Infos du jour Infos

03-10-2012

Corruption : démission du ministre du Travail et des Affaires sociales

Jaromír Drábek a annoncé, ce mercredi, qu’il allait démissionner de ses fonctions de ministre du Travail et des Affaires sociales. Sa démission sera effective à la fin octobre. Jaromír Drábek sera ainsi le dixième ministre contraint de quitter prématurément le gouvernement. Cette décision est la conséquence de l’affaire de corruption dans laquelle est notamment impliqué le vice-ministre Vladimír Šiška. Proche collaborateur de Jaromír Drábek depuis de nombreuses années, Vladimír Šiška a été placé en détention provisoire, ce mercredi, par le tribunal du 2e arrondissement de Prague. Egalement arrêté lundi matin dans le cadre de la même affaire, Milan Hojer, directeur du département informatique du ministère, a, lui, été remis en liberté. Les deux hommes sont accusés par la police anti-corruption dans une affaire de commande publique. Si leur culpabilité est reconnue, ils risquent jusqu’à six ans de prison.

Corruption au ministère du Travail et des Affaires sociales : une commande de 100 millions de CZK proposée comme pot-de-vin

Selon la police, Vladimír Šiška et Milan Hojer, respectivement vice-ministre du Travail et des Affaires sociales et directeur du département informatique, auraient proposé à une entreprise l’attribution d’une commande publique d’un montant d’au moins 100 millions de couronnes (4 millions d’euros). En échange, les deux hommes réclamaient que la société en question, OKsystem, retire une plainte déposée auprès de l’Office pour la protection de la concurrence. OKsystem se plaignait des procédés illégaux employés par le ministère du Travail et des Affaires sociales ainsi que par celui de l’Intérieur lors de l’attribution d’une autre commande publique. L’information a été communiquée, ce mercredi, par le porte-parole de l’unité anti-corruption de la police.

Le gouvernement adopte le projet de loi censé simplifier l’obtention de la nationalité tchèque

Le gouvernement a adopté, ce mercredi, le projet de loi sur la nationalité tchèque présenté par le ministère de l’Intérieur. Cet amendement modifie les principes et les conditions d’obtention et de perte de la nationalité. Selon les ONG travaillant avec les immigrés, si ce texte rapproche la législation tchèque des standards modernes, les conditions d’obtention restent toutefois trop exigeantes pour les étrangers vivant en République tchèque. Elles seront toutefois plus simples pour les ressortissants des pays de l’UE. En revanche, les Slovaques, qui bénéficiaient d’un régime spécial depuis la partition de la Tchécoslovaquie, seront placés sur un même pied d’égalité que les autres citoyens des pays de l’UE.

Le ministre des Affaires étrangères en visite en France ce jeudi

Le ministre des Affaires étrangères effectue une visite de travail en France ce jeudi. A Paris, Karel Schwarzenberg sera notamment reçu par son homologue Laurent Fabius. Le chef de la diplomatie tchèque se rendra également au Cercle de l’Union interalliée. Avant cela, il sera passé au cimetière du Père-Lachaise, où il aura déposé une gerbe sur la tombe du peintre František Kupka et au pied du monument des légionnaires tchécoslovaques.

Extension de la centrale nucléaire de Dukovany : un groupe de travail commencera à se réunir en 2013

Le premier groupe de travail pour la construction du cinquième réacteur de la centrale nucléaire de Dukovany devrait se réunir dans le courant du premier semestre de l’année prochaine. Selon la conception énergétique préparée par le ministère de l’Industrie et du Commerce, la mise en service de ce nouveau réacteur de la deuxième centrale nucléaire du pays est prévue pour 2035. Les travaux pourraient être entamés en 2030. D’ici-là, les quatre réacteurs actuels devraient rester en fonction. L’information a été communiquée, ce mercredi, par le ministre Martin Kuba. Située en Moravie du Sud et exploitée par la société nationale ČEZ, la centrale de Dukovany, la plus ancienne existante en République tchèque, est en service depuis vingt-sept ans. Selon les autorités régionales, son éventuelle fermeture entraînerait la perte de plus d’un millier d’emplois.

Euratom a démenti l’information selon laquelle la centrale de Dukovany pourrait être fermée

Par ailleurs, contrairement à ce qui a été annoncé par le quotidien E15, l'Union européenne ne demandera pas l’arrêt de la centrale nucléaire de Dukovany pour non-conformité de celle-ci à la réglementation européenne. Selon le journal, la raison de la menace de Bruxelles était que la société ČEZ utilise pour sa production de l'uranium enrichi en Russie, soit hors de l’UE, ce qui serait en contradiction avec la déclaration de Corfou de 1994. Celle-ci prévoit la restriction à 20 % du quota d’importation d’uranium russe dans l’UE. La direction de ČEZ réfute cet argument, précisant que la société avait signé un contrat de fourniture du combustible avant l'entrée de la République tchèque dans l'UE. « Ce contrat a été approuvé, de même que notre entrée, par l'agence d'approvisionnement Euratom (ESA) », a précisé le porte-parole de la société. De son côté, l’agence Euratom a précisé que si elle contrôlait bien les accords portant sur la livraison de combustibles pour Dukovany, le résultat en aucun cas ne pouvait être la fermeture de la centrale.

Nucléaire : malgré des contrôles négatifs, les Tchèques démentent l'existence de problèmes dans leurs centrales

Le parc des centrales nucléaires européennes nécessite une sérieuse remise à niveau pour assurer la sécurité des réacteurs situés dans des zones habitées. Aucune fermeture ne sera toutefois recommandée par la Commission européenne, selon un rapport dont l'AFP a obtenu copie. Les investissements nécessaires sont évalués entre 10 et 25 milliards d'euros. Le commissaire en charge de l'Energie, l'Allemand Gunther Oettinger, présentera ces conclusions jeudi lors d'une conférence de presse. Rien dans ce rapport n'est alarmiste pour les gouvernements des quatorze pays nucléaires, parmi lesquels la République tchèque, puisque les défaillances identifiées peuvent toutes être corrigées et les conclusions ne permettent pas à la Commission de recommander des fermetures. En réaction à ce rapport et aux tests réalisés à Temelín démontrant de graves défaillances, la société ČEZ et l'envoyé tchèque pour la sécurité énergétique Václav Bartuška ont fait savoir que les centrales nucléaires de Temelín et Dukovany n'avaient aucun problème majeur en lien avec la sécurité. Les contrôles effectués dans les deux centrales auraient révélé qu'elles ne sont pas suffisamment équipées pour gérer un accident.

Première visite officielle du président allemand Joachim Gauck la semaine prochaine

Le président allemand Joachim Gauck effectuera une visite en République tchèque mercredi prochain, la première depuis son entrée en fonction en mars. Joachim Gauck rencontrera à cette occasion son homologue tchèque Václav Klaus ainsi que plusieurs autres représentants officiels. Le chef de l’Etat allemand devrait également se rendre au village de Lidice (Bohême centrale), rasé par les nazis il y a 70 ans, où il est censé rester deux heures. A l'occasion de l'anniversaire de cet événement tragique en juin dernier, Joachim Gauck avait envoyé une lettre à Václav Klaus dans laquelle il exprimait la conscience de la responsabilité de l'Allemagne. Selon Václav Klaus, la visite de Joachim Gauck sera un des événements diplomatiques les plus importants d'ici à la fin de son mandat, en début d’année prochaine.

Sécheresse : les agriculteurs de Moravie réclament une compensation de 30 millions d’euros

Victimes d’importantes pertes en raison de la sécheresse qui a touché notamment la Moravie du Sud, les agriculteurs réclament au gouvernement une compensation d’au moins 750 millions de couronnes (30 millions d’euros). C’est ce qu’a annoncé, ce mercredi, le président de la Chambre agraire de Moravie du Sud, une des principales régions agricoles tchèques. Le volume des moissons cette année a été inférieur de 65 % à celui de 2011, année inversement excellente. Les fruiticulteurs et les viticulteurs ont également été fortement frappés par les mauvaises conditions climatiques. Selon la Chambre, la sécheresse a été la plus importante depuis la Seconde Guerre mondiale. Cette aide financière doit être consultée avec l’Union européenne avant d’être éventuellement accordée.

Pavel Maslák élu « Etoile montante » de l’athlétisme européen en 2012

Sacré champion d’Europe du 400 mètres haies en juillet dernier à Helsinki, Pavel Maslák a été élu « Etoile montante » de la saison 2012, ce mercredi, par l’Association européenne d’athlétisme. Outre son titre continental, le Tchèque a également participé aux demi-finales des Jeux olympiques à Londres. Lors des Mondiaux en salle quelques mois plus tôt, il avait été le seul athlète européen finaliste du 400 mètres. Membre du Dukla Prague, Pavel Maslák a par ailleurs amélioré les records de République tchèque du 200 mètres et du 400 mètres en plein air comme en salle. Dans le classement de cette enquête à laquelle participent les dirigeants de la fédération européenne, journalistes et public, le Tchèque a notamment devancé les sprinters britannique Adam Gemili, champion du monde juniors du 100 mètres, et français Jimmy Vicaut, médaillé d’argent du 100 mètres aux championnats d’Europe.

Météo

Après une journée de mercredi largement ensoleillée, les nuages sont de retour sur une grande partie du territoire ce jeudi, jour de la fête des František. Quelques averses sont prévues notamment dans le centre et le nord du pays, la moitié est étant plus épargnée. Les températures varient entre 15° C et 22° C pour les maximales.

03-10-2012