Infos du jour Infos

12-03-2012

Forum économique de Žofín: Petr Nečas entend prolonger les mesures d'austérité

Le gouvernement tchèque entend prolonger les mesures d’austérité afin de stabiliser les finances publiques. C’est ce qu’a annoncé le Premier ministre, Petr Nečas (ODS), lors du forum sur le développement économique de la République tchèque qui a réuni ce lundi, au palais Žofín, dans le centre de Prague, les principaux décideurs politiques et économiques du pays. Le Premier ministre a déclaré vouloir ramener le déficit budgétaire en-dessous des 3% du PIB. Il a ajouté qu’une reprise de la croissance attendue en 2016 permettrait de rétablir l’équilibre budgétaire. Il a en outre précisé que pour y parvenir, le gouvernement serait contraint de prendre un certain nombre de mesures impopulaires, déclarant vouloir « préserver les générations futures face à des difficultés plus importantes qu’actuellement ». Le gouvernement entend ainsi abaisser le déficit budgétaire d’environ 150 milliards de couronnes (soit 6 milliards d’euros).

Les agences de notation évaluent positivement la dette tchèque

Selon le Premier ministre, Petr Nečas, les agences de notation internationales jugent positivement les mesures d’austérité prises par le gouvernement. L’agence Moody’s fait partie des agences ayant le mieux classé les perspectives de la dette tchèque. Selon Petr Nečas, la notation de la dette tchèque devrait permettre au pays d’emprunter sur les marchés à des taux avantageux. Selon le Premier ministre, « le jugement positif de l’agence Moody’s signifie une plus grande crédibilité auprès des investisseurs, rappelant toutefois que ces derniers portaient un regard plus critiques sur les pays d’Europe centrale et orientale que sur les anciens membres de l’Union européenne ». En 2011, les agences ont abaissé la note de nombreux pays en Europe, rendant plus contraignantes les conditions d'emprunt sur les marchés. Rappelons que ces agences n’avaient toutefois pas prévu les risques de la bulle immobilière américaine dont l’éclatement catastrophique en 2007 a plongé l’économie mondiale dans une crise financière sans précédent.

Le président de la République est sommé de signer la Charte européenne des droits sociaux

Si le président de la République Václav Klaus ne signe pas la charte européenne des droits sociaux, le Sénat engagera les premières dispositions juridiques contre le chef de l’Etat. C’est ce qu’à annoncé ce week-end à la télévision tchèque, Bohuslav Sobotka le président du parti social-démocrate (ČSSD). Cette intervention intervient après que le Sénat a envoyé une mise en garde au président afin que celui-ci signe un texte ratifié en 2003 par les deux chambres du Parlement. Selon la Constitution, le texte doit être signé par le président pour entrer en vigueur. La Charte permet, entre autres, à un citoyen de pouvoir déposer plainte auprès du Conseil de l’Europe si ses droits ne sont pas respectés.

Robert Fico se rendra à Prague pour son premier voyage à l’étranger

Grand vainqueur des élections législatives qui se sont tenues en Slovaquie samedi, l’ancien Premier ministre Robert Fico, leader des sociaux-démocrates auquel sera confiée la mission de former un nouveau gouvernement, se rendra à Prague pour son premier voyage à l’étranger. C’est ce qu’il a annoncé dimanche, en rappelant que, quelle que soit l’orientation politique de leurs gouvernements, les relations entre la Slovaquie et la République tchèque ont toujours été excellentes. Se rendre à Prague ou à Bratislava pour leur premier voyage à l’étranger dans leurs nouvelles fonctions, est une tradition à laquelle se plient régulièrement les Premiers ministres des deux pays depuis la partition de la Tchécoslovaquie en 1993. Par ailleurs, à la différence de sa devancière, Iveta Radičová, Robert Fico n’a pas critiqué le refus tchèque de se joindre au Pacte budgétaire européen. « J’ai toujours respecté les affaires intérieures de la République tchèque, il ne m’appartient pas de les commenter », a-t-il déclaré, expliquant que, en tant pays membre de la zone euro, la Slovaquie portait peut-être un autre regard sur la question que son voisin tchèque.

La République tchèque ne devrait pas se joindre à la zone euro avant 2017

"Si la République tchèque se joint à la zone euro, ce ne sera pas avant 2017". C’est ce qu’a annoncé le gouverneur de la Banque centrale tchèque (ČNB) Miroslav Singer lors de la conférence économique de Žofín qui s’est tenue cet après-midi dans le centre de Prague. Selon lui l’adoption de la devise européenne est un processus compliqué par l'évolution incertaine de la zone euro durant cette période de crise : « Je ne suis pas certain de vivre en tant que gouverneur l’entrée de la République tchèque dans la zone euro » a déclaré le chef de la Banque centrale dont le mandat s’achèvera au milieu de l’année 2016, ajoutant qu’un débat approfondi sur l’euro ne devrait pouvoir s’ouvrir qu’en 2014-2015. Selon le Premier ministre, Petr Nečas (ODS), l’adoption de l’euro devrait être soumise à référendum.

Sondages : le désamour entre les tchèques et la classe politique ne se dément pas

14% des tchèques seulement sont satisfaits de la situation politique du pays. C’est ce qui ressort d’une enquête réalisée par l’institut de sondage STEM et rendue publique ce lundi. Avec 49% d’opinions favorables, le président de la République Václav Klaus est la personnalité politique la mieux placée dans le sondage. Un cinquième des personnes interrogées jugent favorablement le travail réalisé par la Chambre des députés. Les résultats de l’enquête montrent une constante dans l’opinion des Tchèques sur leurs représentants politiques. 44% des sondés sont en outre mécontents de la gestion du pays par l’ensemble des institutions politiques.

L’augmentation d’un point des taux de TVA « très probable » selon le Premier ministre

Les deux nouveaux taux de TVA de 14 % et 20 % appliqués sur les biens et services depuis le début de l’année devraient être augmentés d’un point supplémentaire dans les prochains mois. « C’est le scénario le plus probable », a concédé le Premier ministre, Petr Nečas, dimanche midi, lors d’un débat télévisé auquel il participait avec Bohuslav Sobotka, leader du Parti social-démocrate, principale formation de l’opposition. Le chef du gouvernement a expliqué que l’augmentation de la TVA faisait partie des mesures envisagées pour respecter le déficit du budget de l’Etat prévu pour cette année (105 milliards de couronnes, 4,2 milliards d’euros) et limiter ainsi l’endettement du pays. Petr Nečas a toutefois précisé que des négociations sur le sujet entre les trois partis de la coalition se poursuivaient.

Après six années d'interruption, le Fond tchèque pour la culture reprend ses activités de financement

Après six années d’interruption et à la suite de l’annonce de la baisse du budget de l’Etat attribué à la culture, le Fonds d’Etat pour la culture (Státní fond kultury - SFK), devrait pouvoir distribuer, comme c’était le cas en 2006, des aides aux projets culturels. Le SFK dispose, en outre, de nouveaux moyens de financement, notamment des revenus engrangés par la Télévision tchèque auprès des annonceurs. Il sera capable de distribuer entre plusieurs projets une enveloppe budgétaire d’environ 20 millions de couronnes (soit 800 milles euros). Le fonds devra néanmoins rembourser une partie de la dette contractée à la suite de sa faillite de 2006. Parmi les autres sources de financement, le SFK disposera des revenus de la location de certains bâtiments dont le ministère de la Culture est propriétaire. Toutefois, le Fonds ne devrait pas attribuer d’aides aux projets financés par le ministère mais soutenir la réalisation de projets dits "extraordinaires".

Lancement de la « Semaine de la Charte 77 » à l’occasion de son 35e anniversaire

C’est avec une exposition intitulée « La Charte 77 dans son contexte » qu’a débuté, ce dimanche, au Palais des foires (Veletržní palác) la « Semaine de la Charte 77 », série de manifestations culturelles organisées à l’occasion du 35e anniversaire de la naissance du document fondateur du mouvement dissident tchécoslovaque sous le régime communiste. Cérémonies de commémoration, expositions et pièces de théâtre, entre autres de Václav Havel, figurent notamment au programme de cette semaine, dont l’objectif est de mieux faire comprendre au public, et en particulier aux étudiants, la vie dans la société tchécoslovaque à l’époque ainsi que le contexte et les conditions dans lesquels la Charte 77 a vu le jour.

Foot : Tomáš Rosický prolonge à Arsenal

Arrivé à Arsenal en 2006 en provenance du Borussia Dortmund, Tomáš Rosický a prolongé son contrat avec les Gunners. C’est ce qu’a annoncé le club londonien, lundi, sur son site Internet. Aucune précision n'a toutefois encore été donnée sur la durée ou les conditions financières de cette prolongation qui intervient alors que le présent contrat du milieu offensif international tchèque (85 sélections, 20 buts) arrivait à échéance en juin prochain.

Tennis – Masters d’Indian Wells : Petra Kvitová à la trappe

Petra Kvitová a été éliminée à la surprise générale dès le 2e tour du tournoi d’Indian Wells, aux Etats-Unis, premier des neuf Masters 1 000 de la saison. La Tchèque, actuelle numéro 3 mondiale et qui effectuait en Californie son retour à la compétition après un mois d’absence, a été battue par l’Américaine Carolina McHale, 35e mondiale, en trois sets (6-2, 2-6, 3-6). Toujours dans le tableau féminin, Klára Zakopalová s’est, elle, qualifiée pour les huitièmes de finale, profitant pour cela du forfait de Vera Znonareva. Malade, la Russe, 9e mondiale, a déclaré forfait. Chez les hommes, Radek Štěpánek participera, lui aussi, et comme son compatriote Tomáš Berdych, au 3e tour (8es de finale). Le Tchèque a disposé du Belge Xavier Malisse en deux sets (6-2, 6-1).

Météo

Demain mardi, le ciel sera couvert mais des éclaircies sont attendues dans l’après midi. La pluie tombera en revanche dans le Nord et le Sud de la Bohême. Les températures en hausse sont comprises entre 7° C et 11° C pour les maximales. Nous fêterons les Růžena.

12-03-2012