Infos du jour Infos

27-10-2009

Traité de Lisbonne : la Cour constitutionnelle poursuivra le débat mardi prochain

Réunie mardi, à Brno, pour se pencher sur le recours contre le Traité de Lisbonne déposé par un groupe de sénateurs eurosceptiques proches du président de la République, Vaclav Klaus, la Cour constitutionnelle a reporté le débat à mardi prochain 3 novembre. Un verdict pourrait être rendu à cette date. Les juges doivent décider si l’application du Traité de Lisbonne est compatible avec la loi fondamentale du pays. A l’issue de la première journée de débat, au cours de laquelle toutes les parties intéressées ont été entendues, le président de la Cour, Pavel Rychetský, a justifié le report de la session par le fait que la Cour constitutionnelle allait délibérer. Un premier recours portant sur certains paragraphes du traité avait déjà été déposé l’année dernière. La Cour constitutionnelle avait alors estimé que le document qui doit réformer le fonctionnement des institutions européennes était conforme à la constitution tchèque.

Traité de Lisbonne : l’UE exige une garantie que le président Klaus signera si ses conditions sont respectées

L’Union européenne veut une garantie du président tchèque Vaclav Klaus qu’il signera le Traité de Lisbonne si la dérogation qu’il a demandée pour la République tchèque vis-à-vis de la Charte des droits fondamentaux est acceptée par les Vingt-sept. C’est ce qu’a déclaré, lundi, la ministre suédoise des Affaires européennes, dont le pays assure la présidence tournante de l’Union européenne. La ministre a également précisé qu’elle est cependant bien consciente que le président tchèque doit attendre le verdict de la Cour constitutionnelle sur la conformité du traité avec la constitution tchèque. Le sommet européen qui s’ouvrira jeudi à Bruxelles sera notamment consacré à cette dérogation exigée par le président tchèque.

Sommet européen : un représentant du président Klaus accompagnera le Premier ministre Jan Fischer

Un représentant du président de la République, Václav Klaus, le chancelier Jiří Weigl, fera partie de la délégation qui représentera la délégation tchèque à l’occasion du sommet européen qui se tiendra à Bruxelles jeudi et vendredi. Ce sommet sera l’occasion pour les Vingt-sept de se pencher sur la dérogation relative au Traité de Lisbonne exigée par le chef de l’Etat tchèque. L’information a été confirmée, mardi, par le Premier ministre, Jan Fischer, qui représentera les intérêts du gouvernement tchèque, comme cela est généralement le cas lors des sommets européens. Le chef du gouvernement a estimé qu’il s’agissait d’une présence naturelle du fait de la dérogation exigée par le président de la République.

28 octobre, jour de fête nationale : 91e anniversaire de la fondation de la Tchécoslovaquie

Le 28 octobre est jour de fête nationale en République tchèque. Ce mercredi, les Tchèques célèbrent le 91e anniversaire de la fondation de la République tchécoslovaque en 1918. Le temps fort des cérémonies sera comme chaque année la remise des décorations d’Etat par le président de la République, Václav Klaus, au Château de Prague. Une vingtaine de personnalités devraient avoir droit aux honneurs mercredi soir. Avant cela, plusieurs manifestations sont annoncées. A Prague, un rassemblement de sympathisants de l’extrême droite et d’opposants au Traité de Lisbonne est notamment annoncé. Par ailleurs, le gouvernement se réunira exceptionnellement afin de préparer le sommet européen qui débute jeudi à Bruxelles et dont l’un des thèmes centraux sera la dérogation exigée par le président Klaus concernant la Chartes des droits fondamentaux, document en annexe du Traité de Lisbonne.

Selon la Cour de justice européenne, la centrale nucléaire de Temelín ne peut pas être attaquée en Autriche

Les tribunaux autrichiens ne pourront prendre à l’avenir aucune décision relative à la centrale nucléaire de Temelín, en Bohême du Sud, distante de quelques dizaines de kilomètres de la frontière entre la République tchèque et l’Autriche. Telle est, en résumé, la teneur du verdict rendu par la Cour de justice des Communautés européennes, mardi, à Luxembourg. Une plainte avait été déposée par le land de Haute-Autriche contre ČEZ, la société nationale tchèque de production et de distribution d’électricité, à cause des effets négatifs sur l’environnement causés par la centrale. La cour européenne a toutefois estimé que le land autrichien, qui se plaint que la radioactivité entraînée par le fonctionnement de la centrale entrave l’activité agricole dans la région, ne pouvait pas accuser ČEZ et devait respecter l’autorisation d’exploitation délivrée par les autorités tchèques. Les juges ont également rappelé que la sécurité de la centrale de Temelín avait été examinée à plusieurs reprises avant l’adhésion de la République tchèque à l’UE en 2004.

Les producteurs tchèques de lait vont déverser 500 000 litres jeudi pour protester contre les prix d’achat trop faibles

Les agriculteurs tchèques déverseront environ 500 000 litres de lait dans une dizaine d’endroits du pays, jeudi, pour protester contre les prix d’achat trop faibles du produit. L’information a été confirmée, mardi, par le président de la Chambre agraire, Jan Veleba. La quantité de 500 000 litres représente 7 % de la production quotidienne de lait en République tchèque. Les producteurs de lait reçoivent actuellement 5,50 couronnes (environ 20 centimes d’euro) par litre. Selon eux, le prix d’achat réel, qui leur permettrait de réaliser un profit, devrait s’élever à environ 40 centimes. Depuis 1993, le nombre de vaches laitières en République tchèque est passé de 1 million à 380 000.

Grippe porcine : dix personnes contaminées dans un lycée de Bohême du Sud

Huit élèves et deux employés d’un lycée de České Budějovice, en Bohême du Sud, souffrent de la grippe porcine. L’information a été communiquée, mardi, par le service antiépidémique de la station hygiénique de la région. Une vingtaine de personnes, sur lesquelles avaient été constatés des symptômes de la maladie, ont été testées. Ils avaient participé à un voyage de classe en Bavière voisine. Tous les contaminés ont toutefois été placés en soins à domicile.

Le successeur du cardinal Vlk bientôt connu

Selon une dépêche publiée par l’agence de presse tchèque ČTK, mardi, le nom du successeur du cardinal Miroslav Vlk, actuel chef de l’Eglise catholique en République tchèque, pourrait être connu au début du mois de novembre. Néanmoins, les représentants de l’Eglise catholique tchèque pensent plutôt que le Vatican annoncera la nomination du nouveau primat tchèque en début d’année prochaine. Rome devrait avoir choisi trois évêques tchèques, mais leur nom est encore tenu secret. Les candidats les mieux placés à la succession du cardinal Vlk, qui a décidé de prendre sa retraite, sont l’archevêque d’Olomouc, Jan Graubner, et les évêques Dominik Duka de Hradec Králové et Jan Bažant de Litoměřice. Miroslav Vlk avait été nommé archevêque de Prague en 1991 par le pape Jean-Paul II.

Inauguration d’une vaste exposition dans le centre de Prague rappelant l’action des combattants contre les régimes totalitaires dans le pays

Une vaste exposition à ciel ouvert retraçant le destin de tous ceux qui ont lutté et combattu contre les deux régimes totalitaires en Tchécoslovaquie au XXe siècle a été inaugurée, mardi, à Prague, en présence du Premier ministre, Jan Fischer. 150 panneaux ont été installés dans le centre-ville, depuis le Château de Prague jusqu’à la place Venceslas en passant par l’île de Kampa ou Národní třída (Avenue nationale). Ces panneaux présentent environ quatre-vingt anciens combattants, résistants contre les régimes nazi et communiste, prisonniers, dissidents mais aussi étudiants qui ont participé à la révolution de velours il y a vingt ans de cela. L’exposition sera ouverte au public à partir de jeudi. Ses onze stations resteront installées jusqu’au 14 novembre.

Météo

C’est un temps très nuageux et pluvieux qui règne sur la majeure partie du territoire, mercredi. Les températures sont stables et varient entre 10 et 14°C pour les maximales.

27-10-2009