Infos du jour Infos

20-11-2012

Un nouvel accord entre les trois partis de la coalition gouvernementale pour la fin de l’année

Le « K9 », le cercle de négociateurs rassemblant trois représentants de chacun des trois partis de la coalition gouvernementale, a décidé qu’un nouvel accord de gouvernement serait signé avant la fin de l’année, au mieux avant Noël. Un groupe de travail doit encore plancher sur les changements concrets à apporter à l’accord existant entre les trois formations de droite, par ordre d’importance à la Chambre des députés, ODS, TOP 09 et LIDEM. Le K9 se réunira ensuite à nouveau début décembre. Selon le chef du groupe parlementaire ODS Zbyněk Stanjura, il s’agit avant tout de tomber d’accord sur les réformes que la coalition veut mettre en place avant les prochaines législatives, qui, sauf en cas d’élections anticipées, devraient se dérouler en 2014. Le gouvernement a jusqu’alors mené une politique d’austérité relativement impopulaire et son image a été ternie par plusieurs affaires de corruption.

Nucléaire : la société ČEZ ne peut pour l’instant signer de contrat avec le vainqueur de l’appel d’offres pour la centrale de Temelín

La société d’énergie tchèque ČEZ ne peut pour l’instant signer de contrat avec l’éventuel vainqueur de l’appel d’offres concernant la construction de deux nouveaux réacteurs à la centrale nucléaire de Temelín en Bohême du Sud. L’Office pour la protection de la concurrence a en effet émis une mesure préventive suite à l’initiative du géant français de l’atome Areva, qui a été écarté de la compétition début octobre. Cependant, sa demande de suspendre l’appel d’offres a été éconduite. CEŽ peut continuer à examiner les offres de l’américano-japonais Westinghouse et du consortium tchéco-russe formé d’Atomstroïexport, de Gidropress et de Škoda JS.

La société tchèque a indiqué que ce verdict ralentissait l’appel d’offres. Mais l’Office pour la protection de la concurrence, jugeant l’affaire trop importante, continue à examiner la proposition d’Areva, un document de plusieurs milliers de pages. S’il s’avérait que l’offre française respectait bien les conditions de la commande tchèque, elle pourrait finalement être réintroduite dans l’appel d’offres.

Les trois candidats à la commande tchèque, d'une valeur évaluée entre 8 et 12 milliards d'euros, avaient déposé leur offre formelle début juillet. La décision finale est attendue en 2013 et les nouvelles tranches de Temelín devraient être opérationnelles vers 2025.

Le président Václav Klaus pose son veto à l'amendement sur l'interdiction de l'expropriation en cas d'exploitation minière

Le président Václav Klaus a posé son veto à un amendement qui aurait interdit l'expropriation pour cause d'exploitation minière. Selon le chef de l'Etat tchèque, la législation aurait eu un impact important sur la politique énergétique du pays et aurait entraîné une forte spéculation sur le patrimoine. Le veto présidentiel peut encore être cassé par le Parlement. Il a été accueilli favorablement dans la région d'Ústí où l'exploitation du charbon est la première industrie locale, mais a été vertement critiqué par les écologistes. Plusieurs municipalités pourraient à l'avenir se voir amputer d'une partie de leur territoire en raison de l'exploitation minière, comme celles de Horní Jiřetín, de Černice et de Karviná.

S-Karta : les bénéficiaires d’allocations devraient être libres d’utiliser ou non la « Carte sociale » selon Petr Nečas

Selon le Premier ministre Petr Nečas, les bénéficiaires d’allocations sociales devraient être libres de choisir s’ils veulent ou non utiliser la S-Karta, une carte bancaire dite « sociale » sur laquelle toutes les aides de l’Etat pourraient être versées. Le chef du gouvernement s’est entretenu à ce sujet ce lundi avec la direction de la banque Česká spořitelna qui encadre le nouveau système. Cette « carte sociale » est très critiquée par l’opposition, par les Bureaux du travail qui en gèrent la distribution et par diverses associations. Le médiateur de la République notait également que la loi ne pouvait forcer des citoyens à l’utiliser. Selon le gouvernement, elle doit servir de justificatif d’identité et est censée limiter « les abus de prestations sociales ». Ces derniers ne représenteraient pourtant que 0,35% du montant total des aides sociales. Les Bureaux du travail ont jusqu’à alors édité 120 000 de ces cartes. A l'origine, il était prévu qu’ils en remettent 600 000 avant la fin de l’année.

S-Karta : l’ancien ministre du Travail et des affaires sociales Jaromír Drabek poursuivi

Une association tchèque de soutien aux personnes handicapées et le groupe de défense des droits de l’homme Iuridicum Remedium ont entamé des poursuites, ce mardi, contre l’ancien ministre du Travail et des affaires sociales Jaromír Drabek ainsi que contre son adjoint Vladimír Šiška, pour une affaire liée à la mise en place du nouveau système électronique de versement des allocations sociales. Selon les deux organisations, ils auraient fournis des informations confidentielles concernant certains bénéficiaires de prestations sociales à la banque Česká spořitelna qui doit gérer ce système et la carte bancaire dite « sociale » avec laquelle il fonctionne. Or le ministère n’était pas autorisé à divulguer ce genre de données. Vladimír Šiška est déjà poursuivi depuis début octobre pour des faits de corruption. Proche collaborateur du ministre, l’annonce de sa mise en détention provisoire a conduit Jaromír Drabek à démissionner.

Premier mouvement conjoint de protestation du monde médical dans les pays du groupe de Visegrad

Les employés du secteur médical ont symboliquement protesté ce mardi en arrêtant le travail pendant cinq minutes, vers midi, dans environ 60 hôpitaux de République tchèque. Il s'agissait là du tout premier mouvement de protestation du monde médical mené conjointement dans tous les pays du groupe de Visegrad : des rassemblements se sont ainsi également déroulés en Slovaquie, en Hongrie et en Pologne. En République tchèque, le monde médical proteste notamment contre la suppression de certains hôpitaux, dans les autres pays, contre les bas salaires et le manque d'investissement dans le secteur de la santé.

Une société tchèque de transport de pétrole acquiert 5% de l’oléoduc TAL

La société d’Etat tchèque Miro, spécialisée dans le transport de pétrole, a acquis à hauteur de 5% le capital de l’oléoduc Transalpine Pipeline (TAL) auprès de la filiale allemande de la compagnie pétrolière Shell. Cette transaction vise à renforcer la sécurité énergétique de la République tchèque en réduisant sa dépendance à l’oléoduc Droujba, le plus long du monde, et donc au pétrole russe. Le TAL fournit du pétrole en provenance du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord et part de Trieste en Italie pour rejoindre l’Allemagne. Là, un autre oléoduc permet d’acheminer cette matière première vers les pays tchèques.

Selon Petr Nečas, l’introduction d’un second pilier au système des retraites ne connaîtra pas un grand engouement

L’introduction d’un second pilier au système des retraites, s’ajoutant au pilier par répartition, risque de ne pas rencontrer un grand engouement à ses débuts selon le Premier ministre tchèque Petr Nečas. Cette réforme phare de la coalition gouvernementale de droite doit permettre aux personnes qui en ont les moyens de cotiser auprès de fonds de pensions et ce dès janvier 2013. Le chef du gouvernement est pessimiste du fait selon lui d’une « énorme campagne négative » autour de ce projet. Petr Nečas estime pourtant que ce nouveau système serait avantageux pour plus de la moitié de la population. L’opposition, les syndicats et de nombreuses associations avancent pour leur part que cette réforme est surtout avantageuse pour une minorité de fonds d’investissement. La nouvelle ministre du Travail et des affaires sociales Ludmila Müllerová juge quant à elle que cette mesure est nécessaire du fait de l’allongement de la durée de la vie.

Un préfet de région communiste pour la première fois en République tchèque

Oldřich Bubeníček est devenu le premier préfet de région communiste de République tchèque, en l’occurrence dans la région d’Ústí nad Labem, où son parti est arrivé en tête des élections régionales d’octobre dernier. Les communistes gouvernent désormais ce territoire du nord de la Bohême avec leurs alliés sociaux-démocrates. 39 des 52 représentants régionaux ont voté en faveur d’Oldřich Bubeníček. Douze ont voté contre et une personne a préféré s’abstenir.

Par ailleurs, un sondage commandé et publié ce mardi par le quotidien Právo permet de relativiser la crainte relayée par les médias suite aux bons scores électoraux des communistes puisque 56% des personnes interrogées n’y verraient pas de problème. Ils sont 64% à penser qu’il s’agit d’un vote de protestation contre les autres partis et contre l’état de la politique dans le pays.

Une société tchèque de transport de pétrole acquiert 5% de l’oléoduc TAL

La société d’Etat tchèque Miro, spécialisée dans le transport de pétrole, a acquis à hauteur de 5% le capital de l’oléoduc Transalpine Pipeline (TAL) auprès de la filiale allemande de la compagnie pétrolière Shell. Cette transaction vise à renforcer la sécurité énergétique de la République tchèque en réduisant sa dépendance à l’oléoduc Droujba, le plus long du monde, et donc au pétrole russe. Le TAL fournit du pétrole en provenance du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord et part de Trieste en Italie pour rejoindre l’Allemagne. Là, un autre oléoduc permet d’acheminer cette matière première vers les pays tchèques.

La chanteuse tchèque Petra Janů a fêté ses 60 ans

La chanteuse tchèque Petra Janů a fêté ses 60 ans dans une salle Lucerna remplie, lundi soir. Parmi les invités, on comptait Ota Petřina, Eva Pilarová ou encore Marta Kubišová. Petra Janů a également reçu les voeux de la légende tchèque de variétés Karel Gott, qui lui a fait une dédicace spéciale, lors de son émission de dimanche à la radio tchèque. Le concert-anniversaire de lundi a été l'occasion de lancer un triple album intitulé Má pouť (Mon pèlerinage).

Météo

Mercredi, jour de la fête de tous les Albert, le ciel reste couvert sur une large partie du pays avec de possibles averses au nord-est de la Bohême. Le soleil pourrait toutefois se faire une petite place entre les nuages au sud de la République tchèque. Les températures maximales se situent entre 4°C et 10°C.

20-11-2012