Infos du jour Infos

28-10-2009

Jan Fischer et le sommet de Bruxelles

Le président tchèque Václav Klaus signera le Traité de Lisbonne si la dérogation qu’il a demandée pour la République tchèque vis-à-vis de la Charte des droits fondamentaux est acceptée par les Vingt-sept et, bien sûr, en attendant un verdict de la Cour constitutionnelle, saisie par un nouveau recours contre le Traité. C’est ce qu’a déclaré à la veille du sommet de Bruxelles le Premier ministre Jan Fischer se référant à la garantie qui lui aurait été donnée par Václav Klaus lui-même. Et de souligner que le gouvernement fera tout pour imposer au sommet la dérogation exigée par le président tchèque.

Réunie mardi, à Brno, pour se pencher sur le recours contre le Traité de Lisbonne déposé par un groupe de sénateurs eurosceptiques proches du président de la République, Vaclav Klaus, la Cour constitutionnelle a reporté le débat à mardi prochain 3 novembre. Un verdict pourrait être rendu à cette date. Les juges doivent décider si l’application du Traité de Lisbonne est compatible avec la loi fondamentale du pays.

Réunion ministérielle extraordinaire

Le cabinet de Jan Fischer s'est réuni ce mercredi exceptionnellement afin de préparer le sommet européen qui débute jeudi à Bruxelles et dont l’un des thèmes centraux sera justement la dérogation exigée par le président Klaus concernant la Chartes des droits fondamentaux, document en annexe du Traité de Lisbonne. C'est Jan Fischer qui représentera les intérêts du gouvernement tchèque, comme cela est généralement le cas lors des sommets européens. Le chef du gouvernement a estimé qu’il s’agissait d’une présence naturelle du fait de la dérogation exigée par le président de la République. Par ailleurs, un représentant de ce dernier, le chancelier Jiří Weigl, fera partie de la délégation.

28 octobre, jour de fête nationale : 91e anniversaire de la fondation de la Tchécoslovaquie

Ce mercredi 28 octobre est jour de fête nationale en République tchèque. Les Tchèques célèbrent le 91e anniversaire de la fondation de la République tchécoslovaque en 1918. Le temps fort des cérémonies est comme chaque année la remise des décorations d’Etat par le président de la République, Václav Klaus, au Château de Prague. Une vingtaine de personnalités devraient avoir droit aux honneurs mercredi soir.

Célébrations liées à la fête nationale

Plusieurs manifestations ont eu lieu pendant la journée de mercredi. D'abord, le président Václav Klaus et le Premier ministre Jan Fischer ont déposé des couronnes de fleurs devant le Monument national de Vitkov, en présence entre autres du maire de Prague, Pavel Bém. A l'occasion de la fête nationale, le chef de l'Etat a nommé, au Château de Prague, cinq nouveaux généraux, la plus haute distinction militaire ayant été décernée au chef de l'Etat major Vlasimil Picek. Dans l'après-midi, Václav Klaus, accompagné de son épouse Livia, a dévoilé solennellement une statue rénovée du lion, l'oeuvre de Vincenc Makovský qui est placée près de l'entrée nord du Château...

Les contre-Lisbonne ont manifesté à Prague

A Prague, des rassemblements de sympathisants de l’extrême droite et d’opposants au Traité de Lisbonne ont également eu lieu. Près de deux ans adversaires du Traité de Lisbonne se sont réunit sur la place Malostranské, dans la Vieille Ville de Prague, pour exprimer leur soutien au président Václav Klaus. «Pas de Lisbonne, Pas de Bruxelles, Lisbonne c’est Munich, Pour un Etat indépendant », voilà les slogans que les participants ont scandés en défilant dans les rues de Prague.

Rassemblement d’extrémistes de droite

Une centaine de membres et de sympathisants du Parti ouvrier (DS), parti d’extrême droite, se sont également donnés rendez-vous au centre ville de Prague pour dire leur non au Traité de Lisbonne et pour insister sur « l’unité nationale ». Aucun incident ne s’est produit pendant la manifestation accompagnée de strictes mesures de sécurité et se déroulant en présence de nombreux policiers.

Ma Patrie avec le FOK et sous la baguette de Serge Baudo

Le cycle de poèmes symphoniques Ma Patrie a été à l’affiche d’un concert solennel donné mercredi après-midi dans la salle Smetana de la Maison municipale de Prague. L’Orchestre symphonique FOK a été placé sous la baguette du chef d’orchestre française Serge Baudo. Avant le concert, celui-ci s’est vu décerner par le ministre de la Culture Václav Riedlbauch la distinction Artis Bohemiae Amicis. « Pendant de longues années, Serge Baudo présentait chez nous la création de compositeurs français et a beaucoup fait pour la promotion de la culture tchèque à l’étranger », a indiqué à cette occasion le ministre.

Protestation contre les prix d’achat de lait trop faibles

Ce jeudi, les agriculteurs tchèques déverseront environ 500 000 litres de lait dans une dizaine d’endroits du pays, pour protester contre les prix d’achat trop faibles du produit. Cette quantité représente 7 % de la production quotidienne de lait en République tchèque. Les producteurs de lait reçoivent actuellement 5,50 couronnes (environ 20 centimes d’euro) par litre. Selon eux, le prix d’achat réel, qui leur permettrait de réaliser un profit, devrait s’élever à environ 40 centimes. Depuis 1993, le nombre de vaches laitières en République tchèque est passé de 1 million à 380 000.

Grippe porcine : dix personnes contaminées dans un lycée de Bohême du Sud

Huit élèves et deux employés d’un lycée de České Budějovice, en Bohême du Sud, souffrent de la grippe porcine. L’information a été communiquée, mardi, par le service antiépidémique de la station hygiénique de la région. Une vingtaine de personnes, sur lesquelles avaient été constatés des symptômes de la maladie, ont été testées. Ils avaient participé à un voyage de classe en Bavière voisine. Tous les contaminés ont toutefois été placés en soins à domicile.

Inauguration d’une vaste exposition dans le centre de Prague rappelant l’action des combattants contre les régimes totalitaires dans le pays

Une vaste exposition à ciel ouvert retraçant le destin de tous ceux qui ont lutté et combattu contre les deux régimes totalitaires en Tchécoslovaquie au XXe siècle a été inaugurée, mardi, à Prague, en présence du Premier ministre, Jan Fischer. 150 panneaux ont été installés dans le centre-ville, depuis le Château de Prague jusqu’à la place Venceslas en passant par l’île de Kampa ou Národní třída (Avenue nationale). Ces panneaux présentent environ quatre-vingt anciens combattants, résistants contre les régimes nazi et communiste, prisonniers, dissidents mais aussi étudiants qui ont participé à la révolution de velours il y a vingt ans de cela. L’exposition sera ouverte au public à partir de jeudi. Ses onze stations resteront installées jusqu’au 14 novembre.

Météo

C’est un temps très nuageux qui règnera encore ce jeudi, le jour de fête de toutes les Silvie selon le calendrier local, sur la majeure partie du territoire. Les températures qui sont en baisse varieront entre 10 et 12°C pour les maximales.

28-10-2009