Infos du jour Infos

10-10-2001

L'ambassade afghane à Prague soutient les opérations des USA en Afghanistan

L'ambassade afghane à Prague, qui représente l'opposition contre le mouvement des taliban, soutient les opérations militaires des Etats-Unis en Afghanistan orientées contre les cibles du mouvement extrémiste des talibans cachant Oussama ben Laden, artisan des attentats terroristes contre les USA. Une déclaration du chargé d'affaires afghan, Abdazzahir Saldzuki, à l'agence de presse tchèque, la CTK. Le diplomate estime que la défaite des talibans n'est possible sans le changement de l'attitude du Pakistan voisin. Les talibans et l'extrémisme menacent la sécurité du monde entier, a souligné le chargé d'affaires.

L'offre des avions TU-154

C'est ce jeudi que l'Alliance nord-atlantique devrait répondre à la proposition du gouvernement tchèque d'offrir, dans le cadre d'une aide aux Etats-Unis, un ou deux avions TU-154. Les avions opéreraient hors la région de crise et assureraient le transport dans l'espace aérien des USA et des Alliés. Un avion est capable de transporter 84 personnes ou 6 tonnes de matériel.

Les mesures de sécurité renforcées

L'armée tchèque n'envisage pas de renforcer les mesures de sécurité exceptionnelles, en place depuis l'ouverture des opérations militaires en Afghanistan. En état d'alerte sont, depuis le 11 septembre, les soldats de l'unité anti-chimique, une partie de la brigade d'intervention rapide, la compagnie des forces spéciales, l'unité de défense anti-aérienne et les bases d'entraînement et de sauvetage. Rigoureusement surveillées sont les cibles potentielles d'attaques terroristes, dont surtout le siège de Radio Europe libre à Prague, l'ambassade des Etats-Unis, les réservoirs et les conduites d'eau, la centrale nucléaire de Dukovany.

Le château de Prague sera fermé aux visiteurs pendant la visite du Président du Mexique, Vincent Fox, qui arrive le 11 octobre en République tchèque.

L'hôpital de campagne tchèque est prêt à partir dans la région de crise

L'hôpital de campagne, l'une des formes d'aide offerte par la République aux Etats-Unis, est prêt à être déployé dans la lutte contre le terrorisme. L'hôpital, stationné dans la région de Rokycany, en Bohême occidentale, est équipé de blocs opératoires et d'unités de soins intensifs. Les médecins ont été spécialement entraînés pour l'aide aux personnes atteintes des matières chimiques et biologiques.

Mission permanente de la fondation tchèque en Afghanistan

La fondation tchèque l'Homme en détresse a décidé d'ouvrir une mission humanitaire permanente en Afghanistan du nord et du Tadjikistan. La mission veut se concentrer sur l'aide médicale et la distribution de denrées alimentaires aux réfugiés afghans.

Brno aide New York et Washington

La mairie de Brno, capitale de la Moravie, a approuvé une aide d'un montant d'un million de couronnes, environ 193 000 FF, aux victimes d'attaques terroristes du 11 septembre à New York et à Washington.

Signature d'accord sur l'amortissement de la dette russe

Signature, mardi, à Prague, d'un accord sur l'amortissement de la dette de la fédération russe à l'égard de la République tchèque. La dette s'élève à 3,6 milliards de dollars. L'accord signé règle le remboursement de deux tiers de la dette. Le gouvernement tchèque compte d'ajouter ces moyens au budget de l'Etat de l'an prochain.

Le Premier ministre tchèque à propos de l'entrée de la Russie dans l'OTAN

L'entrée de la Russie dans l'OTAN après les attentats terroristes contre les Etats-Unis qui ont changé le monde ne peut pas, à priori, être refusé, tant que la Russie manifesterait un intérêt. C'est le Premier ministre tchèque, Milos Zeman, qui l'a déclaré à l'issue d'une rencontre avec son homologue russe, Mikhail Kassianov.

Visite à Paris du ministre tchèque de l'Industrie et du Commerce

Le ministre tchèque de l'Industrie et du Commerce, Miroslav Gregr, part, mercredi, pour Paris où il aura des entretiens avec le secrétaire d'Etat chargé de l'Industrie, Christian Pierret. Une rencontre avec les représentants de l'Electricité de France, qui est parmi des intéressés par la privatisation de l'énergétique tchèque, n'est pas au programme de la visite.

10-10-2001