Infos du jour Infos

19-10-2012

Le deuxième tour des sénatoriales partielles a débuté ce vendredi

Le deuxième tour des sénatoriales partielles a débuté ce vendredi après-midi et concerne le renouvellement d’un tiers des sénateurs. Les bureaux de vote sont ouverts ce vendredi jusqu’à 22h00 et samedi de 8h00 à 14h00. 2,8 millions d’électeurs sont appelés aux urnes sur un tiers du territoire tchèque et dans quatre circonscriptions électorales pragoises. Lors du premier tour qui s’est déroulé le week-end dernier, la participation a été relativement faible puisque seulement 34,9% des électeurs se sont déplacés pour infliger une sévère défaite à la droite actuellement au pouvoir. La gauche, qui comprend les sociaux-démocrates et les communistes, est déjà majoritaire au Sénat et l’enjeu de ces élections est désormais de savoir dans quelle proportion. Il est probable que le Parti civique démocrate (ODS) du Premier ministre Petr Nečas obtienne un nombre de sénateurs historiquement bas.

Le président Václav Klaus inquiet du renforcement de la position du Parti communiste

Le président de la République Václav Klaus estime que le résultat des élections régionales et du premier tour des sénatoriales partielles, où le Parti communiste a affiché un très bon score, est inquiétant et sans précédent. Václav Klaus l’a déclaré jeudi, lors de sa rencontre, au Château de Prague, avec les membres de la Confédération des prisonniers politiques. Ce vendredi, les propos du chef de l’Etat ont été publiés sur son site Internet. Le président a également pointé du doigt les partis de droite, grands perdants des deux scrutins qui seraient, selon lui, responsable du renforcement de la position des communistes. Vendredi, Václav Klaus a participé aux élections sénatoriales dans le 8e arrondissement de Prague, où scrutin a opposé la sénatrice du Parti civique démocrate ODS Daniela Filipiová et le vice-président du Parti communiste KSČM Jiří Dolejš. Václav Klaus a déclaré que pour lui, en tant que fondateur de l’ODS, le choix entre les deux candidats a été simple.

Sommet de l’UE : Prague continue à menacer de bloquer la mise en place de la supervision bancaire

La République tchèque entend toujours bloquer la création du projet de surveillance commune des banques européennes, a annoncé le Premier ministre Petr Nečas ce vendredi, à l’issue de la première journée du Conseil européen qui rassemble à Bruxelles les chefs d’Etat et de gouvernement des pays membres l’Union européenne. Le président tchèque Václav Klaus s’est lui aussi opposé à l’idée de la supervision bancaire. Il s’agit, d’après-lui, d’une « solution artificielle, indirecte et mauvaise. » Petr Nečas a pour sa part déclaré que la République tchèque n’était pas le seul pays à adopter une attitude réservée à l’égard de ce projet : « D’autres pays aussi, comme par exemple la Suède, ont soulevé le fait que nous ne connaissons pas la forme concrète de toutes les propositions relatives à l’union bancaire », a dit le Premier ministre. Le gouvernement craigne notamment que le projet ne menace la stabilité du système financier tchèque.

Nucléaire : Areva conteste son exclusion de l'appel d'offres pour la centrale de Temelín

Le groupe nucléaire français Areva a contesté, ce vendredi, son exclusion, par le producteur d'énergie tchèque ČEZ, de l'appel d'offres pour l'extension de la centrale nucléaire de Temelín, située dans le sud de la République tchèque. Le 5 octobre, ČEZ avait indiqué qu'Areva n'avait pas satisfait aux critères de l'appel d'offres. Ni ČEZ ni Areva n'avaient détaillé les points litigieux qui avaient causé cette décision. Selon son porte-parole Ladislav Kříz, la compagnie d’électricité tchèque ČEZ doit s’expliquer sur les objections formulées par Areva d’ici dix jours. Dans un communiqué, le groupe français a exprimé sa certitude que son offre répondait aux critères de ČEZ. Areva était en compétition avec l'Américain Westinghouse et le consortium des russes Atomstroïexport et Gidropress alliés au tchèque Skoda JS. Les trois candidats à la commande tchèque, d'une valeur évaluée entre 8 et 12 milliards d'euros, avaient déposé leur offre formelle début juillet. La décision finale est attendue en 2013 et les nouvelles tranches de Temelín devraient être opérationnelles vers 2025.

Karel Schwarzenberg a lancé sa campagne présidentielle

Le ministre tchèque des Affaires étrangères et président du parti TOP 09, Karel Schwarzenberg, a lancé, ce vendredi, à Prague, sa campagne en vue de l’élection présidentielle. A cette occasion, le ministre a déclaré vouloir suivre l’exemple de l’ancien président Václav Havel qui avait fait de Karel Schwarzenberg le directeur de la sa chancellerie. Le chef de la diplomatie tchèque a également indiqué que s’il était élu chef de l’Etat, il voudrait rendre à la République tchèque le respect dont elle avait bénéficié au sein de l’Union européenne et dans le monde au début des années 1990. La campagne présidentielle de K. Schwarzenberg, soutenu par de nombreuses personnalités tchèques, doit se poursuivre par des rencontres avec des citoyens. Actuellement, c’est l’ancien Premier ministre Jan Fischer qui arrive en tête des sondages pour l’élection présidentielle qui se déroulera, début janvier 2013, pour la première fois au scrutin direct.

Une erreur dans la réforme des retraites pourrait faire perdre 800 millions d’euros par an à l’Etat

Selon certains experts, un défaut dans la réforme des retraites qui doit entrer en vigueur dès janvier prochain pourrait coûter 20 milliards de couronnes (environ 800 millions d’euros) par an à l’Etat. C’est le quotidien E15 qui rapporte cette information et qui ajoute que ce sont les artisans et commerçants qui peuvent se réjouir de cette erreur. Les travailleurs indépendants devraient ainsi payer une assurance retraite de 8,5% sur la base de calcul des cotisations contre 28% actuellement. Pour profiter de cette ristourne, il leurs suffirait de s’inscrire au second pilier du système de retraite nouvellement créé par la réforme et qui permet aux personnes qui en ont les moyens de placer leur argent dans des fonds de pension. Le porte-parole du ministère du Travail et des affaires sociales a déclaré que la confusion était née lors de la modification du projet à la Chambre des députés. Très critiquée par l'opposition, la réforme représente une privatisation partielle du système des retraites au profit de grands groupes d’investissements privés.

Deux nouvelles victimes, ce vendredi, de la vague d’intoxication à l’alcool coupé au méthanol

L’alcool coupé au méthanol a fait, ce vendredi, deux nouvelles victimes en République tchèque. L’hôpital universitaire de Brno, en Moravie du Sud, a annoncé le décès d’un homme de 66 ans. Il avait été hospitalisé depuis le 3 octobre dernier. Un homme de soixante ans qui avait été admis jeudi à l’hôpital d’Opava en Moravie-Silésie est également mort ce vendredi des suites d’une intoxication à l’alcool frelaté. C’est la 30e victime de cette crise sanitaire qui a débuté au début du mois de septembre et qui parait pourtant être résorbée. Un autre homme, admis dans le même hôpital que la personne décédée, est toujours entre la vie et la mort. La région de Moravie-Silésie au nord-est du pays a été la plus durement touchée par la crise : 17 personnes y sont décédées après avoir consommé de l’alcool frelaté.

Dernier adieu au réalisateur des films d’animation Břetislav Pojar

Ce vendredi se sont déroulées à Prague les obsèques du scénariste et réalisateur Břetislav Pojar. Auteur de 80 films d’animation et professeur, depuis 1990, à la FAMU, l’école de cinéma de Prague, le cinéaste est mort le 12 octobre dernier à l’âge de 89 ans. Břetislav Pojar est notamment l’auteur d'une série d'aventures de deux oursons « Monsieur et Monsieur », de l’adaptation de la « Zahrada » (Jardin) de son collaborateur Jiří Trnka ou encore du livre de Karel Čapek « Dachenka ou la vie d’un bébé chien ». Titulaire de nombreux prix prestigieux, donc ceux des festivals de Cannes et d’Annecy, Břetislav Pojar a également travaillé au Canada et a créé des séquences animées pour le film « L’Ours » de Jean-Jacques Annaud.

Plus de 160 éditeurs présents à la Foire du livre de Havlíčkův Brod

Début, ce vendredi, de la 22e édition de la Foire du livre d’automne de Havlíčkův Brod, avec pour mot d’ordre « Les livres et les rêves ». Quelque 167 maisons d’édition s’y présentent cette année, ce qui est un nombre record dans l’histoire de la manifestation. La ville de Havlíčkův Brod, située dans les Hauteurs tchéco-moraves (Centre) accueille également les représentants de la littérature kurde et serbe, ainsi que des auteurs tchèques dont Jiří Kratochvil, Petra Hůlová ou Michal Viewegh qui y présentent leurs nouveaux livres. Un des temps forts de la foire est le festival intitulé Free the World ! organisé par le PEN Club tchèque et international et la Bibliothèque de la région de Vysočina. La Foire du livre de Havlíčkův Brod s’achèvera ce samedi.

Journées de la culture scandinave à Prague

Ce vendredi a été donné le coup d’envoi de la 3e édition du festival de la culture scandinave Prague (Dny Severu). Le festival propose, jusqu’au 4 novembre, une série de manifestation : rencontres avec des écrivains et traducteurs, expositions, conférences, projections de films au cinéma Evald ainsi qu’une journée consacrée aux enfants. L’écrivaine tchèque installée en Suède Kateřina Janouchová et l’écrivain islandais Einar Mar Gudmundsson sont les grands invités de cette édition.

Météo

Samedi, jour de la fête des Vendelín, le temps sera nuageux à couvert dans la partie ouest du pays et plus ensoleillé en Moravie (Est). Les températures resteront élevées et varieront entre 16°C et 20°C pour les maximales. Le même scénario est prévu pour dimanche.

19-10-2012