Infos du jour Infos

30-05-2010

Législatives 2010 : victoire de la droite

Les Tchèque votaient ces vendredi et samedi et les résultats sont désormais connnus : le ČSSD recueille 22,1 %, et l’ODS 20,1%. Ainsi si les sociaux-démocrates l’emportent certes en terme de pourcentage de votes, c’est l’ensemble des partis de la droite, ODS et des partis nouveaux venus, qui totalisent le plus de faveurs des électeurs. Une défaite donc pour le parti social-démocrate qui était considéré comme favori dans les sondages pré-électoraux.

Résultats des autres partis

Quant aux autres résultats, ils signent le succès de deux nouveaux partis de droite : celui de Karel Schwarzenberg, TOP 09, qui est crédité de 16,6% des votes et celui des Affaires publiques de Radek John qui totalise 10,8%. Le parti communiste, sans surprise, oscille aux alentours de 11,3%, même s’il accuse une baisse par rapport aux précédents scrutins. Les chrétiens-démocrates (KDU-ČSL) n’ont recueilli que 4,4% des voix, ce qui signifie qu’ils n’auront pas de députés au Parlement, une première dans l’histoire du pays. Quant aux Verts, ils affichent un très faible score, 2,3% les empêchant également d’être représentés à la Chambre basse. Les autres petits partis ne dépassent pas non plus la barre des 5% : le parti Suverenita totalise 3,6%, et le parti de Miloš Zeman aurait rassemblé 4,3% des voix des électeurs.

Les partis de droite et de centre-droit prêts à négocier en vue d'un gouvernement de coalition

Dès l'annonce des résultats de ce scrutin législatif, le leader du parti civique-démocrate (ODS), Petr Nečas a rencontré les chefs de file des deux autres partis vainqueurs de la droite. Après une réunion courte et informelle dès samedi avec Karel Schwarzenberg (TOP 09), Petr Necas a rencontré ce dimanche matin Radek John (Affaires publiques). "Nous nous sommes confirmé mutuellement notre intérêt pour une collaboration gouvermentale. Les équipes de négociations se rencontreront dès lundi," a confirmé Petr Nečas au serveur Idnes, à l'issue de cette rencontre dominicale. Les trois partis ont le plus de chances de former un gouvernement de coalition. Ensemble, ils totaliseraient 118 députés à la chambre basse du Parlement.

Le président de la République recevra les leaders de partis lundi au Château

Le président de la République recevra les leaders de tous les partis qui font leur entrée au Parlement, lundi au Château. Il les recevra dans l’ordre décroissant du pourcentage des suffrages. C’est donc le vice-président du ČSSD, Bohuslav Sobotka qui sera le premier à renconter le chef de l’Etat. Tous les chefs de parti ont accepté l’invitation.

Petr Nečas vise le poste de Premier ministre

Dans le cadre d’une future coalition gouvernementale, le leader de l’ODS, Petr Nečas, a confirmé ses ambitions sur le poste de Premier ministre. Le chef de file des Affaires publiques, Radek John a déclaré ne pas être contre l’idée. Mais les discussions personnelles sur tel ou tel poste ne devraient être entamées qu’après un accord de principe entre les trois partis de la droite sur un programme commun.

Le parti des Affaires publiques pose ses conditions et suscite la critique

Le parti des Affaires publiques pose ses conditions quant une possible coalition gouvernementale avec l'ODS et TOP 09. Radek John demande le respect de plusieurs de ses priorités électorales, comme la lutte contre la corruption ou le transfert de 10 millions de couronnes du budget de la Défense vers celui de l'Education nationale. Radek John a précisé qu'il ne céderait pas sur ces points contre des postes de ministre, faisant grincer des dents du côté de ses possibles futurs membres d'une coalition. Le vice-président de TOP 09, Miroslav Kalousek a critiqué Radek John, estimant que "poser publiquement des conditions était très contre-productif" et fermait la voie à toute discussion.

Les démissions se succèdent de tous les côtés du spectre politique

Le résultats des législatives redessine le paysage politique tchèque, et les démissions se succèdent de tous les côtés du spectre politique, depuis samedi. Parmi les démissions les plus marquantes, il y a évidemment celle du chef de file des sociaux-démocrates Jiří Paroubek qui en a fait l’annonce dès samedi en fin de journée.

Le chef de file des chrétiens-démocrates, Cyril Svoboda, a également tiré les leçons de l’échec historique de son parti : il a démissionné de sa fonction de président du parti. Avec à peine 4,4% des voix, le KDU-ČSL n’a pas franchi la barre des 5% lui permettant d’avoir un député au Parlement. Un congrès devrait se tenir en juin pour décider de l’avenir du parti. Cyril Svoboda a remercié les électeurs et a déclaré qu’il s’agissait d’un défi pour son parti. Il a également précisé qu’il ne se présenterait plus sa candidature.

Le chef des Verts, Ondřej Liška, a déclaré que la direction de son parti allait démissionner. De même, Miloš Zeman quitte les fonctions de président de son parti récemment créé.

Mais même à droite, du côté de l’ODS, les têtes tombent. Le très médiatique maire de Prague, Pavel Bém a annoncé qu’il quittait ses fonctions de président de la branche praguoise de l’ODS, suite à la perte de points significative du parti au scrutin qu’il a qualifiée de « défaite ».

TOP 09, favori des électeurs tchèques résidant à l'étranger

C'est le parti de Karel Schwarzenberg, TOP 09 qui a remporté les faveurs des électeurs tchèques résidant à l'étranger. 39,59% de ces électeurs ont voté pour ce parti, suivis par l'ODS qui a recueilli 27,36% de suffrages. Les Verts ont obtenu le soutien de 10,52% des ressortissants tchèques, le CSSD 6,14% et Les Affaires Publiques 5,32%. Il y a quatre ans, c'est l'ODS qui avait remporté les faveurs de la moitié des électeurs tchèques à l'étranger.

Environ 62% de participation aux législatives

Après l'optimisme de vendredi, les derniers chiffres sont un peu moins enthousiastes. Vendredi, près de 50% des citoyens tchèques s'étaient déplacés pour le participer au renouvellement de la chambre basse du Parlement. On estime pour l'heure que 62% des électeurs ont fait le déplacement. Au dernier scrutin législatif, le taux de participation s'élevait à 64,4%.

Premières réactions : pour le chef de l’Etat, les résultats ne sont « pas une réelle surprise »

Parmi les dernières réactions des hommes politiques tchèques, le président de la République, Václav Klaus, il a estimé que ces résultats indiquaient « un affaiblissement significatif du ČSSD et de l’ODS, les deux principaux partis de l’échiquier politique tchèque. » Pour lui, les résultats de ces élections ne sont pas une « réelle surprise. » Du côté de l’ODS, son leader, Petr Nečas a estimé que les résultats donnaient une « chance à la formation d’un gouvernement de la responsabilité budgétaire ». Le chef des sociaux-démocrates a concédé pour sa part que cette élection « n’était certainement pas un succès » et que les citoyens « avaient choisi une autre directions que celle proposée par le ČSSD ».

Succès des nouveaux partis de droite TOP 09 et les Affaires publiques (VV)

Une chose est sûre : ces élections législatives signent la victoire de nouveaux partis de droite, comme TOP 09 de Karel Schwarzenberg et les Affaires publiques (VV) de Radek John, qui ont secoué l’échiquier politique tchèque. A eux deux, ils totaliseraient près d’un tiers des sièges à la Chambre des Députés et joueront donc un rôle majeur dans la formation d’un futur gouvernement de coalition. Le chef de TOP 09 Karel Schwarzenberg a estimé que ce résultat signifiait le rejet « de la démagogie et de l’extrémisme ».

Les primo-votants ont surtout voté à droite

C’est le parti TOP 09 qui a remporté les faveurs de primo-votants. 29% des électeurs âgés de 18 à 21 ans ont donné leur voix au parti de Karel Schwarzenberg. De manière générale, les primo-votants ont donné leurs voix aux partis de droite. 18% ont voté pour l’ODS, 15% pour les Affaires publiques (VV), et seuls 9% se sont tournés vers les sociaux-démocrates. Ces estimations ont été réalisées par l’agence SC&C à la sortie des urnes, pour la télévision publique tchèque.

Fin de la rencontre des Hells Angels

Les motards du Hells Angels Motorcycle Club, groupe qui est considéré comme criminel dans certains pays et qui est actif dans le monde entier, s'étaient donné rendez-vous à Prague ce week-end. Les motards ont quitté Prague ce dimanche. Aucun incident majeur n'a été à déplorer depuis le début de la rencontre vendredi, même si la police des étrangers a arrêté et expulsé du pays 53 ressortissants étrangers. C'est la deuxième rencontre déjà à Prague des motards de ce club.

Début du 50e festival du film pour enfants à Zlín

Ce dimanche a commencé le 50e festival du film pour enfants à Zlín. Cette édition anniversaire est placée sous le signe du cinéma tchécoslovaque, avec notamment une grande partie du programme consacrée à Karel Zeman, pionnier de l’animation dont on fête le centenaire de la naissance cette année. Le festival s’achèvera le 6 juin prochain et présentera près de 400 films. Parmi les invités de cette année, Sir Christopher Lee, un des acteurs phare du Seigneur des Anneaux.

Printemps de Prague : Pierre Boulez et son Ensemble intercontemporain ce dimanche

Dans le cadre du célèbre festival de musique Printemps de Prague, le chef d’orchestre et compositeur français Pierre Boulez se présentera au public tchèque avec son Ensemble intercontemporain, créé dans les années 1970. Le concert se déroulera au Rudolfinum et d’après les organisateurs, tous les tickets n’ont pas encore été vendus. Dans la Maison municipale, c’est le pianiste Garrick Ohlsson qui jouera avec la Philharmonie tchèque. L’Opéra national proposera quant à lui Les Jeux de Marie de Bohuslav Martinů.

Lancement du Prague Fringe Festival

Vendredi a débuté également le Prague Fringe Festival qui en est à sa neuvième édition. Festival de théâtre, danse et musique, c’est une version réduite du célèbre Edinburgh Fringe Festival. Les productions sont en anglais, tchèque ou sans paroles. Cinq spectacles par jour peuvent être vus tout au long des neuf jours que dure le festival. L’occasion en tout cas d’aller voir des spectacles compréhensible en anglais pour les non-tchécophones.

Météo

C’est un début de semaine maussade et sous le signe d’un raffraîchissement qui s’annonce. Après une journée de dimanche variable, c’est un ciel couvert qui caractérisera lundi, jour de fête des Kamila. Les températures seront en baisse avec des maximales entre 11 et 15°C. Cette météo ne devrait pas changer au moins jusqu’en milieu de semaine.

30-05-2010