Infos du jour Infos

02-01-2009

Karel Schwarzenberg conduira une mission diplomatique au Proche Orient

Le ministre des Affaires étrangères Karel Schwarzenberg se rendra, dimanche, au Proche Orient. En tant que chef de la diplomatie du pays qui a pris la présidence tournante de l’UE, le ministre conduira une mission diplomatique dont la tâche consistera à tenter de trouver des solutions au conflit sanglant entre le Hamas et Israël. La délégation comprendra le haut représentant pour la politique de sécurité Javier Solana, la commissaire européenne aux Relations extérieures Benita Ferrero-Waldner ainsi que les ministres des Affaires étrangères de France et de Suède. L’Egypte sera la première escale de ce périple qui va mener ensuite la délégation en Israël et en Palestine, avant de s’achever, mardi, en Jordanie. Sont prévues des rencontres avec le chef de la diplomatie égyptienne, Ahmed Aboul Gheit, avec le président israélien Shimon Peres, le premier ministre Ehoud Olmert, le ministre de la Défense, Ehoud Barak, la ministre des Affaires étrangères Tzipi Livni, et le premier ministre de l’Autorité palestinienne Salam Fayad. En Jordanie, Karel Schwarzenberg sera reçu par le premier ministre Nadir Al Dahabi. Il n’est pas exclu que le ministre tchèque rencontre le président français Nicolas Sarkozy qui sera en tournée au Proche-Orient lundi et mardi. L’objectif de la mission est d’entamer un dialogue avec les partenaires au Proche Orient, de coordonner les positions de l’UE et d'examiner les possibilités pour réinstaurer un cessez-le-feu et pour acheminer une aide humanitaire à la population civile dans la bande de Gaza, apprend-on de source du ministère tchèque des Affaires étrangères.

Une délégation ukrainienne a négocié à Prague des livraisons de gaz

Une délégation dirigée par le ministre ukrainien du Combustible et de l’Energie Iouri Prodan est arrivée à Prague, dans le cadre d’une tournée européenne pour assurer l’Europe sur ses approvisionnements énergétiques après que le groupe russe Gazprom ait cessé de livrer du gaz en Ukraine. Le conflit du gaz ne doit pas avoir d’impact sur les marchés de l’Union européenne, a assuré, à l’issue des pourparlers, le premier ministre tchèque, Mirek Topolánek. Gazprom a totalement interrompu ses livraisons à l’Ukraine, après que le contrat d’approvisionnement ait expiré, jeudi. Les pays de l’UE craignent une répétition des perturbations survenues en janvier 2006, lorsque la Russie avait suspendu ses fournitures en Ukraine, pour des raisons similaires. Cette fois, Moscou et Kiev ont rassuré de respecter leurs engagements. Selon le président ukrainien Viktor Iouchtchenko, Kiev est près de trouver un compromis et il souhaite passer le contrat d’ici le 7 janvier.

L’offensive culturelle tchèque à Bruxelles

Dans le cadre de sa présidence de l’Union européenne, la Tchéquie prépare plus d’une centaine de manifestations culturelles à Bruxelles. La série commencera par une exposition d’œuvres du photographe Herbert Slavík et la présentation du design tchèque. L’offensive culturelle tchèque à Bruxelles commencera officiellement le 30 janvier par un grand bal et se terminera le 27 juin par la Czech Street Party. Les Bruxellois auront l’occasion de voir aussi des expositions sur le règne de l’empereur Charles IV, sur le compositeur Gustav Mahler ou sur l’écrivain Franz Kafka. Plusieurs manifestations évoqueront également le 20e anniversaire de la chute du rideau de fer.

Le président Vaclav Klaus invite le gouvernement à passer avec l’opposition un accord ‘anti-crise’

A cause de la crise économique et financière, le gouvernement devrait passer un accord avec l’opposition. C’est ce qu’a indiqué le président Vaclav Klaus à l’édition de vendredi du quotidien Hospodářské noviny /Gazette économique/, en précisant que lui-aussi avait conclu, il y a 10 ans, alors en tant que chef du cabinet, un paquet ‘anti-crise’ similaire avec l’opposition. Le président estime par ailleurs que pour ralentir la récession, le gouvernement devrait dire non au droit des Verts de bloquer l’édification des autoroutes dans le pays. Mirek Topolánek ne partage toutefois pas la conviction de Václav Klaus qui considère l’accroissement des investissements dans l’infrastructure comme un remède à la crise. En ce moment, aucun accord entre le gouvernement et l’opposition ne se dessine.

Remaniement ministériel

C’est ce lundi que le premier ministre tchèque Mirek Topolánek concrétisera le remaniement de son cabinet annoncé au mois d’octobre dernier. D’après lui, les changements dans le gouvernement réunissant les représentants de trois partis de coalition, le Parti civique démocrate (ODS), le Parti chrétien-démocrate (KDU-ČSL), et le Parti des Verts, seront importants et toucheront tous les trois partis. Par contre, Mirek Topolánek a renoncé à son intention de créer le poste de vice-premier ministre pour l’économie. Ce sera lui-même qui dirigera le conseil économique national, un organe chargé de présenter d’ici à la fin du mois de janvier un plan d’action pour atténuer les retombées de la crise mondiale sur l’économie tchèque. Le Premier ministre devrait présenter le projet de remaniement de son cabinet au président de la République à l’occasion d’un déjeuneur solennel offert lundi par Václav Klaus au château de Lány.

Les Tchèques se rendant en Slovaquie devaient compter sur l’introduction de l’euro

Lors de leur voyage en Slovaquie, les touristes tchèques qui ont décidé de passer les fêtes de fin d’années chez le voisin slovaque de notre pays, ont été prévenus à se préparer à quelques inconvénients liés au passage à l’euro. La Slovaquie est devenue, en effet, le premier pays de l’Europe de l’est à rejoindre le club de l’euro, le 1er janvier 2009. Ainsi, des distributeurs ou des pompes à essence ont été pendant un certain temps hors service, la dernière journée de l’année en Slovaquie, en rapport avec le passage à la monnaie unique. A la Radio tchèque, Igor Barát, ministre chargé de l’introduction de l’euro a dit que à l’époque de crise financière et économique, Bratislava est convaincue de ce que l’euro puisse être un bouclier de protection supplémentaire face à cette crise, capable d’atténuer ses impacts.

A Prague, on ne connaîtra la date de l’adoption de l’euro qu’en novembre prochain

Quant à Prague, le chef du cabinet a promis que la date de l’adoption de l’euro en République tchèque serait fixée le 1er novembre prochain. D’après Mirek Topolánek, il est évident que notre pays remplira les critères de convergence de Maastricht. Le plan de réalisation de ces critères devrait être présenté par le ministère des Finances au gouvernement avant la fin du mois d’octobre 2009. Selon la Banque nationale tchèque, en ce qui concerne la réalisation de ces critères, un pas positif a été fait en République tchèque au cours de l’année dernière. Cependant, la crise financière actuelle risque d’influencer négativement l’initiative en faveur de l’adoption de l’Europe en Tchéquie.

En 2008, le déficit du budget de l’Etat a été le plus bas depuis 1997

Un pas positif vers l’adoption de l’euro, le déficit des finances publiques qui, en 2008, a représenté 1,2% du PIB ce qui signifie que la Tchéquie a rempli, l’année dernière, la condition fondamentale pour le passage à l’euro. En effet, le budget de l’Etat de la République tchèque a atteint, en 2008, 19,4 milliards de couronnes, quelque 776 millions d’euros. Pourtant, à l’origine, le ministère des Finances prévoyait un déficit de 71,3 milliards de couronnes. Selon le ministre des Finances Miroslav Kalousek, ce résultat est le meilleur depuis 1997. Pour l’économiste d’UniCredit Bank Pavel Sobíšek, cette évolution est une confirmation d’une attitude responsable du gouvernement à l’égard des finances publiques.

Le début de la Nouvelle année sous le signe des licenciements

La première journée ouvrable de l’an 2009, les bureaux de placement dans plusieurs régions de République tchèque ont été envahis par les demandeurs d’emploi, conséquence de la fermeture de plusieurs entreprises à la fin de l’année écoulée. Ainsi, la région de Blansko, au sud de la Moravie, compte sur près de 500 nouveaux demandeurs d’emploi, dans le courant du mois de janvier. Dans la région de Znojmo, toujours en Moravie du sud, le nombre de postes d’emploi a baissé de 1300 à 400. Beaucoup de personnes se sont retrouvées sans emploi au nord de la Bohême. Dans la ville de Most, on s'attend à ce que le taux de chômage puisse augmenter jusqu’à 14%. La situation est grave dans la région de Liberec où deux branches traditionnelles – l’industrie automobile et l’industrie du verre, les deux frappées par la crise, ont été obligées de licencier des centaines de travailleurs.

Aleš Loprais au Rallye Dakar 2009

Encore avant l’ouverture du Rallye-raid Dakar 2009 qui se déroulera du 3 au 18 janvier en Argentine et au Chili, avec un départ et une arrivée à Buenos Aires, les visiteurs du serveur web tchèque truck-forum.cz ont sélectionné le camion jaune du représentant tchèque, Aleš Loprais, le plus beau camion de cette édition de l’épreuve. Dans ce concours virtuel, le camion Tatra de Loprais s’est classé devant un véhicule néerlandais. Aleš Loprais s’est félicité de cette ‚victoire‘ que lui ont valu le design et la couleur de sa Tatra, en émettant l'espoir que la 30e édition du Rallye lui apporte une victoire réelle. Aleš Loprais souhaiterait être un successeur de son oncle, le pilote légendaire Karel Loprais, sextuple vainqueur de l’épreuve. Karel Loprais a abandonné le Rallye en 2006, à cause des problèmes de santé.

Météo

Samedi, jour de fête de toutes les Radmila selon le calendrier local, le temps en République tchèque sera variable et les températures diurnes se situeront entre -6 et -2 degrés.

02-01-2009