Infos du jour Infos

25-03-2010

Discussions houleuses autour de Topolánek au conseil exécutif du parti civique démocrate - Sobotka quitte le conseil

Le conseil exécutif du Parti civique démocrate (ODS) est réuni ce jeudi pour discuter sur l’affaire déclenchée par les déclarations de son leader, Mirek Topolánek. Ces déclarations sur l'Eglise, sur les origines juives du Premier ministre et sur l'homosexualité du ministre des Transports Gustav Slamečka, lâchées de façon informelle, sont considérées comme scandaleuses. Selon l’agence ČTK, il est peu probable que la réunion de l’organe suprême de l’ODS puisse ébranler la position de Topolánek qui a annoncé mardi sa volonté d’en rester le leader. Néanmoins, le président du Sénat Přemysl Sobotka a quitté la réunion avant qu’elle ne se termine, déclarant qu'il refusait d'être dans la même pièce que Mirek Topolánek, ce dernier l'ayant accusé de conspiration. Přemysl Sobotka est le premier membre de l’ODS à avoir demandé la démission de l’actuel chef du parti. Il a aussi annoncé sa démission comme membre honoraire de la direction du parti. Les partisans de Topolánek soutiennent de leur côté qu’il serait « dénué de sens et bête » de changer de leader à quelques semaines des prochaines élections législatives.

Topolánek : Jan Fischer est un Premier ministre « faible »

Mirek Topolánek, actuel leader de l’ODS, a qualifié l’actuel Premier ministre de « faible » dans un entretien pour le journal Hospodářské noviny. C’est pourtant Topolánek qui avait proposé de mettre à la tête du gouvernement intérimaire le chef de l’Office tchèque des statistiques. « Ce que je reproche à Jan Fischer, parce que sinon je l’aime bien et je pense qu’il a rempli ce qu’on attendait de lui pendant les quatre premiers mois, c’est de ne pas avoir pris des mesures exécutives radicales quand il en avait la possibilité. […] Je lui reproche d’avoir choisi une voie facile, qui lui offre une popularité immédiate » a expliqué le chef du parti civique démocrate. De son côté, Jan Fischer a répondu qu’il avait cessé de s’intéresser aux déclarations de Mirek Topolánek, faisant ainsi allusion aux précédents propos tenus par ce dernier sur les origines juives de l’actuel Premier ministre. Le fils de Jan Fischer, membre du parti civique démocrate, a par ailleurs adressé une lettre à Mirek Topolánek pour annoncer son départ du parti.

Sondage 67% pour la démission de Mirek Topolánek

Selon une enquête menée sur internet par l’agence SANEP, la majorité des sondés estime que le chef du parti civique démocrate (ODS), Mirek Topolánek, devrait démissionner suite au scandale qu’il a déclenché en début de semaine en tenant des propos insultants envers l’Eglise, et évoquant les origines juives du Premier ministre Jan Fischer et l’homosexualité du ministre des Transports Gustav Slamečka. Selon 67% des personnes interrogées, Mirek Topolánek n’est pas un homme politique digne de confiance et 62% pensent donc qu’il devrait renoncer à ses fonctions et renoncer également à se présenter aux prochaines élections législatives. Parmi les sondés, 95% de ceux qui sont des sympathisants de l’ODS estiment que Mirek Topolánek a sérieusement altéré l’image de son parti.

Jan Fischer demande à l’ODS et au ČSSD de proposer des solutions après le retrait du Parti des Verts

Le premier ministre Jan Fischer a demandé aux présidents des deux plus forts partis politiques, l’ODS et le ČSSD, de proposer des issues à la situation qui s’est créée après que le Parti des Verts ait cessé de soutenir le gouvernement provisoire. Fischer est intéressé à trouver une solution permettant un fonctionnement rationnel de son cabinet jusqu’à la tenue des élections législatives anticipées, les 28 et 29 mai prochains. Le 23 mars, le chef des Verts Ondřej Liška a annoncé que son parti ne soutenait plus le gouvernement et a appelé le ministre en charge des droits de l’homme et des minorités, Michael Kocáb, à démissionner. Depuis le départ du ministre de l’Environnement, la semaine dernière, Michael Kocáb reste le seul ministre nommé par le Parti des Verts au sein du cabinet. Kocáb a toutefois annoncé qu’il démissionnerait de ses fonctions seulement si cette décision n’entraînait pas de crise gouvernementale et il a invité à ce que son éventuel départ soit décidé à une rencontre entre le Premier ministre et les chefs des principaux partis politiques.

Le nombre de voyageurs de l'aéroport de Prague-Ruzyně devrait augmenter

L’aéroport de Prague Ruzyně augmentera sa capacité d'accueil de 3,5%, pour 9 800 000 passagers, à partir de cet été. Le nombre de liaisons opérées sera à peu près le même qu’en 2009. L’aéroport assurera les vols vers 131 destinations dans 51 pays du monde. Des informations fournies ce jeudi par le directeur de l’aéroport pour le commerce aérien, Jiří Pos. Parmi les plus grandes nouveautés, ce dernier a cité la ligne Prague – Dubaï lancée à partir du 1er juillet par la compagnie aérienne Emirates. L’aéroport va élargir le réseau de compagnie low-cost avec notamment EasyJet et Smart Wings qui vont ouvrir, entre autres, une nouvelle ligne Prague-Paris.

Stagnation des salaires des employés en 2010 et 2011

Les employés tchèques doivent s’attendre à une stagnation des salaires cette année et l’année prochaine ; c’est ce qui ressort d’une enquête de l’agence de presse tchèque CTK menée à l’occasion de négociations sur les conventions collectives qui se sont discutées entre des représentants de syndicats de travailleurs et les représentants des employeurs. « Par exemple, dans le domaine de l’industrie chimique, la situation concernant l’augmentation des salaires est loin d’être idéale », a déclaréZdeněk Černý, représentant syndical du secteur chimique et pharmaceutique. La priorité est donnée au maintien des emplois, même si la situation est variable selon les secteurs économiques. L’année dernière, les augmentations de salaire avaient continué d’une manière générale malgré une conjoncture économique difficile. Les négociations sur les conventions collectives ont déjà eu lieu pour des entreprises comme la Télévision tchèque, ArcelorMittal à Ostrava ou les forêts de République tchèque. Celles des sociétés Skoda Auto ou des magasins Tesco devraient bientôt être lancées.

Découverte archéologique à Hrádek nad Nisou

Une découverte archéologique a été faite sur la commune de Hrádek nad Nisou, dans la région de Liberec. Il s’agit d’un squelette qui daterait d’environ 700 ans. Les archéologues ont pensé au départ à une femme ou une sorcière, la position du squelette étant extrêmement rare : couché à plat ventre, derrière le mur du cimetière. Pour les archéologues tchèques, la découverte est unique, très peu de squelettes dans les mêmes conditions ayant été retrouvés. Il s’agit en réalité d’un homme, qui mesurait 1m70, ce qui est exceptionnel au XIVe siècle. Il semble qu’il souffrait de déformations. La ville de Hrádek nad Nisou avait reçu des fonds européens pour cette recherche et la reconstruction de la place de la ville. Les fouilles ont coûté à la ville 5,5 millions de couronnes. « C’était de l’argent bien dépensé mais nous aimerions continuer les recherches. Nous avons demandé à cet effet des subventions du ministère de la culture » a déclaré le maire de la ville Marek Půta.

200 artistes pour le jour national de la République tchèque à l’Expo 2010

Plus de 200 artistes représenteront la République tchèque lors de son jour national, dans le cadre de l’exposition universelle, qui a été choisi pour le 17 mai prochain. Danseurs, musiciens, plasticiens tchèques feront donc le déplacement en Chine pour cette journée. Les auteurs du projet, Michal et Šimon Caban, ont promis que les visiteurs chinois auront ainsi droit à un « savoureux cocktail culturel tchèque ». Seront ainsi présents, entre autres, le ballet de du théâtre national, le théâtre national de marionnettes, ou encore les artistes de musique pop Čechomor ou Dan Bárta. L’exposition de Shanghai durera 37 jours et devrait être la plus grande de l’histoire jamais organisée.

Pavel Nedvěd au semi-marathon de Prague

La participation du footballeur Pavel Nedvěd, ballon d’or 2003, au semi-marathon de Prague a été confirmée ce jeudi par les organisateurs de la course. Le semi-marathon de Prague aura lieu ce samedi. Après une carrière de presque 22 ans, au cours de laquelle il a notamment fait les beaux jours des clubs italiens de la Lazio de Rome et de la Juventus de Turin, Pavel Nedvěd a pris sa retraite l’année dernière. Il avait mentionné à plusieurs reprises qu’il souhaitait un jour courir ce semi-marathon dans la capitale tchèque.

Météo

Vendredi, jour des Emanuel, le temps restera printanier, avec un ciel dégagé et des températures maximales entre 17 et 21 °C, sauf pour deux régions du nord-est de la Bohême, qui verront le retour des précipitations. A noter que des records de températures ont été battus ce jeudi dans plus de vingt villes du pays.

25-03-2010