Infos du jour Infos

10-11-2009

Le ministre Štefan Füle nommé au poste de commissaire européen

C'est le ministre en charge des Affaires européennes Štefan Füle qui est le candidat de la République tchèque au poste de commissaire européen. Telle est la décision du gouvernement tchèque qui a pris cependant en considération les avis des principaux partis politiques sur cette question. L'information a été donnée à la presse par le Premier ministre tchèque, Jan Fischer, qui a expliqué que le processus de nomination du candidat avait été compliqué. La décision de choisir finalement Štefan Füle est le résultat d'un compromis entre le ČSSD (Le Parti social démocrate) et l'ODS (le Parti civique démocrate). Štefan Füle remplacera à Bruxelles le commissaire actuel et ancien Premier ministre tchèque, Vladimír Špidla.

Paroubek : la nomination de Štefan Füle était la « meilleure deuxième solution », décision néanmoins critiquée par le parti des Verts

Le chef du parti social-démocrate, Jiří Paroubek, a expliqué ce mardi que l’accord du choix du commissaire européen tchèque sur la personne de Štefan Füle était selon lui « la meilleure deuxième solution », à partir du moment où il était impossible d’imposer le prolongement du mandat de l’actuel commissaire européen Vladimír Špidla. Ondřej Liška, le chef des Verts, a amèrement critiqué ce choix et surtout la façon dont son parti aurait été écarté de la décision finale. Liška a ainsi qualifié le chef du CSSD d’inculte et de non-civilisé pour ne pas avoir attendu sa réponse définitive pour soutenir d’ailleurs le même candidat que le CSSD, Vladimír Špidla. Paroubek a prétexté d’une « rencontre inopinée » entre le chef des Verts et Mirek Topolanek. Quoiqu’il en soit, le CSSD et l’ODS se sont mis d’accord sans les Verts sur le choix du nouveau commissaire européen, et se partagent par ailleurs la nomination des deux nouveaux ministres : un pour remplacer Štefan Füle et un autre poste nouvellement créé.

Deux soldats du contingent tchèque en Afghanistan licenciés

Le ministre de l'Intérieur Martin Barták a décidé de licencier deux soldats du contingent tchèque en Afghanistan pour avoir porté des casques avec des symboles des unités SS. Leur commandant Petr Procházka été mis temporairement hors service. Ce lundi, déjà, le soldat de l’armée tchèque Lukáš Sedláček a été licencié. Ce dernier aurait co-fondé et entraîné l’organisation néo-nazie White Justice. Cette organisation aurait préparé des attentats terroristes contre des centrales électriques et des transformateurs et planifiait des enlèvements des membres de la police et de certaines personnes d’origine juive. Selon le ministre Martin Barták, ces mesures font partie d'une volonté d'épurer l'armée tchèque.

Klaus présente son nouveau livre sur l’après 1989

Le président tchèque Vaclav Klaus a présenté ce mardi 10 novembre son nouveau livre. Intitulé « Où commence demain », le livre revient sur les évènements de 1989, les années 90, la situation actuelle et les orientations de la politique tchèque et européenne. Klaus a cependant fait savoir qu’il ne considère pas ce livre comme un recueil de souvenirs, mais plutôt comme une réflexion en sciences sociales. Dans cet ouvrage, il explique à nouveau les transformations économiques qu’il a menées dans les années 1990 en tant que ministre des finances et premier ministre. Il réitère également ses critiques envers l’Union européenne. Le président tchèque a publié de nombreux livres pendant ces vingt dernières années. Il a confié aux journalistes avoir commencé à écrire ce dernier il y a cinq ans mais il voulait le terminer pour le publier « comme un cadeau pour l’anniversaire du 17 novembre ».

Le tombeau de Ste Agnès peut-être retrouvé

Des restaurateurs auraient peut-être retrouvé le tombeau de Sainte Agnès. Cette sainte tchèque, sœur de Venceslas Ier, qui a vécu au XIIIème siècle, est probablement la fondatrice en 1231 du couvent des Clarisses qui porte aujourd’hui son nom. Son tombeau était considéré comme perdu mais beaucoup pensaient qu’il était caché dans l’église située sur la place Haštalské, à deux pas du couvent. Une prospection effectuée avec un radar confirmerait la présence d’une caisse avec les reliques et les insignes présumées de Sainte-Agnès. C’est ce qu’a expliqué le restaurateur Denis Anfilov. Le porte-parole de l’archevêché de Prague, Ales Pištora, a déclaré que la découverte du tombeau de Ste Agnès « serait un grand événement non seulement pour les archéologues mais aussi pour l'Eglise ». La nouvelle sera confirmée lors de l’ouverture du tombeau. La découverte se produit à deux jours du vingtième anniversaire de la canonisation de la Sainte par le pape Jean-Paul II, le 12 novembre 1989.

Le Maire de la capitale Pavel Bém reste à la tête du parti civique démocrate à Prague

Pavel Bém, le maire de la capitale tchèque, reste à la tête de la section pragoise du parti civique démocrate, l’ODS. Le maire de Prague a été soutenu par 64 délégués. Il a battu son adjoint Rudolf Blažek, gratifié de 56 voix. Rudolf Blažek était pourtant placé légèrement favori, après avoir été désigné par huit conseils d’arrondissements contre seulement cinq pour Pavel Bém. Les élections pour les mandats de vice-présidents continuent. Le mandat de chef de l’ODS de la ville de Prague est de deux années.

Conférence au Sénat sur la lutte contre l’extrémisme

Les frais des actions policières liés à l’extrémisme auraient augmenté de moitié par rapport à l’année 2008. C’est ce qu’a déclaré Petr Sehnoutka, directeur de la police anti-émeute, lors de l'audience au Sénat tchèque sur la protection de la société contre le néo-nazisme. Les spécialistes s’accordent à dire que la situation est inquiétante, et les participants à cette conférence, programmée le jour anniversaire de la nuit de Cristal, ont mis en garde contre l'influence croissante des extrémistes qui tentent de pénétrer les structures politiques. Etaient présentes, entre autres, des personnalités comme Jiří Komorous, vice-ministre de l'Intérieur, et le vice-président du Sénat Petr Pithart.

Anniversaire de la mort de Jan Opletal, le 11 novembre

Ce mercredi 11 novembre marquera le 70ème anniversaire de la mort de Jan Opletal. Etudiant en médecine, Jan Opletal avait manifesté le 28 octobre 1939, jour de la fête nationale tchèque, contre l’occupant nazi. Il avait été blessé par balles et est décédé à la suite de ses blessures. Ses funérailles avaient entrainé une grande manifestation anti-nazie, réprimée par l’envoi de milliers d’étudiants dans des camps de concentration et par l’exécution de neuf d’entre eux le 17 novembre 1939. C’est cet anniversaire qui a également servi de prétexte aux étudiants pour manifester le 17 novembre 1989 et pour lancer la révolution de velours, dont le vingtième anniversaire est commémoré cette année.

Vladimír Šmicer nommé manager de l’équipe nationale tchèque de football

Un jour à peine après la fin de sa carrière de joueur, l’ancien international Vladimír Šmicer a été nommé manager de l’équipe nationale tchèque de football. Šmicer a partagé sa carrière de footballer entre les clubs du Slavia Prague, du RC Lens, du FC Liverpool, et des Girondins de Bordeaux, avec qui il a remporté les plus prestigieuses compétitions européennes. Vladimír Šmicer a directement pris ses nouvelles fonctions et il accompagnera, dès vendredi, l’équipe nationale tchèque qui participera à un tournoi organisé aux Emirats arabes unis.

Météo

Mercredi, aucune région tchèque n’échappera à un temps couvert et nuageux, accompagné de brouillard pendant les premières heures de la matinée, et de quelques averses pour le reste de la journée. Les températures maximales s’échelonneront entre 3 à 7 degrés. Nous fêterons les Martin.

10-11-2009