Infos du jour Infos

15-11-2010

Projet de réduction du budget du Service de renseignement tchèque

L’année prochaine, le budget du Service de renseignement civil tchèque (BIS) sera réduit de 75 millions de couronnes (soit environ 3 millions d’euros). Une déclaration pour le journal Lidové noviny de l’attaché de presse du BIS Jan Šubrt. Une réduction du personnel et des salaires des employés est prévue. L’opposition considère cette démarche comme dangereuse pour la sécurité de l’Etat. D’après Jeroným Tejc du Parti social-démocrate ce serait une décision hasardeuse qui nuirait à la sécurité de l’Etat, le BIS jouant, selon lui, un rôle irremplaçable dans la prévention des actes terroristes.

Les Chemins de fer devront économiser près d’un milliards de couronnes

Comme annoncé ce lundi par le ministre des Transports, Vít Bárta, les Chemins de fer tchèques (České dráhy) devront économiser, l’année prochaine, quelque 900 millions de couronnes. Parallèlement, la société se verra réduire de 500 millions de couronnes les subventions octroyées par le ministère. Le ministre a affirmé que ces mesures de restriction ne devraient pas être ressenties par les voyageurs. Le ministère des Transports compte, en revanche, soutenir davantage le transport ferroviaire des marchandises. « Alors que le péage sur les autoroutes deviendra plus cher au cours des deux prochaines années, les taxes pour le transport ferroviaire des marchandises sont à la baisse. Les entreprises devraient profiter de cette opportunité », a déclaré le ministre Bárta. Rappelons que cette année, les Chemins de fer tchèques ont licencié près de 1600 personnes. Un milliers d’employés devront quitter leurs postes l’année prochaine.

UE : la République tchèque prête à apporter son aide à la Serbie

Le Premier ministre de la République de Serbie, Mirko Cvetkovic a effectué, ce lundi, une visite à Prague. Il a rencontré le président Václav Klaus, ainsi que son homologue tchèque, Petr Nečas. La coopération économique et que la perspective européenne de la Serbie ont été les principaux thèmes de leurs échanges de vues. La République tchèque est prête à apporter son aide à la Serbie au cours du processus d’intégration européenne, a déclaré le chef du gouvernement Petr Nečas. Il s’agit, plus précisément, des stages pour des diplomates, un échange d’informations ou encore une assistance relative à l’utilisation des fonds européens. Rappelons que la Serbie avait déposé sa candidature à l’adhésion à l’Union européenne en 2009. L’avis de la Commission européenne sur le dossier serbe ne sera connu qu’au second semestre de 2011.

Miroslava Němcová sera, le 17 novembre, au Vatican

La présidente de la Chambre des députés tchèque, Miroslava Němcová, se rendra, le mercredi 17 novembre, au Vatican. D’après l’ambassadeur tchèque au Vatican, Pavel Vošalík, elle pourrait être reçue par le pape Benoît XVI. Sa visite aura, selon les sources parlementaires, un caractère « symbolique », elle devrait rappeler le début des répressions communistes à l’égard de l’église en 1950, ou encore le 20e anniversaire du renouvellement des relations diplomatiques entre l’ancienne Tchécoslovaquie et le Vatican. La République tchèque reste tout de même un des derniers pays européens à ne posséder de traiter réglant ses relations avec l’Eglise – le concordat entre le Vatican et la République tchèque a été signé en 2002, mais le Parlement tchèque ne l’a toujours pas ratifié.

Le professeur Jan Svoboda reçoit le prix national « La Tête tchèque »

L’initiative gouvernementale pour le soutien des sciences et de la technique, intitulé « La Tête tchèque » a décerné ses récompenses prestigieuses, appelés aussi « les Nobels scientifiques tchèques » : le prix national « La Tête tchèque » a été attribué à Jan Svoboda de l’Institut de la génétique moléculaire de l’Académie des sciences. Jan Svoboda est un spécialiste renommé de rétrovirologie, discipline qui permet de lutter contre le rétrovirus, microorganisme responsable de certaines infections, de tumeurs, de leucémies et du sida. Le prix « Invence (Invention) » a été décerné aux professeurs Vladimír Mařík et Michal Pěchouček de l’Ecole supérieure technique de Prague.

Toujours pas de coalition à la mairie de Prague

Les négociations sur une future coalition à la mairie de Prague se sont poursuivies ce lundi. Le Parti civique-démocrate ODS mène, parallèlement, des négociations avec les sociaux-démocrates (ČSSD), ainsi qu’avec TOP 09 – ce parti de droite a été le vainqueur des élections municipales dans la capitale, suivi de l’ODS à la 2e et du ČSSD à la 3e position. La coalition doit être créée d’ici début décembre, où devrait se réunir le nouveau conseil municipal.

Reconstruction de l’Afghanistan : un groupe d’experts locaux effectue un séjour en Tchéquie

Les représentants de la province de Logar, en Afghanistan, où est déployée l’unité tchèque de reconstruction, effectuent ces jours-ci une visite en République tchèque. Au programme de leur séjour, les visites de nombreuses institutions tchèques, des établissements scolaires, des hôpitaux, des entreprises agricoles, ainsi que de certains médias nationaux. Parmi ces invités afghans figurent le directeur du service pénitentiaire, des représentants de la police et de l’armée. Rappelons que l’année prochaine, il y aura 720 soldats tchèques en Afghanistan, la majorité participant justement aux opérations de l’unité de reconstruction dans la province de Logar.

Une équipe de chercheurs a ouvert la tombe de l’astronome Tycho Brahe

Une équipe de chercheurs tchèques et danois a ouvert la tombe de l’astronome, astrologue et alchimiste danois Tycho Brahe dans l’église de la Vierge de Týn à Prague. La dépouille de l’astronome ayant vécu entre 1546 et 1601 sera désormais examinée par des spécialistes du laboratoire anthropologique du Musée national de Prague. Les chercheurs se proposent de contribuer à l’élucidation des circonstances de la mort de l’astronome à l’aide des méthodes et des analyses modernes. La tombe de Tycho Brahe avait été ouverte pour la dernière fois en 1901.

Lancement du projet Les traces du totalitarisme

 « Stopy totality », Les traces du totalitarisme, tel est le titre du projet destiné aux jeunes de 12 à 19 ans et lancé ce lundi par l’association civique Zapomenutí, Les oubliés. Le projet renoue à la manifestation Les voisins disparus où les jeunes Tchèques avaient été incités à rechercher les traces des déportés juifs, « dissparus » pendant la Deuxième Guerre mondiale. Dans cette nouvelle étape du projet, les élèves des collèges et lycées sont demandés de rencontrer des « inconnus », dont la vie avait été fatalement influencée par la dictature communiste. Les résultats de leurs enquêtes seront présentés au public sous forme d’exposition itinérante, d’ouvrages et sur Internet.

L’Europe centrale à l’honneur du salon « Paris Photo 2010 »

Salon d’art dédié à l’image fixe, « Paris Photo » réunira, du 18 au 21 novembre 2010, une centaine de galeries et éditeurs internationaux, présentant un panorama des expressions photographiques du XIXe siècle à nos jours. Cette année, l’Europe centrale sera mise à l’honneur : le salon invite à la découverte des scènes artistiques tchèque, slovaque, hongroise, polonaise et slovène, à travers des rencontres, conférences et concours. « Paris Photo 2010 » présentera au total plus de 90 artistes provenant des cinq pays cités. Ils seront représentés par un tiers des galeries participantes. Le salon couvrira aussi bien les avant-gardes historiques des années 1920 et 1930 que les pratiques contemporaines des années 1960 à 2000.

Météo

Mardi, jour de fête des Otmar en République tchèque, le temps sera couvert avec, localement, de faibles pluies. Les températures seront comprises entre 9°C et 13°C.

15-11-2010