Infos du jour Infos

22-12-2008

Présidence de l'UE: le Premier ministre Topolanek pour un rôle "modérateur"

Le premier ministre tchèque Mirek Topolanek compte endosser un rôle de "modérateur" pour la prochaine présidence de l'Union européenne, notamment dans le domaine économique et international. "Ma priorité personnelle est de voir la présidence couronnée de succès, ce qui signifie être capable de modérer les débats et les événements", a-t-il dit cette semaine dans un entretien avec l'AFP. Plus que la crise économique ou institutionnelle, son principal souci concerne les "situations imprévues qui demandent une capacité de réaction rapide, une action immédiate et une grande flexibilité", comme le conflit russo-géorgien, surgi en août sous présidence française. M. Topolanek, qui pilote depuis deux ans la coalition de centre-droit à Prague, s'attend surtout à de possibles rebondissements "dans la sphère économique qui va continuer à absorber les effets de la crise financière". La République tchèque a jusqu'à présent été relativement épargnée, ce qui, selon lui, "donne un point de vue distancié".

UE: la France va apporter son "soutien" à la présidence tchèque (Le Maire)

La France va apporter "tout le soutien" nécessaire à la république tchèque lorsque celle-ci va lui succéder, en janvier, pour six mois à la tête de l'Union européenne, a déclaré vendredi le secrétaire d'Etat français aux Affaires européennes, Bruno Le Maire. "Dans le domaine de l'économie, sur la réponse à la crise, une concertation étroite avec la présidence sortante sera utile", a-t-il souligné. Le président français Nicolas Sarkozy, lors de son exercice de la présidence tournante de l'UE, a eu l'initiative dans ce domaine face à la crise financière internationale. Le soutien de la France sera "aussi très utile" à Prague "dans le domaine de la préparation du référendum irlandais avec les questions juridiques que cela peut poser au regard du traité", ainsi que "dans le domaine des relations bilatérales, des relations extérieures de l'Union, où la France a une vraie compétence et une vraie tradition", a-t-il ajouté.

UE - Le ministre tchèque des Finances sera assidu aux Ecofin

Absent jeudi à Paris du dernier Ecofin de la présidence française de l'UE, le ministre tchèque des Finances Miroslav Kalousek s'est engagé vendredi à faire preuve d'assiduité dès que son pays prendra les rênes du Conseil européen début janvier. Ondrej Jacob, porte-parole du ministre, a expliqué que ce dernier se devait d'être présent à Prague pour appuyer l'adoption par le parlement de plusieurs mesures fiscales et qu'il avait délégué son adjoint à Paris. Il a ajouté que Miroslav Kalousek avait bien l'intention de participer à tous les Ecofin à venir.

Prague refuse de trancher entre Ljubljana et Zagreb sur leur différend

Le chef de la diplomatie tchèque Karel Schwarzenberg a affirmé vendredi qu'il refusait de trancher entre Ljubljana et Zagreb sur un différend frontalier qui entrave les négociations d'adhésion de la Croatie à l'UE. "Les deux Etats doivent régler ce problème entre eux", a indiqué le chef de la diplomatie tchèque. Interrogé sur l'éventualité d'une médiation tchèque entre les deux ex-républiques yougoslaves, qui s'affrontent depuis leur indépendance en 1991 sur le tracé de leurs frontières terrestres et maritimes, M. Schwarzenberg a souligné qu'une "médiation n'est possible que si les deux parties veulent un médiateur, et là je ne suis pas sûr que ce soit le cas".

Un contrat de 100 millions de dollars pour IBM

IBM et le ministère tchèque des Finances ont signé un contrat d'environ 100 millions de dollars par lequel la société informatique s'engage à fournir un système destiné aux finances publiques, le Treasury Integrated Information System. IBM a remporté un appel d'offres lancé par le gouvernement tchèque. Ce système est déjà employé par plusieurs pays membres de l'Union européenne.

L'aéroport de Prague peut être privatisté

Il n'existe plus aucun obstacle à la privatisation du plus grand aéroport tchèque, celui de Prague Ruzyně. En effet, le groupe financier Penta vient de vendre les terrains qu'il possédait et sur lesquels devrait être construite la nouvelle piste de l'aéroport. L'aéroport a réglé la transaction financière par ses propres moyens, sans avoir besoin d'un éventuel crédit. Cela fait plusieurs années que le problème de la privatisation de l'aéroport traînait à cause des terrains que les propriétaires successifs refusaient de vendre.

Une cinquantaine de sociétés tchèques souhaitent participer à la reconstruction de l’Irak

D’après l’ambassadeur de la République tchèque en Irak, Petr Voznica, la 4e Foire internationale d’Erbil, dans le nord de l’Irak, a témoigné du grand intérêt des sociétés tchèques pour la reconstruction de l’Irak. La présentation de ces entreprises a été organisée par l’Union de l’Industrie et des Transports de la République tchèque, qui indique que plus de 50 sociétés étaient représentées. Les sociétés tchèques s’engagent surtout dans l’industrie pétrochimique et la distribution d’eau.

Foot : Galásek à ‘Gladbach...

Tomáš Galásek retourne en Bundesliga. A 35 ans, l'ancien libéro du milieu de terrain de la sélection tchèque quitte le Banik Ostrava pour tenter un dernier défi : sauver le Borussia Mönchengladbach. Il avait quitter le championnat allemand et Nuremberg l'été dernier au moment de la relégation de l'ancien club de Jan Koller.

… et Miroslav Slepička à Zagreb

Le Dinamo Zagreb a annoncé vendredi la prochaine signature de l'attaquant international tchèque Miroslav Slepička. Celui-ci, sous contrat avec le Sparta Prague, devrait s'engager le 3 janvier pour une durée de trois ans et demi. «Tout le monde s'est mis d'accord, Slepicka va arriver, c'est notre nouveau buteur», a affirmé Zdravko Mamic, l'un des dirigeants du club. Le montant de l'opération devrait s'élever à 1,5 millions d'euros.

Météo

Un temps plutôt gris et des températures entre 5 et 9°C sont prévus mardi, jour de fête des Vlasta en RT.

22-12-2008