotes afghans et américains. Il s’agit de l’un des projets de coopération dans l’initiative dite de « défense intelligente ». Cette vingtaine de projets doit permettre une plus grande efficacité des forces de l’OTAN à travers leur modernisation et de réaliser des économies.

Pollution : seuil d’alerte dépassé en Bohême centrale

Peu après minuit ce mercredi, les météorologues ont placé la Bohême centrale en état d’alerte du fait du smog de pollution qui s’est abattu sur la région. Certaines stations de mesures ont relevé un taux de particules fines dans l’air (PM10) supérieur à la valeur seuil de 100 microgrammes par mètre cube. L’air le plus pollué se situe à Švermov, une ville située près de Kladno à l’est de Prague. La situation apparaît un peu meilleure autour de Příbram, au sud de la capitale. Les météorologues recommandent aux personnes souffrantes de troubles cardiaques ou respiratoires, aux personnes âgées et aux enfants d’éviter de pratiquer une activité physique en plein air. Les autorités demandent, elles, aux automobilistes de limiter leurs déplacements.

Plus de 20 millions d’euros consacrés à une meilleure intégration des Roms entre 2007 et 2011, sans résultats concrets

Le gouvernement a consacré 521 millions de couronnes (20,85 millions d’euros) ces cinq dernières années à l’intégration des Roms. Cette somme totale a été dépensée entre 2007 et 2011 par différents ministères dans des projets de soutien à l’éducation, la culture ou à la participation des Roms dans la vie des communes. Ces données proviennent du rapport sur la situation de la minorité rom qui a été discuté et publié, ce mercredi, par le gouvernement. Selon le document, aucuns progrès notables n’ont toutefois été enregistrés dans l’emploi, la santé ou l’accès au logement. Selon les estimations, environ 250 000 Roms vivent actuellement en République tchèque, dont environs un tiers dans des ghettos.

71 % des Tchèques affirment posséder une opinion négative des Roms

Les Roms restent la minorité la moins sympathique en République tchèque. Tel est, sans surprise, le principal enseignement qui ressort du dernier sondage réalisé par l’agence STEM, dont les résultats ont été communiqués ce mercredi. Même si leur nombre a baissé par rapport aux précédents sondages, 71 % des personnes interrogées affirment avoir une position négative vis-à-vis des Roms. En avril dernier, selon un sondage réalisé par le Centre pour l’étude de l’opinion publique, 78 % des Tchèques prétendaient que la minorité rom était la minorité qui leur était la moins sympathique. Seuls 7 % des personnes interrogées affirmaient le contraire. Toujours selon le même sondage, les Albanais et les Ukrainiens sont les deux autres minorités les moins appréciées. A l’autre bout de l’échelle, les Slovaques sont inversement la minorité la plus sympathique des Tchèques.

Foot – Ligue 1 : David Jarolím a résilié son contrat avec Evian

L’ancien international tchèque David Jarolím a résilié son contrat avec Evian Thonon Gaillard. L’information a été communiquée par le club savoyard mardi. Selon le communiqué de presse, le milieu de terrain a pris sa décision pour des raisons personnelles. Libre de tout contrat après neuf saisons passées à Hambourg en Bundesliga, David Jarolím était arrivé à Evian en août dernier. Agé de 33 ans, il s’était alors engagé pour une saison, plus une autre en option en cas de maintien du club en Ligue 1. Depuis, il avait disputé cinq rencontres de championnat, mais avait disparu des feuilles de match lors des dernières journées. Début octobre, Radio Prague avait consacré un reportage à ses débuts en Haute-Savoie. Il ne reste donc plus désormais que trois joueurs tchèques à évoluer en Ligue 1 (Jaroslav Plašil à Bordeaux, David Rozehnal à Lille et Mario Lička à Brest).

Météo

C’est un temps très couvert dans une grande moitié nord-ouest et plus ensoleillé dans le sud-est qui règne ce jeudi, jour de la fête des Cecílie. Les températures varient entre 5° C et 9° C pour les maximales.

21-11-2012