Infos du jour Infos

21-09-2011

Le gouvernement a adopté le projet de budget de l’Etat pour 2012

Les représentants des trois partis de la coalition gouvernementale ont adopté, mercredi après-midi, le projet de budget de l’Etat pour 2012. Le montant de son déficit doit s’élever à 105 milliards de couronnes (environ 4,3 milliards d’euros), soit 30 milliards de moins que le montant total prévu pour la fin de cette année et 3,5 % du PIB (contre 4,2 % prévus cette année). Par ailleurs, sur le moyen terme, le ministère des Finances prévoit des déficits de l’ordre de 110 milliards (2,9 % du PIB) en 2013 et de 75 milliards de couronnes (1,9 % du PIB) et 2014.

Redistribution des impôts : le Premier ministre rassure les maires des petites communes

Le gouvernement adoptera d’ici à la fin octobre l’amendement à la loi sur la redistribution des impôts, qui prévoit notamment de verser entre 13,5 et 14,5 milliards de couronnes supplémentaires aux communes de petite taille. C’est ce qu’a affirmé le Premier ministre, Petr Nečas. Un millier de maires de villages et de petites communes du pays ont manifesté, ce mercredi, à Prague, devant le siège du gouvernement, en faveur de l’adoption de cet amendement présenté par le ministre des Finances, Miroslav Kalousek. Le Parti civique démocrate (ODS), principale formation de la coalition gouvernementale, a toutefois formulé des réserves sur le projet. Le chef du gouvernement a assuré aux manifestants que les actuelles réserves de son parti ne compromettraient pas les intérêts des petites communes. Petr Nečas a précisé qu’il entendait trouver un compromis politique entre les trois partis de la coalition de façon à garantir que les grandes villes ne reçoivent pas une contribution dont le montant serait plus de trois fois supérieur à celui versé aux petites communes lors de la redistribution des revenus des impôts.

La République tchèque parmi les amis de la « Libye nouvelle »

La République tchèque a rejoint le groupe des amis de la Libye, ce mercredi, à New York. Le groupe des amis de la Libye rassemble les pays entendant contribuer à la reconstruction de la Libye et à sa transition démocratique suite à la chute du régime de Mouammar Kadhafi. L’information a été communiquée par le ministre tchèque des Affaires étrangères, Karel Schwarzenberg, qui participe à l’Assemblée général de l’ONU. Selon lui, la République tchèque possède de nombreux atouts pour aider la Libye, notamment en raison des relations entretenues autre fois par les deux pays. Un certain nombre d’entreprises tchèques ont ainsi opéré en Libye dans un passé relativement récent, tandis que de nombreux Libyens ont étudié en Tchécoslovaquie ou en République tchèque.

Petr Dvořák élu nouveau directeur général de la Télévision tchèque

Petr Dvořák a été élu, mercredi après-midi, nouveau directeur général de la Télévision publique tchèque. Ancien directeur général, entre 2003 et 2010, de TV Nova, la chaîne de télévision la plus suivie en République tchèque, Petr Dvořák a reçu au 2e tour de l’élection les suffrages de douze des quinze membres du Conseil de la Télévision tchèque. Cinq candidats étaient encore en lice avant le 1er tour de l’élection. Petr Dvořák succèdera prochainement à Jiří Janeček à la tête de la Télévision tchèque, qui possède quatre chaînes (ČT1 généraliste, ČT2 culturelle, ČT4 sportive et ČT24 information continue).

Le FMI revoit à la baisse sa prévision de croissance de l’économie tchèque en 2012

Le Fonds monétaire international (FMI) a revu à la baisse sa prévision du taux de croissance de l’économie tchèque en 2012 en le faisant passer de 2,9 % à 1,8 %. Cette information ressort du rapport actualisé sur les perspectives mondiales semestrielles. Pour cette année, en revanche, le FMI est plus optimiste puisqu’il prévoit un taux de croissance du PIB de 2 %, soit 0,3 point de plus que son dernier pronostic en avril. Toujours selon le même rapport, le taux d’inflation devrait s’élever à 1,8 % en 2011 et à 2 % en 2012, tandis que le taux de chômage moyen devrait atteindre respectivement 6,7 % et 6,6 %.

Une pétition en faveur de l’adhésion d’un Etat de Palestine à l’ONU signée par plusieurs personnalités tchèques

Plusieurs personnalités tchèques ont signé une pétition lancée par l’Initiative pour une paix juste au Proche-Orient. Cette pétition appelle les gouvernements européens à encourager la reconnaissance de la Palestine comme membre à part entière de l’ONU. Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas entend remettre, vendredi, une demande d'adhésion d'un Etat de Palestine au secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon. Parmi les signataires de la pétition figurent l’ancien chef de la diplomatie tchèque et ancien président de l’Assemblée générale de l’ONU, Jan Kavan, le journaliste Petr Uhl ou encore Luboš Kropáček, spécialiste de la culture arabe. Selon eux, la reconnaissance de la Palestine est « un geste moral, légitime et humanitaire ». L’Initiative pour une paix juste au Proche-Orient organise également, ce jeudi, un rassemblement sur la place Venceslas, à Prague, pour soutenir l’admission d’un Etat de Palestine à l’ONU.

Echange de données fiscales : le gouvernement tchèque a signé un nouvel accord de coopération avec l’île de Guernesey

La République tchèque et le gouvernement de l’île de Guernesey ont signé, mardi, un accord relatif à l’échange de renseignements en matière fiscale afin de lutter plus efficacement contre les fraudes. L’administration tchèque aura désormais notamment la possibilité de vérifier si les entreprises tchèques payent bien leurs impôts sur leurs revenus et leurs biens à Guernesey, considérée comme un paradis fiscal. Cet accord entrera en vigueur après son approbation par le Parlement et sa signature par le président de la République. Le ministère des Finances a indiqué qu’il s’agissait du cinquième accord du genre signé ces derniers mois par la République tchèque avec des Etats non liés par des conventions de suppression de double imposition en raison de leur fiscalité allégée ou inexistante.

Bruxelles : les Tchèques opposés au maintien du Programme européen d’aide aux démunis

La République tchèque figure parmi les pays européens qui s’opposent au maintien du Programme européen d’aide aux démunis (PEAD), dont le budget est actuellement discuté à Bruxelles. Créé en 1987 sous l’impulsion du président de la Commission européenne de l’époque, Jacques Delors, et suite à l’appel du fondateur des Restos du Cœur, Coluche, le fonds permet de distribuer une aide alimentaire à plus de 13 millions de personnes dans 19 des 27 Etats membres de l’UE. Les principaux bénéficiaires de ce programme sont l’Italie, la Pologne et la France. Remis en question, ce fonds devra passer de 480 millions d’euros annuels à 113,5 millions d’euros, soit une diminution de 76% en 2012. Les ONG sont indignées par ces restrictions encouragées, outre la République tchèque, également par l’Allemagne, le Royaume-Uni, les Pays-Bas, le Danemark et la Suède. « L’aide aux démunis est nécessaire, mais elle ne devrait pas être financée par la politique agricole commune », a expliqué le vice-ministre tchèque de l’Agriculture, Juraj Chmiel. D’après lui, cette aide relève de la politique sociale qui est du ressort des Etats membres.

Huit boulangeries tchèques sur dix sont déficitaires

Malgré l’augmentation récente des prix de vente du pain et d’autres produits de boulangerie, 80 % des boulangeries tchèques restent déficitaires. Tel est le principal enseignement qui ressort de l’étude réalisée par la Fédération nationale des boulangers et des pâtissiers (PSPC) dans le cadre de la rencontre qui a réuni plus de 200 propriétaires et gérants de boulangeries. Selon la fédération, les boulangeries artisanales ou traditionnelles souffrent essentiellement de la concurrence de la grande distribution et des grandes surfaces commerciales. Les boulangeries artisanales affirment ne pas être en mesure d’investir dans leur développement ni même de revaloriser les salaires de leurs employés ne serait-ce que selon le taux d’inflation.

Tennis – Coupe Davis : la République tchèque recevra l’Italie au 1er tour en 2012

Après avoir conservé sa place dans le Groupe mondial en battant la Roumanie (5-0) à Bucarest, le week-end dernier, l’équipe de République tchèque de tennis connaît depuis ce mercredi le nom du pays qu’elle affrontera au 1er tour de la Coupe Davis l’année prochaine. Il s’agit de l’Italie. La République tchèque, qui devrait de nouveau pouvoir compter sur ses deux meilleurs joueurs actuels, Tomáš Berdych et Radek Štěpánek, aura l’avantage de recevoir. Les matchs seront disputés du 10 au 12 février 2012.

Météo

Comme mercredi, le soleil continue de prédominer après la dissipation des brumes matinales sur la majeure partie du territoire ce jeudi, jour de la fête des Darina. Le ciel se couvrira cependant dans l’après-midi. Les températures sont stables et varient entre 17° C et 22° C pour les maximales.

21-09-2011