Infos du jour Infos

06-10-2012

Nucléaire : le groupe Areva fait appel suite à son exclusion de la course à l'extension de la centrale de Temelín

Le groupe énergétique tchèque ČEZ a écarté Areva de l'appel d'offres pour deux nouvelles tranches de la centrale nucléaire de Temelín. Dans un communiqué diffusé en début d'après-midi vendredi, ČEZ précise que le groupe nucléaire français n'a pas répondu au cahier des charges réglementaire du projet et n'aurait de surcroît pas rempli d'autres critères clés, au niveau commercial et sur l'aspect législatif. Le groupe énergétique tchèque indique avoir prévenu l'industriel français de sa décision. Le groupe Areva peut encore déposer un recours.. "En ce qui concerne les autres participants à l'appel d'offres, il n'a été pour l'heure trouvé aucun point sur lesquels le cahier des charges n'aurait pas été respecté," a précisé le porte-parole de ČEZ. Le consortium tchéco-russe Škoda JS, Gidropress et Atomstroïexport et l'américain Westinghouse sont les seules sociétés qui restent en lice pour l'achèvement de la centrale. Le vainqueur de l’appel d’offres devrait être connu en 2013, tandis que la réalisation des travaux est prévue pour 2025. Le montant de l'extension de la centrale de Temelín est évalué à un sommme entre 200 et 300 milliards de couronnes.

En réaction à cette annonce, Areva a annoncé vendredi son intention de contester son exclusion de l'appel d'offres. Une porte-parole d'Areva a fait savoir que le groupe allait "faire objection de cette décision selon les règles stipulées dans les conditions de l'appel d'offre". "Areva croit fermement avoir satisfait tous les critères de l'offre et répondra aux questions soulevées par ČEZ. Nous sommes persuadés que l'offre que nous avons faite à ČEZ est la plus compétitive et notre engagement dans le projet d'extension de Temelín reste entier", a-t-elle ajouté.

Nucléaire : l'offre du groupe Areva ne garantirait pas un prix fixe de livraison et ignorerait certaines lois tchèques relatives à l'énergie atomique

Selon le quotidien Mladá Fronta Dnes, le retrait de l'offre du groupe Areva dans le cadre de l'extension de la centrale nucléaire de Temelín en Bohême du Sud, serait lié au fait que l'entreprise française n'aurait pas garanti un prix de livraison fixe et aurait ignoré certaines lois tchèques relatives à l'énergie atomique. Le journal invoquent des « sources sûres » qui affirment que la société de production et de fourniture d'électricité ČEZ, à l'origine de l'appel d'offres, considère qu'Areva n'aurait pas été en mesure d'assurer les conditions de prix et de délai de livraison prédéterminés. La firme française aurait ainsi été dans l'incapacité de préciser combien coûteront certains éléments de l'offre. De plus, selon Mladá Fronta Dnes, cette offre aurait également précisé qu'une fois le contrat signé, dans le cas où les conditions de prix ou de délai de livraison des réacteurs s'avéraient non conforme à la réalité de la construction, Areva aurait pu demander le remboursement des frais supplémentaires. Les Français auraient également ignoré quelques aspects de la loi tchèque, notamment en ce qui concerne le transport de certains éléments de la livraison. Selon les sources du quotidien, « il ne s'agissait pas d'une simple erreur qui aurait pu être facilement corrigée. Il est assez surprenant que sur de nombreux points, les conditions d'attribution aient à peu près été ignorées. »

Commémoration à Prague du décès du militant anarchiste Jakub Polák

Les amis et les sympathisants de Jakub Polák se sont réunis à l'occasion d'un événement intitulé « Anti-enterrement » sur l'île des Archers à Prague pour commémorer la mémoire du militant anarchiste et défenseur des droits des Roms Jakub Polák, décédé le mois dernier. Il était considéré par les militants anarchistes tchèques comme un « doyen ». Dissident sous le régime communiste, il a ensuite été le fondateur de nombreux mouvements libertaires et du magazine A-kontra. Il s'est engagé dans des organisations visant à prévenir les activités des groupes racistes et néo-nazis et dans des associations de défense des droits des populations roms. Il était notamment présent ces derniers mois à Ostrava pour défendre les habitants d'un quartier insalubre que la mairie a décidé d'expulser. Il avait reçu le prix František Kriegel par la fondation de la Charte 77 en 2000.

Lidové noviny : selon Klaus, le gouvernement a perdu le soutien de beaucoup de députés par sa propre faute

Dans une interview au quotidien Lidové noviny parue ce samedi, le président de la République Václav Klaus estime que le gouvernement de droite de Petr Necaš est seul responsable, par ses actes, de la perte du soutien d'une partie des 118 députés qui lui étaient originellement liés (sur les 200 que compte la Chambre basse). Selon lui, le Premier ministre et les représentants des trois partis de la coalitions gouvernementales (ODS, TOP 09 et LIDEM), devraient en tirer des « conclusions essentielles ». Il a ajouté « qu'un gouvernement qui a le soutien de 118 députés se comportent différemment qu'un gouvernement disposant d'une majorité de 101 députés. Ils n'ont probablement pas réfléchi à cela et récoltent aujourd'hui le fruit de leurs actes. » Certains considèrent que le gouvernement, en grande difficulté notamment du fait de la démission du ministre du Travail et des affaires sociales Jaromír Drábek, pourrait ne pas survivre aux élections régionales et sénatoriales partielles du week-end prochain. La coalition gouvernement reproche par ailleurs au président d'avoir apposé son veto à sa réforme des retraites qui consiste en une privatisation partielle du système par répartition. Dans le cadre de l'élection présidentielle de janvier prochain, Václav Klaus, de façon surprenante, a déclaré soutenir la candidature de l'ancien Premier ministre Miloš Zeman (centre-gauche) et a critiqué le ministre des Affaires étrangères Karel Schwarzenberg, du parti conservateur TOP 09 et également candidat.

Près de 70 militants d'extrème-droite ont défilé à Ustí nad Labem

Près de 70 militants d'extrème-droite ont défilé cet après-midi à Ustí nad Labem en Bohême du Nord près d'habitations habitées majoritairement par des Roms. Des membres du Parti des travailleurs et de la justice sociale (DSSS), un parti fascisant, étaient à la tête du petit rassemblement. Des anarchistes et militants défenseurs des droits des Roms se sont également réunis pour s'interposer entre le quartier et les manifestants et pour indiquer que la haine n'était pas une solution. Il n'y a pas eu de confrontation violente alors que des policiers anti-émeute avaient été déployés.

Les médecins écarteraient la thèse de l'intoxication au méthanol suite à l'hospitalisation d'un homme à Cheb

L'homme de 60 ans hospitalisé ce matin à Cheb n'aurait pas été intoxiqué au méthanol selon des tests effectués par les docteurs. Selon le porte-parole des installations sanitaires régionales de Karlovy Vary, le patient s'était effondré dans la salle des urgences et son nez s'était alors mis à saigner. Les docteurs lui avaient fait reprendre ses esprits et il avait alors confessé avoir bu un demi-litre de spiritueux : vodka et slivovice. Près de 80 personnes ont été intoxiquées par de l'alcool coupé au méthanol depuis début septembre ; près de trente sont décédées. La crise sanitaire semble pourtant maîtrisée par les autorités publiques mais des litres d'alcool frelaté n'auraient pas encore été liquidés.

Des archéologues découvrent plusieurs tombes d'enfants à Litomyšl

Des prospections de sauvetage près du château de Litomyšl (dans la région de Pardubice au cœur du pays) ont permis aux archéologues de réaliser quelques découvertes intéressantes Ils ont notamment mis au jour une église gothique dédiée à la Vierge Marie dans la première cour du château ou encore les fondations d'une construction datant de l'époque baroque sous le bâtiment qui faisait office d'écurie. Les archéologues sont également tombés sur les restes d'enfants ayant vécu entre le XIIIe et le XVe siècle. Ces prospections ont commencé en juillet dernier et précèdent la restauration de sept bâtiments historiques qui devrait s'achever l'an prochain. Le château de Litomyšl et ses jardins à la française sont inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1999.

Písek accueille le Festival international du film étudiant

La 12e édition du Festival international du film étudiant a débuté à Písek, en Bohême du Sud. Il s'achève demain dimanche et présente les œuvres de réalisateurs venus de 21 pays pour un total record de 264 auteurs. Seulement 43 d'entre eux seront sélectionnés par le jury dans les catégories fiction, film animé ou encore documentaire pour participer à la finale. Le programme propose également au public des films hors-compétition tels que 'Ve stínu' (Dans l'ombre) de David Ondříček qui concourt pour être nominé aux Oscars dans la catégorie des films en langue étrangère.

Météo

Dimanche, jour de la fête de toutes les Justýna, le ciel devrait continuer à s'assombrir avec des averses soutenues en Moravie. Les températures, jusqu'alors agréables, devraient chuter et s'élever de 11° C à 15° C pour les maximales.

06-10-2012