Infos du jour Infos

16-11-2012

Manifestation anti-gouvernementale à Prague samedi

Samedi 17 novembre, Prague accueille une manifestation anti-gouvernementale organisée à l’initiative de plusieurs collectifs citoyens et syndicats. Jusqu’à 20 000 personnes sont attendues sur la place Venceslas où aura lieu à partir de onze heures un rassemblement intitulé « La démocratie ressemble à autre chose » en attendant treize heures et le début du défilé. Les manifestants s’opposent à la politique d’austérité menée par le gouvernement ainsi qu’à sa politique sociale qu’ils jugent néfastes au plus grand nombre. La privatisation partielle des retraites, la réforme du système de santé, la restitution des biens aux Eglise ne serviraient selon eux que les intérêts d’une minorité de grandes entreprises. Parallèlement, des anarchistes iront protester, « en faisant du bruit » devant la prison de Pankrác où est emprisonné Roman Smetana, ce chauffeur de bus condamné pour avoir tagué des affiches électorales.

Ludmila Müllerova nommée nouvelle ministre du Travail et des affaires sociales

Comme attendu, Vaclav Klaus a nommé ce vendredi matin Ludmila Müllerová (TOP 09) au poste de ministre du Travail et des affaires sociales. Elle remplace Jaromír Drábek qui a décidé fin octobre de démissionner après que certains de ces proches collaborateurs dont son adjoint aient été inculpés pour une affaire de corruption. Cette ancienne sénatrice avait déjà travaillé dans ce ministère dans le domaine des affaires sociales sous le gouvernement dirigé par le social-démocrate Vladimír Špidla entre 2002 et 2004.

Dès samedi, Ludmila Müllerová fera à face à la colère de la rue à l’occasion de la manifestation Stop Vladě, dont les organisateurs luttent notamment contre les réformes mis en place par son prédécesseur Jaromír Drábek tels que l'instauration d’une « carte sociale » (S-karta) destinée aux bénéficiaires de prestations sociales ou encore la privatisation partielle du système des retraites.

223 personnes reconnues officiellement comme résistants au régime communiste depuis un an

Depuis l'entrée en vigueur de la loi sur la résistance anticommuniste il y a un an, 223 personnes se sont vu reconnaître le statut de "résistants". L'Etat a pourvut à la compensation financière de ces personnes à hauteur de 15,2 millions de couronnes, et à celle de leurs descendants à hauteur de 900 000 couronnes. Le ministre de la Défense qui se charge des dossiers a reçu 3 714 demandes de reconnaissance d'actes de résistance et en a, pour l'heure, rejeté 424. La majeure partie des personnes (soit 125) bénéficiant de ce statut sont celles qui ont lutté contre le régime communiste dans les années 1950. La plupart de ces résistants faisaient partie de groupes actifs sur tout le territoire tchécoslovaque. Leurs activités allaient de l'impression de tracts anti-communistes à des activités d'espionnage en faveur de pays occidentaux.

Une équipe scientifique tchéco-danoise révèle que l’astronome Tycho Brahe n’a pas été empoisonné

Deux scientifiques danois et tchèque ont annoncé jeudi avoir presque élucidé un mystère vieux de 400 ans, la mort de l'astronome danois Tycho Brahe (1546-1601), due à des causes naturelles et non à un empoisonnement. Ce grand personnage de la science au XVIe siècle avait été exhumé en novembre 2010 à Prague, dans l'espoir de déterminer s'il a été assassiné, comme l'ont affirmé certains historiens. "Depuis, une équipe de chercheurs dano-tchèque a travaillé intensément pour éclaircir la cause de la mort de Tycho Brahe, et elle exclut maintenant qu'il ait succombé à un empoisonnement au mercure", a indiqué l'université d'Aarhus dans un communiqué. Cette théorie du mercure, a rappelé l'université, s'appuyait sur des analyses de poils de sa barbe réalisées après une première exhumation en 1901. En examinant cette barbe, les os et les dents avec des techniques beaucoup plus avancées, Kaare Lund Rasmussen et Jan Kucera ont déterminé que les concentrations en mercure dans l'organisme de l'astronome étaient "normales" et certainement "pas assez élevées pour provoquer sa mort".

Les deux Tchèques accusés d'espionnage en Grèce n'ont pas été libérés sous caution

La justice grecque a refusé la demande de libération de deux ressortissants tchèques incarcérés sur l'île de Chios pour espionnage. Martin Pezlar et Ivan Buchta risquent tous deux jusqu'à 20 ans de prison pour avoir, selon les autorités grecques, photographié des bâtiments militaires. Les deux ressortissants tchèques se défendent d'avoir espionné les lieux. Martin Pezlar, 28 ans, et Ivan Buchta, 33 ans, ont été arrêtés le 9 septembre dernier sur l'île de Limnos. Les deux hommes sont employés de la société Bohemia Interactive qui développe des jeux informatiques. Selon les premières informations des médias, ils auraient été sur l'île de Limnos pour photographier des lieux pour un nouveau jeu. La société Bohemia Interactive a toutefois démenti qu'ils aient été en Grèce dans le cadre de leur travail.

Le président tchèque nomme 20 nouveaux juges et 50 nouveaux professeurs d'université

Le président tchèque Václav Klaus a nommé ce vendredi au Château de Prague vingt nouveaux juges, selon les recommandations du gouvernement. Lors de son discours, le chef de l'Etat tchèque a souligné la nécessité de "sang neuf" au sein de la magistrature tchèque. Il est possible qu'il ait encore à s'acquitter de cette tâche présidentielle avant la fin de son mandat début 2013. De même il a également nommé ce vendredi, au siège de l'Université Charles à Prague, cinquante professeurs. C'est la toute dernière fois qu'il a remis les plus hauts titres académqiues en tant que président. L'an prochain, c'est son successeur qui s'en chargera. Parmi les nouveaux professeurs, on compte 13 grands médecins tchèques ou encore les artistes Jiří David et Michael Rittstein

Des médecins pragois sauvent la vie d’une femme avec un taux d'alcoolémie supérieur à sept grammes d’alcool par litre de sang

Des médecins pragois ont réussi à sauver la vie d’une femme dont le taux d’alcoolémie s’élevait à plus de 7%. Elle a été transférée dans un hôpital de la capitale dans la nuit de jeudi à vendredi alors qu’elle était inconsciente. C’est le plus fort taux d’alcool dans le sang enregistré chez une femme en République tchèque. La plupart des gens tombent dans l’inconscience ou dans un état de sommeil profond à partir d’un taux de quatre grammes par litre de sang. Chez les hommes, c’est un dénommé Milan Čurda qui détient le record tchèque dans ce domaine. Après un accident avec un camion-vidangeur, il avait été contrôlé avec un taux d’alcoolémie d’environ 11%.

Une cour régionale condamne un service d'urgence à payer 100 000 couronnes de dommages

Une cour régionale de Moravie du Sud a condamné un service d'urgence à s'excuser et à payer 100 000 couronnes de dommages à une femme, dans le cas d'un accouchement à domicile en 2010. Peu après la naissance de l'enfant, un médecin avait insisté pour que la mère se rend à l'hôpital avec son nouveau-né ; la cour n'a trouvé aucune raison valable à ce que la mère et l'enfant fassent le déplacement. L'information selon laquelle le nouveau-né n'était pas en bonne santé après sa naissance, comme le prétendait le service d'urgence, n'a pas été confirmée.

Tennis : Coupe Davis – un duel Štěpánek-Ferrer en ouverture

Le Tchèque Radek Štěpánek et l'Espagnol David Ferrer s'opposent dans le premier simple de la finale de la 100e édition de la Coupe Davis, ce vendredi. Le duel entre Štěpánek, N°37 mondial, et Ferrer, N°5 mondial et numéro un de l'équipe d'Espagne, détentrice du trophée, en l'absence de Rafael Nadal, s'est ouvert vendredi à 16h00 sur la surface dure de l'arène de Prague. Le meilleur Tchèque, Tomáš Berdych, N°6 mondial, affrontera ensuite Nicolas Almagro, N°11 mondial.

Météo

Samedi, jour de la fête des Mahulena, le temps sera couvert sur une majeure partie du territoire, à l'exception du nord-est où le soleil fera son apparition. Les températures oscilleront entre 1°C et 5°C pour les maximales.

16-11-2012