Infos du jour Infos

13-10-2011

Le projet de budget de l’Etat 2012 débattu par les députés le 2 novembre

La Chambre des députés entamera l’examen du projet de budget de l’Etat pour 2012 le mercredi 2 novembre. Celui-ci a été adopté par le gouvernement le mois dernier. Le montant de son déficit doit s’élever à 105 milliards de couronnes (environ 4,3 milliards d’euros), soit 30 milliards de moins que le montant total prévu pour la fin de cette année et 3,5 % du produit intérieur brut. Par ailleurs, la Chambre basse du Parlement devrait de nouveau débattre des projets de réformes des retraites et de la santé qui lui ont été renvoyés par le Sénat, où l’opposition sociale-démocrate est majoritaire.

A Hanoi, le ministre du Commerce et de l’Industrie a souhaité un rééquilibrage des échanges commerciaux tchéco-vietnamiens

En tournée en Asie du sud-est, où il est accompagné d’une importante délégation de chefs d’entreprise, le ministre du Commerce et de l’Industrie, Martin Kocourek, a participé à Hanoi, ce jeudi, à un séminaire réunissant hommes d’affaires tchèques et vietnamiens. L’occasion pour le ministre d’émettre le souhait que les échanges commerciaux entre les deux pays soient plus équilibrés qu’ils ne le sont actuellement, le volume des importations vietnamiennes en République tchèque étant beaucoup plus élevé que celui des exportations tchèques vers le Vietnam. En 2010, le montant des importations vietnamiennes s’est élevé à environ 5 milliards de couronnes (205 millions d’euros), tandis que celui des exportations tchèques s’est limité à 1,2 milliard de couronnes (49 millions d’euros). Les représentants des entreprises tchèques ont fait remarquer que l’accès au marché vietnamien n’était pas simple. Martin Kocourek voit toutefois des possibilités notamment dans le domaine énergétique, l’industrie minière, les infrastructures de transport et la construction mécanique.

Les agriculteurs tchèques pas emballés par le projet de réforme de la PAC

Le projet de réforme de la Politique agricole commune (PAC) pour la période 2014-2020, présenté mercredi par la Commission européenne, ne plaît pas particulièrement aux agriculteurs tchèques. La Chambre agraire redoute notamment que cette réforme approfondisse les inégalités dans la répartition des subventions entre les anciens et les nouveaux Etats membres de l’UE. La Commission européenne entend, entre autres, limiter les aides directes à une exploitation à un montant maximal de 300 000 euros par an. En outre, 30 % de ces aides pourraient être versés selon des critères environnementaux. Ce plafond désavantagerait les exploitations agricoles tchèques, qui sont en moyenne les plus grandes au sein de l’UE. La PAC représente 55 milliards d’euros par an, soit 45 % du budget total de l’UE. Les Tchèques devraient recevoir, sous forme d’aides directes, environ 890 millions d’euros par an. Ces propositions de la commission ne sont pas définitives, les ministres de l'agriculture des 27 Etats membres et le Parlement européen ont devant eux un an pour en débattre.

En Grande-Bretagne, le chef de la diplomatie tchèque a exprimé ses craintes d’une Europe à deux vitesses

L’influence des petits pays au sein de l’Union européenne s’est réduite après l’adoption du Traité de Lisbonne. C’est ce qu’a déclaré, ce jeudi, à Londres, le ministre tchèque des Affaires étrangères. Karel Schwarzenberg a effectué une visite de deux jours en Grande-Bretagne. Le chef de la diplomatie a par ailleurs exprimé sa crainte des conséquences d’une Europe à deux vitesses divisée entre les pays de la zone euro et les autres, laissés de côté. Karel Schwarzenberg estime que l’Europe cherche encore un nouvel équilibre tant entre les institutions européennes elles-mêmes qu’entre les institutions et les Etats ainsi qu’entre les différents Etats membres. Le ministre pense que les grands pays ont une influence plus importante encore qu’avant suite à l’adoption du Traité de Lisbonne. Toujours selon lui, l’influence des petits pays a, elle, été réduite par le rôle moins important désormais de la présidence du Conseil de l’UE.

Diminution de la production de pain en République tchèque

La production de pain classique à base de seigle et de froment en République tchèque a diminué de 6 % l’année dernière et s’est élevée à 289 000 tonnes. C’est ce qu’a annoncé, ce jeudi, la Fédération nationale des boulangers et pâtissiers à l’occasion de la Journée mondiale du pain. Selon la fédération, il existe trois raisons principales à cette diminution : les Tchèques s’efforcent d’abord de faire des économies sur le pain depuis plusieurs années, préfèrent d’autres produits boulangerie et le nombre et le nombre de personnes cuisant leur pain eux-mêmes à l’aide de machines spéciales a également augmenté. En moyenne, un Tchèque dépense environ 1 000 couronnes (un peu plus de 40 euros) par an en achats de pain. Selon une récente étude menée par la fédération, 80 % des boulangeries tchèques sont aujourd’hui déficitaires.

Démographie: augmentation continue du nombre de centenaires

625 personnes, parmi lesquelles 534 femmes, âgées de plus de 100 ans vivaient en République tchèque à la fin du mois de septembre. Les chiffres ont été communiqués, ce jeudi, par les responsables de l’administration en charge de la sécurité sociale (ČSSZ). Le nombre de centenaires en République tchèque augmente régulièrement, notamment à Prague et en Moravie du Sud. Les deux femmes les plus âgées sont nées en 1904. Ces données confirment que la population tchèque vieillit. Selon les estimations des statisticiens, au moins 13 000 centenaires, dont trois quarts de femmes, pourraient vivre en République tchèque dans moins de quarante ans.

Tomáš Zmeškal lauréat du prix 2011 de littérature de l’UE

L’écrivain tchèque Tomáš Zmeškal s’est vu décerner le prix 2011 de littérature de l’Union européenne pour son livre intitulé « Milostný dopis klínovým písmem » - « Lettre d’amour en cunéiforme ». Le palmarès a été annoncé lors de la Foire internationale du livre de Francfort. La remise des prix se tiendra à Bruxelles le 28 novembre. Tomáš Zmeškal, qui travaille actuellement à la rédaction de son troisième roman, a été récompensé au même titre que dix autres auteurs européens. Depuis 2009, le prix de littérature de l’UE a pour ambition de mettre en lumière la richesse et la diversité de la création littéraire contemporaine, d'encourager la diffusion de la littérature en Europe et de susciter un intérêt accru pour les œuvres littéraires provenant d’autres pays européens.

Prix Gratias agit : l’historienne française de l’art Jana Claverie mise à l’honneur par la diplomatie tchèque

Historienne de l’art spécialiste du XXe siècle, curateur et protectrice de la culture tchèque en France, Jana Claverie fait partie des treize personnalités qui recevront, ce vendredi, à Prague, le prix Gratias agit pour 2011. Depuis 1997, cette distinction est remise chaque année par le ministère des Affaires étrangères aux personnes et institutions qui contribuent par leur travail ou leur action au rayonnement et à la bonne renommée de la République tchèque à l’étranger.

Musique : ouverture du 33e Festival international de jazz de Prague

Après une pause de deux ans, le Festival international de jazz de Prague débute ce jeudi soir au célèbre club Reduta. Il s’agit de la 33e édition de l’un des plus anciens festivals de jazz en Europe. Jusqu’au 27 octobre, quinze soirées figurent au programme du festival, dont certaines proposent des combinaisons de jazz avec de la musique classique, du gospel ou de la soul.

Foot - Euro 2012 – Barrages : le Monténégro pour la République tchèque

L’équipe de République tchèque de football affrontera le Monténégro lors des barrages qualificatifs pour la phase finale du championnat d’Europe 2012. Les deux pays ne se sont jamais rencontrés depuis l’éclatement de la Yougoslavie. Le tirage au sort a été effectué ce jeudi à Cracovie. Malgré son statut de tête de série, la République tchèque aura le désavantage de recevoir lors match aller, qui sera disputé à Prague le 11 ou 12 novembre. Le match retour à Podgorica est programmé le mardi 15 novembre. Les autres matchs de barrages opposeront la Bosnie au Portugal, la Turquie à la Croatie et l’Estonie à l’Eire.

Météo

Le temps reste très ensoleillé sur l’ensemble du territoire ce vendredi, jour de la fête des Agáta. Cette tendance devrait se maintenir jusqu’au début de la semaine prochaine. Les températures sont stables et varient entre 8° C et 11° C pour les maximales.

13-10-2011