Infos du jour Infos

11-10-2011

La République tchèque conteste la condamnation de Ioulia Timochenko

La République tchèque s’oppose à la peine infligée, ce mardi, par le tribunal de Kiev à Ioulia Timochenko. L’ex-Premier ministre ukrainien a été condamnée à sept ans de prison et à 150 millions d’euros d’amende. Les enquêteurs accusent la chef de l’opposition ukrainienne d’avoir outrepassé ses fonctions, en janvier 2009, en signant des accords gaziers avec la Russie jugés très défavorables aux intérêts nationaux. « C’est très grave. Nous avons sévèrement condamné ce jugement », a déclaré le chef de la diplomatie tchèque Karel Schwarzenberg à Luxembourg, à l’issue d’une rencontre des ministres des Affaires étrangères de l’UE. Selon lui, la condamnation de Timochenko risque d’envenimer les relations entre l’UE et l’Ukraine. Dans un communiqué, la diplomatie tchèque indique que l’Ukraine s’éloigne des standards européens. L’ancien président tchèque Václav Havel espère, selon son porte-parole, que les tribunaux d’instance supérieure se pencheront sur une éventuelle motivation politique de ce jugement.

Vote sur le renforcement du FESF à Bratislava : Karel Schwarzenberg a exprimé son soutien au Premier ministre Iveta Radičová

Dernier de la zone euro à ne pas avoir encore adopté le renforcement du Fonds de sauvetage européen, le Parlement slovaque doit se prononcer ce mardi sur le renforcement du Fonds européen de stabilité financière (FESF). Le Premier ministre Iveta Radičová a mis l'avenir de son gouvernement en jeu, en faisant de ce vote crucial un vote de confiance. Le chef de la diplomatie tchèque Karel Schwarzenberg a exprimé son soutien à Iveta Radicova et à son cabinet, en ajoutant qu’un « non » du Parlement slovaque entraînerait de graves problèmes pour la Slovaquie au sein de l’Union européenne. Un possible rejet bloquerait l'opération de renflouement de la Grèce. Pour l'heure, seize des parlements des 17 pays de la zone euro ont adopté les mesures décidées par les dirigeants européens le 21 juillet dernier pour débloquer un nouveau prêt de 109 milliards d'euros pour la Grèce, après celui de 110 milliards de mai 2010, et renforcer les pouvoirs ainsi que la capacité du FESF, portée à 440 milliards d'euros. L'accord des 17 est nécessaire pour que l'accord entre en vigueur.

L’Union européenne donne son aval à l’exception tchèque concernant le Traité de Lisbonne

A Luxembourg, les ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne ont également donné le feu vert à la ratification de l’exception tchèque concernant la liste des droits fondamentaux ancrés dans le Traité de Lisbonne. L’exception avait été promise par l’UE au président Václav Klaus en 2009, avant la signature du Traité de Lisbonne. Cette mesure doit protéger les Tchèques contre d’éventuelles exigences des Allemands des Sudètes concernant la restitution de leurs biens confisqués sur le territoire tchèque. Selon certains juristes, cette exception est cependant inutile, étant donné que les Allemands des Sudètes n’envisagent pas de demander ces restitutions. L’exception devrait être ratifiée par l’UE parallèlement à l’adoption du traité d’adhésion de la Croatie.

Prague lance le nouveau Système d’information sur les visas, à vocation mondiale

La République tchèque a lancé, ce mardi, le nouveau Système d’information sur les visas (VIS). Il vise à simplifier les procédures de visa dans l’espace Schengen et à faciliter et promouvoir l’immigration légale en protégeant les demandeurs de visa du risque d’usurpation de leur identité. Dans un premier temps, le système sera mis en œuvre dans les consulats tchèques en Algérie, au Maroc, en Tunisie et en Egypte, où les demandeurs de visa devront donner leurs empreintes digitales et une photographie numérique. Une fois pleinement opérationnel, le VIS sera connecté à tous les consulats émetteurs de visas des États Schengen et à tous les points de passage des frontières extérieures de l’espace Schengen.

Le président Václav Klaus invite le pape Benoît XVI en République tchèque

Le président de la République Václav Klaus s’est entretenu, ce mardi, avec les représentants de la Conférence épiscopale tchèque. Comme convenu au cours de cette rencontre, dans les prochains jours, le chef de l’Etat invitera le pape Benoît XVI en République tchèque, aux célébrations du 1150e anniversaire de l’arrivée des évangélisateurs slaves Cyril et Méthode en Moravie, qui auront lieu en 2013. Václav Klaus s’est également félicité de l’approbation, fin septembre, par le gouvernement tchèque, d’un projet de loi sur les restitutions des biens des Eglises. A son tour, l’archevêque de Prague Dominik Duka a remercié le président Klaus de son discours prononcé lors d’une messe à Stará Boleslav, à l’occasion de la fête nationale du 28 septembre, où le chef de l’Etat a prôné les valeurs traditionnelles, en critiquant « le modernisme opportuniste ». Ce discours a tout de même suscité des réactions mitigées : il a été critiqué, entre autres, par le théologien et sociologue Tomáš Halík, une des figures les plus en vue de l’Eglise catholique en République tchèque.

Clôture du Forum 2000

Le Printemps arabe, la situation en Géorgie, au Kosovo, en Russie, en Ukraine, au Proche-Orient, l’observation des droits de l’Homme en Birmanie et en Biélorussie ou encore le rôle qu’ont joué les « nouveaux médias » dans la révolte populaire dans le monde arabe : voilà les principaux thèmes du Forum 2000, dont la 15e édition s’est terminée mardi à Prague. L’initiateur de ce cycle de conférences, l’ex-président tchèque Václav Havel a rappelé, dans son discours de clôture, les noms de deux grands absents du Forum : de la dissidente birmane Aung San Suu Kyi et de l’opposant cubain Oswaldo Paya. La 15e édition du Forum 2000 a en revanche accueilli le président géorgien Mikhaïl Saakachvili, la présidente du Kosovo Atifete Jahjaga ou encore les représentants de l’opposition russe Grigori Iavlinski et Boris Nemtsov.

La réforme de l’enseignement supérieur fait débat

Les représentants des universités tchèques, des étudiants et de l’opposition social-démocrate ont critiqué, ce mardi, lors d’une audience publique au Sénat, la réforme de l’enseignement supérieur, élaborée par le ministre de l’Education nationale Josef Dobeš du parti Affaires publiques (VV). Les écoles supérieures protestent notamment contre l’introduction des frais de scolarité ou contre les modifications de leurs pouvoirs. La réforme, préparée par le ministère de l’Education depuis six ans, devrait être mise en œuvre dès 2013.

Jiří Stránský a reçu la médaille Artis Bohemiae Amicis

Le ministre tchèque de la Culture Jiří Besser a remis la médaille Artis Bohemiae Amicis ( Les Amis de l’art tchèque) à l’écrivain et scénariste Jiří Stránský. Le ministre a apprécié l’ensemble de l’œuvre de cet artiste, son optimisme et son combat contre les régimes totalitaires. Condamné par la justice communiste en 1953, dans un procès manipulé, Jiří Stránský a passé sept ans en prison. Jusqu’à la chute du régime communiste en 1989, il a été interdit de publication. Il est auteur de plusieurs romans, dont Zdivočelá země et Aukce (La terre devenue sauvage et Vente aux enchères), une saga sur la vie dans les Sudètes après l’expulsion des habitants allemands au lendemain de la Deuxième Guerre mondiale. En août dernier, Jiří Stránský a fêté ses 80 ans.

Foot – Euro 2012 – Eliminatoires : les Tchèques disputent un match décisif en Lituanie

L’équipe de République tchèque de football, dominée, vendredi dernier à Prague, par l’Espagne (0-2), à l’occasion de son avant-dernier match éliminatoire pour l’Euro 2012, affronte ce mardi soir la Lituanie à Kaunas, pour un match décisif pour la deuxième place finale, synonyme de barrages.

Tenis - Masters de Shanghai : Štěpánek et Berdych s’affronteront au deuxième tour

Radek Štěpánek s'est qualifié pour le deuxième tour du Masters 1000 de Shanghai. Le Tchèque a dominé le joueur local Ze Zhang, nettement : 6-3, 6-3. Au deuxième tour, Radek Štěpánek retrouvera son compatriote et tête de série numéro 8, Tomáš Berdych qui vient, quant à lui, de remporter son 6e titre, en battant en finale du tournoi de Pékin sur surface dure le Croate Marin Cilic 3-6, 6-4, 6-1. Les meilleurs joueurs tchèques actuels s’étaient affrontés pour la dernière fois en 2006 à Marseille.

Météo

C’est un temps couvert et pluvieux qui continuera à régner sur le territoire tchèque mercredi, jour de la fête des Marcel. La pluie affectera notamment la partie sud du pays. Les températures seront en baisse et oscilleront entre 10°C et 14°C.

11-10-2011