Infos du jour Infos

17-08-2012

La Social-démocratie a présenté son projet d’arrangement des rapports entre l’Etat et les Eglises

Selon le président du Parti social-démocrate tchèque Bohuslav Sobotka, les compensations pour les biens des Eglises qui ne peuvent pas être restitués pour de diverses raisons, pourraient être payés par des contributions volontaires fiscalement neutres ou par un impôt ecclésiastique. Les moyens financiers accordés aux Eglises pourraient être déduits des impôts. Bohuslav Sobotka a laissé entendre ainsi quelle solution la Social-démocratie apporterait au problème de l’arrangement des rapports entre l’Etat et les Eglises. La coalition gouvernementale tchèque envisage de restituer aux Eglises la moitié de leurs biens et de leur accorder aussi une importante compensation financière pour les biens qui ne peuvent pas être restitués. Le projet de loi sur ces restitutions a été cependant rejeté par le Sénat, Chambre haute du parlement tchèque.

La Social-démocratie appelle la coalition gouvernementale à différer de trois ans la réforme des retraites

 « La Social-démocratie a également appelé la coalition gouvernemental à différer de trois ans le début de la réforme du système de retraites qui doit commencer l’année prochaine. Le gouvernement se propose de créer notamment le deuxième pilier de ce système, c’est à dire l’épargne privée sous forme de fonds de pension. Selon les sociaux-démocrates, la décision de la coalition d’augmenter la TVA n’a pas été suffisante pour la création d’une réserve financière pour la réalisation de cette réforme et la création du deuxième pilier. Le chef de la Social-démocratie Bohuslav Sobotka estime que le gouvernement tchèque ne dispose pas de moyens nécessaires pour lancer la réforme des retraites.

Le ministère tchèque des Affaires étrangères critique la sévérité du verdict contre le groupe Pussy Riot

Le ministère tchèque des Affaires étrangères a manifesté une « profonde inquiétude » à la suite du verdict contre les membres du groupe russe Pussy Riot condamnées par le tribunal de Moscou à une peine de prison de deux ans. Les trois jeunes femmes du groupe Pussy Riot sont poursuivies par la justice pour avoir chanté « une prière punk » dans une cathédrale de Moscou. Ce vendredi, elles ont été reconnues coupables de « hooliganisme motivé par la haine religieuse » par le tribunal qui les juge. Les membres du groupe ont organisé en février dernier un happening dans une église orthodoxe. Le ministère tchèque des Affaires étrangères souligne dans sa déclaration que c’est une punition très sévère pour un acte qui n’a pas eu de conséquences graves et attire l’attention sur le fait que les membres du groupe ont déjà purgé six mois en détention préventive. La sévérité du verdict a été condamnée aussi par le vice-président de la Social-démocratie Lubomír Zaorálek qui estime que la peine est inadéquate au délit.

A Plzeň, une pétition pour soutenir le groupe russe de punk Pussy Riot

Plzeň est la seconde ville après Prague où les gens peuvent signer une pétition pour soutenir les punks russes du groupe Pussy Riot. Jeudi, une petite manifestation a eu lieu dans le centre de la ville à laquelle ont pris part des spectateurs et des artistes du festival « La rue vivante » qui se déroule dans la capitale de la Bohême de l'Ouest tout l’été. Des militants pour les droits de l’homme et pour la liberté d’expression ont lu un discours intitulé « N’ayez pas peur ». L’organisation Amnesty International compte envoyer la pétition et des petits carnets de protestation à l’adresse de l’ambassade de Russie en République tchèque.

Les écoles de base tchèques accueilleront à la rentrée plus d’élèves que l’année dernière

Les écoles tchèques accueilleront à la rentrée plus d’écoliers que l’année dernière. En septembre 104 500 écoliers seront admis dans les premières classes des écoles tchèques ce qui est une augmentation de 3500 par rapport à la rentrée 2011. Les écoles de base en République tchèque accueilleront au total 1,2 millions d’élèves. Le nombre d’élèves dans les écoles de base augmentera par rapport à l’année scolaire précédente de 14 000. Par contre, le nombre d’étudiants dans les écoles secondaires baissera et sera inférieur au nombre de la dernière année scolaire.

Les toxicomanes tchèques prennent du fentanyle

Le fentanyle, stupéfiant qui peut remplacer l’héroïne, est importé en République tchèque entre autres d’hospices allemands. La drogue est cependant beaucoup plus forte et plus dangereuse que l’héroïne. L’usage de ce stupéfiant s’est répandu en Moravie du Nord où il était importé de Slovaquie et de pays baltes et récemment aussi dans le nord de la Bohême. Selon Barbora Kudláčková de la Centrale nationale de lutte anti-drogue le fentanyle vendu sur le marché des stupéfiants de cette région provient des parents des malades qui l’obtiennent sur prescription médicale et du personnel de certains établissements médicaux et hospices.

La campagne présidentielle du candidat ODS Přemysl Sobotka a débuté

Le vice-président du Sénat Přemysl Sobotka a présenté, ce vendredi, ses priorités en tant que candidat à la présidence de la République et ouvre à Prague son bureau de campagne. L’homme, âgé de 78 ans, est le candidat officiel du Parti civil démocrate (ODS), le plus important parti de droite et charnière de la coalition gouvernementale dirigée par l’un des siens, Petr Nečas. Selon ce dernier, tous les députés et sénateurs ODS soutiennent sans réserve sa candidature. Přemysl Sobotka a notamment déclaré qu'il était pour que les députés soient élus directement car selon lui, "les gens votent pour une personnalité, pas pour un parti". Jeudi, c’était Miloš Zeman, un ancien Premier ministre qui ouvrait son propre bureau de campagne. Au mois de janvier prochain, les Tchèques éliront pour la première fois leur président de la République au suffrage universel direct. 17 personnes ont pour l’instant fait part de leur intérêt pour la magistrature suprême.

La police anti-corruption pénètre le siège de la société des transports tchèques

Selon le porte-parole de la police anti-corruption Tomáš Martinec, le siège de la Société des transports urbains de Prague (DPP) a fait l’objet d’une visite des forces de l’ordre ce vendredi. Selon les informations recueillies par l’agence de presse ČTK, près d’une trentaine de policiers ont fait irruption dans les départements juridiques, marketing et informatiques de la compagnie. Celle-ci aurait fait l’objet d’une plainte déposée mercredi en rapport avec certains contrats conclus dans le passé, bien que cela ne soit pas avéré. Les porte-paroles de la police, de l’entreprise et de la ville de Prague se sont par ailleurs refusés à tout commentaire.

L’Open Air Festival se poursuit à Trutnov

L’Open Air Festival se poursuit dans la ville de Trutnov en Bohême du Nord. Surnommé le « Woodstock Tchèque », le festival de rock en plein air le plus ancien en République tchèque fête cette année sa 25e édition. De nombreux groupes et chanteurs tchèques mais aussi étrangers, notamment une des légendes du reggae jamaïcain Barrington Levy, Muchachito Bombo Infierno, Hawk Eyes, Korn ou encore John Cale, figurent à son programme, qui s’achèvera dimanche. Cette édition anniversaire rend hommage à l’ancien président Václav Havel et à l’ancien poète gourou de l’underground Ivan Martin Jirous, tous deux dissidents et participants réguliers du festival.

Prague Pride : une exposition tente de lever le voile sur les transsexuels et les transgenres

Dans le cadre du festival LGBT Prague Pride, l’exposition Transgender Me sur le thème des transsexuels et des transgenres est ouverte au Centre d’art contemporain pragois DOX. 20 artistes vivant en République tchèque ou en Slovaquie exposent photographies, vidéos, objets et peintures sur une problématique qui, selon Lukáš Houdek, conservateur du lieu et exposant, reste tabou dans la société tchèque. Il ajoute que l’exposition a ainsi pour but de démolir les stéréotypes construits sur le sujet, afin de montrer aux gens qu’est ce que le transgenrisme et la transsexualité. Plusieurs thèmes sont développés : le glamour, la poésie "queer" ou encore la famille. Les visiteurs peuvent apprécier l’exposition jusqu’au 17 septembre prochain.

Météo

Vendredi, fête de toutes les Petra, le ciel a régné sur la majorité de la République tchèque. Les températures se sont situées entre 23° C et 27° C pour les maximales. Samedi, le ciel en Tchéquie sera clair ou presque clair et les températures maximales s’échelonneront de 25° C à 29° C.

17-08-2012