Infos du jour Infos

01-11-2012

Radek John renonce à son poste de président du parti Affaires publiques

Le président du parti Affaires publiques Radek John s’en va. Il a décidé d’abandonner son poste politique et de travailler en tant que journaliste dans le groupe médiatique de l’homme d’affaire tchèque Jaromír Soukup. Lors du prochain congrès du parti Affaire publiques qui devrait avoir lieu au début de l’année prochaine, Radek John ne présentera pas sa candidature à la présidence de cette formation. Il ne renoncera pas cependant son poste de député, décision qui a suscité déjà de nombreuses critiques. Radek John promet de travailler maintenant pour la maison d’édition Empresa Media et de publier des informations sur la corruption et sur le monde politique tchèque que le public a le droit de connaître.

Milan Šťovíček expulsé du parti Affaires publiques pour avoir systématiquement soutenu le gouvernement

Le parti Affaires publiques a décidé d’exclure le député Milan Šťovíček au motif qu’il aurait systématiquement soutenu la coalition gouvernementale et voter à ses côtés à la Chambre basse. La décision a été prise presque à l’unanimité selon le vice-président de cette formation de centre-droit, Tomáš Jarolim, qui a précisé que Milan Šťovíček avait déjà reçu plusieurs avertissements. Le parti Affaires publiques a participé à la coalition gouvernementale durant un an jusqu’en avril dernier et la condamnation pour corruption de Vít Bárta, son président à l’époque. Radek John, qui lui avait succédé, a annoncé aujourd’hui sa décision d’abandonner ce poste. Le parti devrait donc se choisir un nouveau chef le cinq janvier prochain. Il pourrait s’agir de Tomáš Jarolim.

L’Union internationale pour la protection de la nature inquiet de la gestion du parc national de la Šumava

L’Union internationale pour la protection de la nature (UICN) a appelé le gouvernement à faire plus pour protéger la nature dans le Parc national de la Šumava au sud-ouest du pays, et à respecter le droit international en matière de protection de l’environnement. Dans le cas contraire, il risquerait de perdre son statut de « Parc national ». La lettre de l’UICN critique le fait qu’une partie insuffisante du massif forestier soit laissée à l’état naturel. Aujourd’hui, 13% des 68 000 hectares du parc sont épargnés par les activités humaines, un pourcentage qui devrait atteindre 35% à l’horizon 2057, trop peu selon l’UICN. C'est le mouvement écologique Hnutí Dahu, actif contre la politique menée par le nouveau directeur du parc Jiří Mánek, qui a rapporté cette information à l’agence de presse ČTK. Jiří Mánek, pour sa part, se défend en expliquant qu’il ne serait pas possible d’augmenter les territoires sans activités humaines du fait des 22 communes que comporte le parc. L’UICN s’inquiète régulièrement de la gestion du massif de la Šumava, en particulier d’un projet de loi qui pourrait autoriser de nouvelles activités commerciales en son sein.

Economie : environ deux milliards d’euros de déficit public au mois d’octobre

L’Etat tchèque a accusé un déficit de 51,31 milliards d’euros au mois d’octobre (un peu plus de deux milliards d’euros), en baisse par rapport aux chiffres de septembre où les comptes publics affichaient un déficit de 71,4 milliards de couronnes (2,82 milliards d’euros). Il y a un an, en octobre 2011, le déficit était supérieur de 1,5 milliard d’euros. Le ministère des Finances a annoncé que les revenus liés à la TVA avait augmenté de façon plus lente que prévu. La coalition gouvernementale de droite au pouvoir mène actuellement une politique d’austérité, au risque d’une contraction de l’économie, afin de pouvoir afficher un déficit budgétaire inférieur à 3% du produit intérieur brut, comme l’exige l’Union européenne.

Réforme des retraites : l’introduction du second pilier intéressait seulement 8,9% des Tchèques

Selon un sondage réalisé pour une agence de conseil financier, les Tchèques en âge de travailler sont très peu à se sentir concernés par l’introduction d’un second pilier au système des retraites, s’ajoutant au système par répartition déjà existant. Ils seraient ainsi 8,9% à envisager de placer leur argent auprès de fonds de pension privés, comme devrait le permettre la réforme des retraites que le gouvernement espère voir entrer en vigueur au janvier prochain. Au contraire, 75% des personnes sondées déclarent ne pas être intéressées par cette mesure très critiquée et le reste ne sait pas encore. Ce sondage devrait donner du grain à moudre aux opposants à ce texte, qui considère que la coalition gouvernementale opère une privatisation partielle du système des retraites au profit d’une minorité de grandes entreprises. Le gouvernement peine pour l’instant à faire passer une réforme qui doit à nouveau être discutée à la Chambre des députés après que le président de la République Vaclav Klaus y ait apposé son véto.

Un homme de 53 ans est la 31e victime de l’alcool coupé au méthanol

Un homme de 53 ans est mort dans un hôpital de Moravie du nord, dans la nuit de mercredi à jeudi, des suites d’une intoxication au méthanol. C’est déjà la 31e victime d’alcool frelaté mise en vente illégalement en République tchèque. La cause de sa mort doit être encore confirmée par l’autopsie. Selon l’agence de presse ČTK, deux hommes de 50 et de 67 ans, qui sont soignés en ce moment à l’Hôpital universitaire d’Ostrava, ont été également intoxiqués après avoir ingurgité de l’alcool coupé au méthanol. Au cours de ces dernières semaines la police a atteint un progrès important dans son effort d’identifier les principaux responsables de cette affaire et de démanteler le réseau des trafiquants de l’alcool frelaté.

L’ancien manager de la société T-Mobile, Milan Křístek, nommé directeur de la Société des transports urbains de Prague

La Société des transports urbains de Prague a un nouveau directeur. C’est l’ancien manager de la société T-Mobile, Milan Křístek, qui remplacera au poste de directeur général de la Société des transports de Prague l’ancien directeur Vladimír Lich. Le nouveau chef Milan Křístek a été choisi parmi 51 candidats à ce poste. Vladimír Lich a été démis de ses fonctions, en août dernier, après avoir initié plusieurs procédures judiciaires concernant des contrats douteux conclus par la société. Le conseil de surveillance de la société expliquait cette destitution par des insuffisances de Vladimír Lich dans la gestion des commandes publiques mais ce dernier a rejeté toutes ces accusations.

Présidentielle 2013 : Miloš Zeman dispose des signatures requises pour valider sa candidature

L’ancien Premier ministre Miloš Zeman a recueilli 105 000 signatures de citoyens tchèques lui permettant de valider sa candidature à la présidentielle qui se déroulera en janvier prochain. A noter que 50 000 signatures suffisent pour participer au scrutin. Miloš Zeman a été les enregistrer officiellement auprès du ministère de l’Intérieur. Quatre autres candidats ont déjà effectué cette opération : un autre ancien Premier ministre Jan Fischer, le président du parti TOP 09 Karel Schwarzenberg, le vice-président du Sénat Přemysl Sobotka et l’eurodéputé démocrate-chrétienne Zuzana Roithová. 25 personnes ont déjà annoncé leur volonté de succéder à Václav Klaus à la tête du pays, à l’occasion d’une élection qui se déroulera pour la première fois au suffrage universel.

Début de la Semaine de la science et de la technique

Le plus grand festival scientifique de République tchèque, la Semaine de la science et de la technique, débute ce jeudi. En tout, quatre cents actions se tiennent du 1er au 15 novembre sur l’ensemble du territoire. Le festival est destiné au grand public et particulièrement aux élèves du secondaire, qui ont l’occasion se familiariser aux institutions scientifiques et aux laboratoires vers lesquels certains d’entre eux s’orienteront peut-être. Le changement climatique, la composition du cerveau, la découverte des confins de notre système solaire, les déserts océaniques sont quelques uns des nombreux thèmes que les spectateurs sont invités à découvrir. Des conférences, avec la présence de scientifiques étrangers, sont également au programme.

Tennis : Berdych s'offre un quart de finale aux Masters de Bercy

Tomáš Berdych poursuit sa route à l'Open de Paris (Masters 1 000) après avoir battu, ce jeudi, le Sud-africain Kevin Anderson en trois sets (1-6, 6-3, 6-4). Surpris par le premier set fracassant de son opposant, le Tchèque est revenu dans un match au cours duquel il n'a "jamais cessé d'y croire". Tête de série n° 5, Tomáš Berdych affrontera pour son quinzième quart de finale de la saison le Français Gilles Simon qui lui s'est qualifié sans jouer après le forfait de son adversaire.

Demi-finaliste à Bercy l’année dernière et vainqueur du tournoi en 2005, Berdych est d’ores et déjà qualifié pour le Masters de Londres, qui réunira les huit meilleurs joueurs de la saison à partir de lundi prochain. Blessé à un genou, Radek Štěpánek a en revanche déclaré forfait à Paris. Le partenaire de Berdych en Coupe Davis a préféré se préserver dans l’optique du Masters de double la semaine prochaine et de la finale de la Coupe Davis contre l’Espagne à Prague, du 16 au 18 novembre.

Météo

Vendredi, tandis que les catholiques célèbrent les fidèles défunts, la frontière entre la Bohême et la Moravie est également d'ordre météorologique. Il pleut en effet sur l'est du pays avec un ciel très couvert tandis que le reste du pays bénéficie de belles éclaircies. Les températures sont de 6° C à 10° C pour les maximales.

01-11-2012