Infos du jour Infos

17-12-2008

La Banque nationale a annoncé une baisse du taux directeur

La Banque centrale tchèque (ČNB) a annoncé mercredi à Prague une baisse de 0,50% de son taux d'intérêt à 2,25%, une baisse en ligne avec les attentes du marché. "Le nouveau taux d'intérêt entrera en vigueur le 18 décembre", indique un communiqué de la banque. La ČNB avait déjà baissé de 0,75% son taux directeur le 6 novembre pour soutenir la croissance économique et juguler l'inflation. Selon le ministre des Finances Miroslav Kalousek, il s’agit de pas logique par lequel la Banque centrale réagit à l’éventuel risque de déflation.

La date de l’introduction de l’euro toujours incertaine

Sur recommandation du gouverneur de la ČNB, le cabinet n’a pas fixé la date d’adoption de l’euro. Ainsi, en 2009, la République tchèque n’oeuvrera pas pour intégrer le mécanisme de taux de change européen MCE II. L’adoption de l’euro divise le gouvernement ainsi que la société. Les milieux de l’entreprise, dont notamment les exportateurs, reprochent au gouvernement leur position d’attente et ils voudraient au moins de savoir la date de l’introduction de la monnaie unique.

Alexandr Vondra estime que la Croatie pourrait rejoindre l'UE en 2010

La Croatie pourrait être en mesure de rejoindre l'Union européenne en 2010, a estimé le vice-Premier ministre tchèque. "Je m'attends à ce que Zagreb boucle les pourparlers d'adhésion en 2009 et qu'il soit prêt pour son entrée en 2010", a dit Alexandr Vondra dans un entretien publié par un journal autrichien mercredi. Vondra a précisé qu'après la Croatie, le prochain candidat à l'intégration est la Serbie dont il espère des progrès dans les pourparlers d'adhésion "dans un avenir proche".

Le Parlement tchèque a dit oui à l’intégration de l’Albanie et de la Croatie dans l’OTAN

Le Parlement de la République tchèque a donné son aval à l’élargissement de l’OTAN à l’Albanie et la Croatie. L’intégration des deux pays dans l’Alliance a été approuvée ce mercredi par la Chambre des députés qui a ainsi complété le oui donné la semaine écoulée par le Sénat. Les deux pays devraient participer en tant que membres à part entière au prochain sommet de l’OTAN qui aura lieu début avril à la frontière franco-allemande, à Strasbourg- Kehl, tant que le processus de ratification sera terminé d’ici là dans tous les 26 Etats membres.

Le ČSSD veut signer l’accord de tolérance politique avec l’ODS avant Noël

L’opposition social-démocrate /ČSSD/ souhaite que l’accord de tolérance politique avec le Parti civique démocrate /ODS/ pendant les six mois de la présidence tchèque de l’UE soit signé avant les fêtes de Noël. Une déclaration du chef du ČSSD, Jiří Paroubek, qui en a brièvement négocié, ce mercredi, avec le chef de l’ODS et du gouvernement Mirek Topolánek, sans qu’un accord soit trouvé. Le ČSSD assure que cet accord ne signifie rien d’autre qu’une coopération efficace sur un bon déroulement de la présidence tchèque du Conseil de l’UE, au cours du premier semestre 2009.

La cote de popularité du Parti civique démocrate baisse

Mirek Topolánek a rencontré le chef du ČSSD avant son départ pour une visite de travail en Slovaquie. C’est avant la fin de la semaine que Topolánek veut aussi réaliser un remaniement de son gouvernement. Ce remaniement a été évoqué par lui depuis la déroute électorale essuyée en octobre par son parti lors des sénatoriales partielles et des régionales, qui ont été largement remportées par l'opposition social-démocrate (ČSSD). A s’en référer au résultat d’un tout récent sondage effectué par l’Institut CVVM, si les élections législatives avaient lieu en décembre, le ČSSD obtiendraient 44,5% des suffrages. L’ODS passerait en deuxième position, avec 27% des suffrages. Par rapport au mois de novembre, le ČSSD a affermi sa position de 1,5%, alors que la cote de popularité de l’ODS a à nouveau baissé.

Les décisions sur l’expatriation seront soumises au réexamen des tribunaux

La procédure d’expatriation des ressortissants étrangers séjournant illégalement sur le territoire de la République tchèque sera dorénavant plus longue et plus compliquée. Nouvellement, les décisions sur l’expatriation seront réexaminées par les tribunaux. C’est la Cour constitutionnelle qui en a décidé, en abolissant dans la loi sur le séjour des ressortissants étrangers la phrase excluant le réexamen des décisions devant le tribunal. Le président de la Cour suprême Pavel Rychetský s’attend à ce que de nombreux ressortissants étrangers souhaitant obtenir le permis de séjour dans notre pays profitent de la possibilité de réexamen. Car, comme il l’a rappelé, la Tchéquie n’est plus, et depuis plusieurs années, un pays de transit, mais un pays où les étrangers souhaitent s’installer.

La Tchéquie devrait accorder 0,17% du PIB à l’aide aux pays en voie de développement

Les moyens destinés à l’aide tchèque aux pays en voie de développement connaissent une baisse et la RT, de même que d’autres pays de l’UE, n’accompliront probablement pas leur engagement international pris à l’égard de ces pays, à savoir de fournir à cette fin 0,17% de leur PIB, en 2010. C’est ce que constate un rapport présenté ce mercredi à Prague par la société Peuple in need /Člověk v tísni/ et le Forum tchèque d’aide aux pays en développement. Le vice-ministre des Affaires étrangères Jan Kohout a réagi à ce rapport en constant que la volonté politique d’accomplir nos engagements existe et que certains chiffres indiqués ne reflètent pas la réalité. L’Angola, la Zambie, la Bosnie, le Yémen, la Moldavie, la Mongolie, la Serbie, Le Monténégro et le Vietnam sont les principaux destinataires de l’aide étrangère tchèque.

Fin du premier parti politique rom?

Le premier parti politique rom fondé en RT après la Révolution de Velours – l’Initiative civique rom /ROI/ sera probablement dissout. Le parti est l’un des sept autres qui devraient être dissous par la Cour administrative suprême. La proposition de dissoudre ou de suspendre les activités d’une quinzaine de partis à cause de leur inactivité ou le non accomplissement des obligations administratives a été adoptée, mardi, à la réunion ministérielle. Selon le politologue Pavel Pečínka, l’Initiative civique rom est depuis plusieurs années un parti passif et pratiquement inexistant : de 60 000 adhérents, au début des années 1990, le nombre de ses membres a baissé à 150, en 2001.

Prague est une destination préférée pour les touristes qui veulent y passer les fêtes de fin d’année

Avant les prochaines fêtes de Noël, Prague reste une destination très prisée des touristes étrangers. C’est ce que confirme un sondage de l’agence gouvernementale du tourisme Czech Tourisme, ainsi que des chiffres fournis par des agences de voyage étrangères. Parmi celles-ci, Travel Counsellors – l’une des plus importantes sur le marché britannique, a attribué à Prague la 5e place à l’échelle des destinations préférées, derrière Paris, New York, Dubaï et Rome. Selon l’institut Mag Consulting, près de 400 000 visiteurs étrangers se rendront à Prague pour les fêtes de fin d’années.

Météo

Un ciel variable, avec des précipitations locales et des chutes de neige en montagne, marquera la météo de jeudi, jour de fête des Miloslav. Les températures diurnes se situeront entre 1 et 5 degrés.

17-12-2008