Infos du jour Infos

19-04-2010

La République tchèque a rouvert son espace aérien lundi à midi

Le trafic aérien en République tchèque est à nouveau ouvert depuis 12h ce lundi. Depuis vendredi midi, l'aéroport de Prague-Ruzyně était fermé et environ 1200 vols ont été annulés. Prévue pour durer jusqu'à dimanche seulement, l'interruption du trafic a été prolongée à cause de nouvelles éruptions du volcan islandais. L’aéroport de Prague a annoncé la reprise de vols pour 48 heures. Près de 90 vols, soit un cinquième du nombre habituel, ont été opérés ce lundi après-midi, après trois jours de paralysie du trafic aérien. Le premier vol opéré sur une ligne régulière était celui entre Prague et Madrid, à 14.40h. Plus d'informations sur l'évolution de la situation sur le site de l'aéroport de Prague : www.csl.cz. Selon une étude de la société Mag Consulting, la fermeture de l'espace aérien a coûté entre 120 et 150 millions de couronnes par jour à la République tchèque.

Les avions de chasse Gripen étaient prêts à protéger le ciel de la République tchèque

En dépit de l’interdiction des vols, les avions de chasse Gripen étaient prêts à s’envoler pour protéger le ciel de la République tchèque. C’est le porte-parole de l’état-major général Jan Šulc qui l’a indiqué à l’agence ČTK. Tous les vols d’entraînement de l’armée tchèque ont été annulés. De même que le trafic aérien civil, les vols de l’armée sont subordonnés à la Direction du trafic aérien. Leur limitation dépend des décisions de cette institution, non pas de celles de l’armée, or en cas de menace ou de violation de l’espace aérien tchèque, les vols d’avions de chasse Gripen pourraient avoir lieu, de même que les vols des hélicoptères des services d’urgence. Ces derniers sont d’ailleurs pleinement opérationnels à partir 11h, ce lundi.

Les agences de voyage tchèques évaluent à 70 millions le coût des pertes dues à la suspension du trafic aérien

La fermeture totale ou partielle de la plupart des espaces aériens européens due au nuage de cendres volcaniques a levé de 70 millions de couronnes le coût des frais des agences de voyage tchèques. Une information du porte-parole de l’Association des agences de voyage, Jan Papež, selon lequel la somme n’est pas définitive. L’ampleur de cette crise est plus importante que celle du 11 septembre, indique l’association selon laquelle la paralysie coûtera cher également aux clients car pas tous peuvent compter sur des compensations, comme il s’agit d’une situation qualifiée d’extraordinaire qui n’est pas normalement remboursée par les compagnies d’assurance. L'Association des agences de voyage a dénombré lundi à la mi-journée environ 2500 clients bloqués à l’étranger.

237 millions d’euros supplémentaires pour la République tchèque des fonds de l’UE

La République tchèque pourrait recevoir des fonds de l’UE 237 millions d’euros de plus que prévu, pour la période 2007 - 2013. La raison en est le rythme plus élevé de la croissance économique au cours des trois dernières années. La somme débloquée initialement pour la République tchèque pour les années 2007 – 2013 s’élevait à 26,69 milliards d’euros. Pour cette même raison, deux autres pays – la Slovaquie et la Pologne pourront puiser des sommes supplémentaires à partir des fonds communautaires. Pour ce qui est de la République tchèque, elle pense les utiliser prioritairement pour le développement de l’infrastructure et pour la réduction des disparités entre les régions.

Michael Kocáb est le nouveau conseiller pour les minorités et les droits de l’homme au cabinet Jan Fischer

L’ex-ministre chargé des droits de l’homme et des minorités, Michael Kocáb, a été nommé conseiller pour les minorités et les droits de l’homme au gouvernement transitoire, en remplacement de Jan Litomiský qui occupe ce poste depuis 2006. Ce lundi, le portefeuille de Michael Kocáb a été formellement transféré au chef du cabinet, Jan Fischer. Le poste de ministre des minorités et des droits de l’homme ne sera pas occupé avant les élections législatives anticipées qui auront lieu les 28 et 29 mai prochain. Jan Fischer a dit avoir procédé à ce changement dans l’intérêt de la continuité de l’agenda en question. Michael Kocáb a donné sa démission au mois de mars dernier, suite à l’appel de son parti, le parti des Verts, qui a cessé de soutenir le cabinet en raison des litiges autour de la modernisation de la centrale thermique de Prunéřov.

STEM : Radek John est le politicien tchèque les plus populaire

L’écrivain et ancien journaliste Radek John, leader du parti Les affaires publiques (Věci veřejné, VV) est le politicien le plus crédité des sympathies des Tchèques, selon un sondage effectué par l’agence STEM. 61% des personnes interrogées lui ont donné leur voix. Arrive en deuxième position Bohuslav Sobotka, vice-président du Parti social-démocrate (ČSSD), crédité lui de 50% des voix, devant le chef du parti TOP 09, Karel Schwarzenberg, 43%. Le nom de Radek John est apparu pour la première fois dans un sondage de popularité de l’agence STEM, son parti ayant des chances réelles de franchir la barre magique de 5% permettant d’être représenté à la chambre basse du parlement. Le nouveau leader de l’ODS ( Parti civique démocrate), Petr Nečas, qui a remplacé à ce poste Mirek Topolánek, est crédité lui de 40% des suffrages, partageant avec le chef de file du ČSSD, Jiří Paroubek, la 4e position à l’échelle de popularité de STEM.

Une messe en hommage au cardinal tchèque Tomáš Špidlík

Une messe sera célébrée mardi soir dans la cathédrale Saint Guy à Prague en hommage au cardinal Tomáš Špidlík, décédé vendredi à l'âge de 90 ans à Rome. Théologien, philosophe et écrivain, le jésuite Tomáš Špidlík était un expert renommé des églises de l'est de l'Europe. Nommé cardinal en 2003, il comptait parmi les amis du précédent pape Jean-Paul II. Né à Boskovice en Moravie le 17 décembre 1919, il étudia le tchèque et le latin à l'université Masaryk de Brno avant de quitter la Tchécoslovaquie après le Coup de Prague de 1948. Arrivé en Italie, il a longtemps travaillé pour Radio Vatican. Il voulait vivre jusqu’à 90 ans parce que, selon ses dires, « à partir de cet âge il n’y a que peu de gens qui meurent encore ».

Il y a vingt ans, Jean-Paul II effectuait une visite en Tchécoslovaquie

Lorsque le pape Jean-Paul II a reçu l’invitation du président Václav Havel à se rendre en Tchécoslovaquie après la révolution de Velours de novembre 1989, il y a réagi en déclarant « avoir entendu une voix à laquelle tout le monde s’attendait depuis longtemps. » La première visite du pape dans l’histoire, dont vingt années se seront écoulées, les 21 – 22 avril, était une grande fête pour tous les croyants. Le pape s’est rendu dans un pays où l’Eglise catholique était l’une des plus persécutée à l’échelle de l’Europe de l’est, pendant plus de 40 ans. Le pèlerinage effectué en 1990 par Jean-Paul II est devenu le symbole des changements que cette région traversait dans le domaine des libertés religieuses et du rapport entre l’Etat et l’Eglise. Déjà en 1979, le pape Jean-Paul II qui séjournait alors en Pologne, avait promis une visite aux croyants en Tchécoslovaquie. Celle-ci n’a pu être réalisée que onze ans plus tard, et le pape en a profité pour remercier le primat tchèque, le cardinal František Tomášek, pour ses activités déployées sous le régime totalitaire.

L'Epopée slave au Japon?

Le conseil municipal de la capitale doit débattre mardi d'un éventuel prêt au Japon de l'Epopée slave, la gigantesque oeuvre réalisée par le peintre tchèque Alfons Mucha. Une institution culturelle japonaise souhaite exposer les immenses tableaux pendant trois mois en 2012 et offre de participer à leur rénovation. Le transport devra nécessiter d'importants moyens logistiques. Les panneaux sont toujours exposés dans le château de la petite ville de Moravský Krumlov en attendant que la ville de Prague et les héritiers de l'artiste s'entendent sur un lieu où les exposer dans la capitale.

Le centre de contrôle d'un futur système antimissile pourrait avoir son siège en République tchèque

Prague est actuellement en train de négocier l'éventuelle installation sur le sol tchèque d'un centre de contrôle et de commande d'un système de défense antimissile déployé en Europe par l'OTAN. C’est ce qu’a déclaré le chef de la diplomatie tchèque Jan Kohout, dimanche sur le plateau de la télévision publique. Des négociations ont été entamées avec Washington, alors que le projet d'installer un radar américain en République tchèque a récemment été abandonné par l'administration Obama. Nous rappellerons que le précédent projet de bouclier antimissile en Europe centrale avait provoqué de vives réactions à Moscou. D’après Jan Kohout, les nouveaux emplacements d'éléments d'un futur bouclier antimissile n'étaient pas encore déterminés.

Arrêt du deuxième bloc de la centrale de Dukovany

Le deuxième bloc de la deuxième centrale nucléaire du pays, à Dukovany, est hors service, depuis ce dimanche. Le rechargement en combustibles et le contrôle des installations est la raison de cet arrêt. Le réacteur sera remis en service le 8 mai et la centrale branchée au réseau après le 10 mai : une information du porte-parole de la centrale Petr Spilka. Avec ses quatre blocs, la centrale de Dukovany est le premier producteur d’énergie dans le pays. Cette année, c’est la centrale de Temelín, de plusieurs années sa cadette, qui devrait la devancer dans la production de l’électricité. Faisant partie du groupe énergétique ČEZ, les deux centrales participent par 30% à la production globale d’énergie électrique en République tchèque. En 2009, la centrale de Dukovany a produit 13,995 milliards de kWh d’électricité et cette année, la production est prévue à 14,171 kWh.

Magnesia Litera

Les prix littéraires Magnesia Litera étaient remis ce week-end à Prague et c'est une jeune qui l'a emporté: Petra Soukupová gagne le prix du livre de l'année avec Zmizet (Disparaître) et devient à 28 ans la plus jeune lauréate des Magnesia Litera. Ivan Klíma remporte le prix du livre de non-fiction avec son autobiographie Moje šílené století (Mon siècle fou). Découverte de l'année: Jiří Hoppe pour son livre historique Opozice ’68 sur l'époque du Printemps de Prague. Plus de détails sur ces prix dans une prochaine rubrique littéraire.

Météo

Mardi, jour de fête de toutes les Marcela selon le calendrier local, le ciel en Tchéquie sera nuageux, avec de belles éclaircies à l’est du territoire. Des températures maximales se situeront entre 13 et 17 degrés. Des orages et précipitations locales sont à prévoir en fin d’après-midi.

19-04-2010