Infos du jour Infos

10-10-2012

A Prague, les présidents allemand et tchèque ont mis en avant leurs opinions opposées sur l’UE

Le président allemand Joachim Gauck était en visite en République tchèque ce mercredi. Avant de se rendre à Lidice, village de Bohême centrale rasé par les soldats allemands en 1942 suite à l’attentat mortel proféré contre le Protecteur Reinhardt Heydrich, Joachim Gauck a été reçu au Château de Prague par son homologue tchèque Václav Klaus. Cette rencontre a été la confirmation que les deux chefs de l’Etat avaient des opinions très différentes de l’Union européenne. Tandis que le président tchèque a mis en garde contre l’émergence d’un super-Etat européen et l’effritement de la zone euro, Joachim Gauck a lui au contraire souligné la responsabilité résultant de l’idée d’Europe unie, rappelant notamment la réconciliation et la paix que le projet européen commun apportait aux peuples des deux pays. De son côté, Václav Klaus a déclaré que l’Europe avait d’abord besoin d’une vision réaliste contribuant à sa prospérité.

A Lidice, le président allemand a exprimé son respect aux victimes du nazisme

Pour la première fois depuis 70 ans, un président allemand a visité le village martyre de Lidice, à une vingtaine de kilomètres au nord-ouest de Prague. Joachim Gauck s’y est en effet rendu ce mercredi après-midi, accompagné de Václav Klaus. Un moyen pour lui, a-t-il affirmé, d’exprimer son respect aux victimes du nazisme. « Je ne voudrais pas parler d’autre chose ici. Ce n’est pas le moment », a-t-il déclaré en faisant allusion notamment aux revendications des Allemands des Sudètes expulsés de Tchécoslovaquie après la guerre. Au cours de cette longue visite, Joachim Gauck a visité le mémorial, le musée, a déposé une gerbe au pied de la tombe commune des hommes de Lidice puis a rencontré quelques personnes ayant survécu à la tragédie. En juin dernier, lors des cérémonies du 70e anniversaire, le président allemand avait fait parvenir à son homologue tchèque une lettre exprimant sa honte face aux massacres de Lidice et Ležáky, insistant sur la responsabilité historique de l’Allemagne.

Corruption – Blindés Pandur : le très influent lobbyiste Marek Dalík relâché

Arrêté lundi par la police anti-corruption pour son rôle joué lors de l’achat de véhicules blindés Pandur pour l’armée tchèque, le lobbyiste Marek Dalík, ancien proche du Premier ministre Mirek Topolánek, a été remis en liberté ce mercredi. Le tribunal du 4e arrondissement de Prague n’a ainsi pas donné suite à la demande du procureur d’Etat, qui réclamait sa mise en détention. Le requérant redoutait sa fuite du pays et une éventuelle manipulation des témoins de l’affaire. Selon la police, qui mène une enquête sur cette transaction opaque depuis 2010, Marek Dalík est accusé d’avoir réclamé un pot-de-vin de 18 millions d’euros à la société autrichienne Steyr, qui fabrique et a vendu en 2009 107 véhicules blindés au gouvernement tchèque pour 560 millions d’euros, un montant très élevé pour de nombreux experts. S’il est reconnu coupable, Marek Dalík risque jusqu’à dix ans de prison.

Le gouvernement a approuvé le projet de loi de responsabilité budgétaire

Le gouvernement a approuvé, ce jeudi, le projet de loi constitutionnelle sur la responsabilité budgétaire. Parmi les éléments fondamentaux de cette norme figurent l’instauration d’une limite maximale du montant du déficit du budget de l’Etat et la création d’un Conseil national en charge du budget. Ainsi, si la dette publique dépasse 50 % du PIB à l’avenir, le gouvernement sera tenu de poser de poser la question de confiance à la Chambre des députés. Puisqu’il s’agit d’une loi constitutionnelle, le gouvernement va néanmoins être compromis de trouver un terrain d’entente avec l’opposition au Parlement afin de pouvoir faire adopter le texte. Si tel était le cas, la loi entrerait en vigueur en 2014.

La dette publique tchèque reste supérieure à 40% du PIB

1 652 milliards de couronnes (330 milliards d’euros) : tel était le montant de la dette publique de la République tchèque à la fin du troisième trimestre de cette année. Il s’agit d’une augmentation de près de 200 milliards de couronnes en l’espace d’un an et d’une somme qui représente une dette de 157 000 couronnes (6 280 euros) par habitant. Pour la première fois dans l’histoire du pays, le montant de la dette de l’Etat, qui ne tient pas compte des dettes cumulées par les régions et les communes, avait dépassé la limite des 40 % du produit intérieur brut (PIB), avec 42,6 %, à la fin du mois de juin. Cette somme représente une dette de près de 156 000 couronnes (6 117 euros) par habitant. Les chiffres ont été communiqués, ce mercrdi, par le ministère des Finances. La progression de la dette publique est due essentiellement à l’accumulation des déficits du budget de l’Etat.

Les proches des victimes de l'alcool frelaté envisagent de porter plainte

Selon le site idnes.cz, les proches des victimes de l'alcool frelaté envisagent de porter plainte, soit contre les responsables de la fabrication des spiritueux, soit contre l'Etat. Le site se réfère à une femme de la région d'Ostrava qui a déjà fait appel au conseil juridique d'une association locale qui a proposé d'aider les proches des victimes en-dehors de son temps de travail. L'association estime que d'autres personnes vont faire appel à elle pour envisager des dommages et intérêts. Le procureur d'Etat Roman Kafka a déclaré que les proches bénéficiaient d'assez de temps pour porter plainte, mais d'autres juristes leur ont conseillé de ne pas attendre. A ce jour, 28 personnes sont décédées suite à la consommation d'alcool coupé au méthanol.

La République tchèque a perdu 80 000 de ses agriculteurs durant la dernière décennie

Un peu plus de 80 000 agriculteurs tchèques ont abandonné leur profession au cours des dix dernières années. C’est ce qu’a affirmé, ce mercredi, le président de la Chambre agraire, Jan Veleba. Selon lui, l’Etat a ainsi théoriquement perdu environ 30 milliards de couronnes (1,2 milliard d’euros) de recettes fiscales. Cette baisse du nombre d’agriculteurs est d’abord la conséquence de la chute de la production animale, beaucoup plus exigeante en termes de travail que la production végétale. Environ 130 000 personnes continuent toutefois encore de travailler dans le secteur agricole en République tchèque.

Le Forum 2000 s'intéressera aux médias et à la démocratie

La 16e édition du Forum 2000, le tout premier depuis la mort de son fondateur, l'ancien président Václav Havel, accueillera cette année notamment l'ancienne secrétaire d'Etat américain Madeleine Albright, le chef de file du gouvernement tibétain en exil Lobsang Sangay et la députée serbe chargée des affaires européennes Suzana Grubjesic. Cette année, le Forum 2000 se concentrera sur le thème des médias et de la démocratie, un sujet proposé par Václav Havel lors de la clôture de l'édition 2011. Le Forum 2000 a été lancé par Vaclav Havel afin de rassembler de grandes personnalités intellectuelles et de réfléchir sur les enjeux du monde d'aujourd'hui. La conférence débutera le 21 octobre.

La correspondance Waldes-Kupka pourrait être rendue publique

Le ministère de la Culture projette de publier progressivement les archives de Jindřich Waldes, industriel qui a été le mécène de Frantisek Kupka, peintre pionnier de l'art abstrait. Ces archives sont à l'heure actuelle en dépôt à la Galerie nationale. Elles comprennent quelque 6 500 éléments dont notamment la correspondance entre les deux hommes, jamais rendue publique à ce jour. La ministre de la Culture espère qu'un ouvrage compilant ces lettres puisse être publié à terme. L'Etat a racheté les archives à un héritier de Waldes pour la somme de 1,1 millions de couronnes. Lui-même les avait récupérées dans les années 1990 dans le cadre des restitutions. A côté de la correspondance avec Waldes lui-même, on y trouve également des lettres que Kupka a échangées avec Alflons Mucha, Emil Filla ou encore Max Švabinský. Le ministère a également présenté un buste inconnu de Kupka réalisé par le sculpteur tchèque plus tard émigré en France Jan Vlach. Le fils de Waldes en a fait don à l'Etat tchèque dans la perspective d'un futur monument dédié à Kupka, à Prague ou à Paris.

Le foot et le cyclisme sports préférés des Tchèques, qui rêvent toutefois de golf

Le football et le cyclisme sont les deux sports préférés des Tchèques. Tel est le principal enseignement qui ressort d’une enquête sociologique effectuée auprès de 3 500 personnes dont les résultats ont été publiés ce mercredi sur le site SportCentral.cz. Le football, le cyclisme, le hockey sur glace, le volley-ball, la natation, le tennis, la course à pied et le ski sont dans cet ordre les sports préférés des Tchèques. Mais c’est le cyclisme qui est le plus pratiqué, devant le football, le volley, la course à pied et la natation. Enfin, pour ce qui est des sports auxquels les Tchèques souhaiteraient s’essayer, le golf arrive en première position devant le tennis, le parapente et le hockey.

Météo

C’est un temps relativement ensoleillé qui règne sur la majeure partie du territoire ce jeudi, jour de la fête des Andrej. Des nuages toujours plus nombreux feront toutefois leur apparition au fil de la journée, notamment dans le nord-est du pays. Après avoir été négatives à certains endroits pendant la nuit, les températures varient entre 9° C et 14° C pour les maximales.

10-10-2012