Infos du jour Infos

05-10-2012

Nucléaire : le groupe Areva éliminé de la course à l'extension de la centrale de Temelín

Le groupe énergétique tchèque ČEZ a écarté Areva de l'appel d'offres pour deux nouvelles tranches de la centrale nucléaire de Temelín. Dans un communiqué diffusé en début d'après-midi ce vendredi, ČEZ précise que le groupe nucléaire français n'a pas répondu au cahier des charges réglementaire du projet et n'aurait de surcroît pas rempli d'autres critères clés, au niveau commercial, législatif. Le groupe énergétique tchèque indique avoir prévenu l'industriel français de sa décision. Le groupe Areva peut encore déposer un recours. La société ČEZ n'a donc pas encore communiqué le détail des raisons qui ont conduit à écarter Areva. "En ce qui concerne les autres participants à l'appel d'offres, il n'a été pour l'heure trouvé aucun point sur lesquels le cahier des charges n'aurait pas été respecté," a précisé le porte-parole de ČEZ. Le consortium tchéco-russe Škoda JS, Gidropress et Atomstroïexport et l'américain Westinghouse sont les seules sociétés qui restent en lice pour l'achèvement de la centrale. Le vainqueur de l’appel d’offres devrait être connu en 2013, tandis que la réalisation des travaux est prévue pour 2025. Le montant de l'extension de la centrale de Temelín est évalué à un sommme entre 200 et 300 milliards de couronnes.

Areva proposait deux réacteurs EPRTM, d'une puissance totale de 3.300 mégawatts. Notre réacteur EPRTM est aujourd'hui la technologie de référence en matière de sûreté. C'est également le seul réacteur de génération III+ certifié et en construction en Europe, a déclaré le président du Directoire d'Areva, Luc Oursel, au moment de la déposition de l'offre. Deux réacteurs de ce type sont actuellement en construction en Chine et deux autres en Finlande et en France. Tous les candidats ont assuré que leurs offres remplissaient les critères de sûreté nucléaire passive et active. Il est difficile de commenter cette décision de ČEZ sans en connaître les détails, a affirmé à l'agence ČTK l'analyste Marek Hatlapatka. Pour moi, Areva n'était pas favori de cet appel d'offres. Ce qui est sûr, c'est que la différence entre les appels d'offres réunissant trois et deux candidats peut être fondamentale, a-t-il affirmé. Temelín est aujourd'hui doté de deux réacteurs VVER à eau sous pression de conception russe, d'une puissance de 1 000 mégawatts chacun, fabriqués par le tchèque Škoda et munis de systèmes de sûreté et de contrôle de Westinghouse. Mise en service en 2000, cette centrale nucléaire est située à une centaine de km au sud de Prague et à 60 km de la frontière de l'Autriche, farouchement anti-nucléaire.

Nucléaire : Areva va faire appel de la décision de ČEZ

En réaction à cette annonce, Areva a annoncé vendredi son intention de contester son exclusion de l'appel d'offres. Une porte-parole d'Areva a fait savoir que le groupe allait "faire objection de cette décision selon les règles stipulées dans les conditions de l'appel d'offre". "Areva croit fermement avoir satisfait tous les critères de l'offre et répondra aux questions soulevées par ČEZ. Nous sommes persuadés que l'offre que nous avons faite à ČEZ est la plus compétitive et notre engagement dans le projet d'extension de Temelín reste entier", a-t-elle ajouté.

Inauguration solennelle de l’aéroport Václav Havel

Ni le chef de l’Etat Václav Klaus, ni le Premier ministre Petr Nečas n’ont assisté à la cérémonie officielle, ce vendredi midi, à l’aéroport de Prague qui a été officiellement rebaptisé du nom de l’ancien président Václav Havel, décédé le 18 décembre dernier. Ce vendredi 5 octobre, Václav Havel aurait fêté ses 76 ans. Plusieurs centaines de personnalités ont pris part à la cérémonie, dont le chef de la diplomatie et le vice-Premier ministre Karel Schwarzenberg, le maire de Prague Bohuslav Svoboda ou encore la veuve de l’ancien président, Dagmar Havlová. A cette occasion, une sculpture en verre de l’artiste Bořek Šípek a été inaugurée dans l’enceinte de l’aéroport. Les passager peuvent également y visiter, jusqu’à la fin de l’année, une exposition de photographies de Václav Havel prises par les photographes de l’agence ČTK. Les photos de presse de l’ancien président, dissident et dramaturge sont également exposées, à partir de ce vendredi, dans les ambassades tchèques et slovaques à Londres.

Justice : pas de libération sous caution pour le député David Rath

Le tribunal de district de Prague-Est a décidé ce vendredi que le député David Rath resterait derrière les barreaux. Rejetant sa demande de libération sous caution, la cour a justifié sa décision par sa crainte que l'ancien gouverneur de Bohême centrale puisse profiter de sa libération pour fuir le pays. Deux autres personnes impliquées dans la même affaire de corruption ont été relâché sous caution cette semaine. David Rath, ainsi que cinq autres suspects, sont incarcérés depuis le mois de mai dernier après l'arrestation du député social-démocrate en possession d'une boîte remplie de sept millions de couronnes. Tous les suspects de cette affaire sont accusés de corruption et de manipulation d'appels d'offres publics.

La fondation VIZE 97 distingue le sociologue Miloslav Petrusek à titre posthume

La fondation VIZE 97 de la famille Havel a remis son prix annuel à titre posthume à Miloslav Petrusek, sociologue et professeur d'univeristé. Le prix est remis chaque année le 5 octobre, jour de l'anniversaire de l'ancien président tchèque Václav Havel. Le professeur Petrusek, ancien doyen de la Faculté des Sciences sociales de l'Université Charles de Prague, est décédé le 19 août dernier à l'âge de 75 ans. C'est son petit-fils Jan Holub qui recevra le prix des mains de la veuve de l'ancien président, Dagmar Havlová. Ancien conseiller de Václav Havel pendant sa présidence, M. Petrusek était l'auteur ou le co-auteur de nombreuses études sociologiques, de manuels et d'articles et occupait le poste de vice-recteur de l'Université Charles.

Presse : pour Václav Klaus, l'agression au pistolet en plastique pourrait ne pas être un "incident isolé"

Dans un entretien au quotidien Lidové noviny, qui doit sortir ce samedi, le président Václav Klaus a déclaré que l'agression au pistolet en plastique dont il a été la victime vendredi dernier pourrait ne pas être un "incident isolé". Le chef de l'Etat estime possible un complot, arguant qu'une retranscription de la communication de ses gardes du corps pendant l'incident aurait pu être falsifiée. Si cette communication n'a pas été créée par l'agresseur lui-même, déclare le président, l'agression n'était donc un acte isolé. Václav Klaus estime que l'agression était une tentative d'assassinat et a rejeté le débat actuel sur le mot "attentat" : selon lui, ce débat serait le fruit de la "haine absolue avec laquelle un certain groupe médiatico-culturel de gauche bataillerait autour du mot attentat".

Tabook : un rendez-vous des petits éditeurs tchèques et étrangers à Tábor

La ville de Tábor, en Bohême du Sud, accueille ces vendredi et samedi le festival international des petits éditeurs intitulé Tabook. Organisé par la maison d’édition pour enfants Baobab, le festival propose des débats, tables rondes, lectures, spectacles et expositions. Une vingtaine d’éditeurs et d’auteurs tchèques y présentent leurs livres, de même que les invités de France, d’Espagne, de Slovaquie et de Hongrie. La France est représentée à Tábor par l’éditeur Thierry Magnier, Béatrice Vincent des éditions Albin Michel et Anne-Laure Cognat de la Bibliothèque nationale de France. Le phénomène de petites maisons d’édition, la littérature pour enfants ou encore un livre d’auteur sont au cœur des débats, ouverts au grand public, éditeurs, libraires, enseignants et journalistes.

Tennis - Tokyo : Tomáš Berdych joue sa place en demi-finales contre Kei Nishikori

Le Tchèque Tomáš Berdych, tête de série n°2, se mesurera vendredi au héros local, Kei Nishikori, n°8, pour une place en demi-finales du tournoi ATP de Tokyo. Jeudi, Berdych, qui emmènera la République tchèque lors de la finale de la Coupe Davis contre l'Espagne du 16 au 18 novembre, s'est imposé en deux manches face au Colombien Alejandro Falla (6-3 7-5). Nishikori a bataillé trois sets pour se défaire de l'Espagnol Tommy Robredo (5-7 6-1 6-0).

Foot – Ligue Europa : le Sparta bat l’Athlétic Bilbao (3-1), Plzeň défait par l’Atlético Madrid (0-1)

Deux affrontements tchéco-espagnols figuraient, ce jeudi soir, au programme de la 2e journée de la phase de poules de la Ligue Europa. Dans le premier de ces matchs, le Sparta Prague, devant son public, a battu l’Athlétic Bilbao, finaliste de la dernière édition (3-1). Après la défaite (1-2) concédée à Lyon lors de la 1ère journée, cette victoire permet au Sparta d’occuper la deuxième place de son groupe et ainsi de se relancer dans la course à la qualification pour les 16es de finale. Plus anecdotiquement, il s’agit de la première victoire du Sparta contre un club espagnol en coupes d’Europe depuis vingt ans et la victoire (1-0) contre le FC Barcelone lors de la première édition de la Ligue des champions en 1991-1992. En déplacement à Madrid chez le tenant du titre, le Vikoria Plzeň a été moins heureux contre l’Atlético, puisque le club de Bohême de l’Ouest s’est incliné (0-1) après avoir encaissé le but à la troisième et dernière minute du temps additionnel (90e+3). Malgré ce revers, Plzeň, qui avait réussi son entrée en matière dans la compétition il y a deux semaines contre les Portugais de Coimbra (3-1), conserve la deuxième place de son groupe. Les deux premières des quatres équipes composant chaque groupe seront qualifiées pour les play-offs au printemps.

Météo

Samedi, jour de la fête des Hanuš, le temps sera clair à ensoleillé sur une majeure partie du territoire, hormis sur la façade ouest du pays qui sera couverte en journée, avec des possibilités d'averses en début de soirée. Les températures, en hausse, restent très agréables pour la saison et varient entre 20°C et 24°C pour les maximales.

05-10-2012