Infos du jour Infos

16-12-2008

Sarkozy et les dirigeants européens fustigent Václav Klaus

Les principaux dirigeants européens, Nicolas Sarkozy en tête, ont sévèrement critiqué mardi les propos et comportements antieuropéens répétés du président tchèque Václav Klaus, dont le pays va exercer en janvier la présidence semestrielle de l'UE. En cause notamment: les réticences de M. Klaus à faire flotter le drapeau européen "au-dessus des bâtiments publics" et un vif échange qui l'a récemment opposé à une délégation de parlementaires européens en visite à Prague et qui s'est terminée en incident diplomatique."Je suis parfois un peu étonné par certaines déclarations du président d'un grand pays européen", a lancé mardi M. Sarkozy, dans une allusion à M. Klaus. Il s'exprimait lors d'un débat au Parlement européen à Strasbourg consacré au bilan de sa présidence de l'UE qui s'achève fin décembre.

Karel Schwarzenberg rejette les critiques de Nicolas Sarkozy

Prague a rejeté mardi les commentaires du président français Nicolas Sarkozy sur le refus de son homologue de hisser le drapeau européen sur le Château de Prague. "Il n'appartient pas à un autre chef de l'Etat de critiquer notre président pour cette raison", a déclaré le chef de la diplomatie tchèque, Karel Schwarzenberg, cité par l'agence de presse CTK. Selon M. Schwarzenberg, aucune loi n'oblige à hisser le drapeau de l'UE, bien que la plupart des Tchèques serait, selon lui, favorable à sa présence au château de Prague. "Le Château de Prague est un symbole de l'Etat tchèque et non de l'Union européenne", a de son côté affirmé le porte-parole du président, Radim Ochvat. Selon lui, "il n'y a aucune raison de modifier ces traditions historiques". Si le drapeau européen ne flotte pas sur le château de Prague, il est présent au fronton de plusieurs ministères, dont le palais Cernin, siège des Affaires étrangères et l'Académie Straka, siège du gouvernement à Prague.

Prague espère un sommet des 27 dirigeants de l'UE avec Obama en 2009

La future présidence tchèque de l'Union européenne tente d'organiser au premier semestre 2009 un sommet des 27 dirigeants européens avec le futur président américain Barack Obama, a indiqué mardi l'ambassadrice tchèque auprès de l'UE Milena Vicenova."Nous allons inviter M. Obama en Europe et nous serions très heureux que cette réunion ait lieu à Prague. Je parle d'une réunion informelle avec M. Obama et les chefs d'Etat des Etats membres", a-t-elle ajouté. L'idée est d'essayer d'organiser ce sommet en avril ou mai, peut-être dans la foulée du sommet de l'Otan auquel doit participer M. Obama début avril à la frontière franco-allemande (Strasbourg-Kehl).

Le Premier ministre envisage de remanier prochainement son gouvernement

Le Premier ministre tchèque, Mirek Topolanek, a évoqué mardi à Prague un prochain remaniement de son gouvernement de centre-droite, à moins de trois semaines de la présidence tchèque de l'UE. "Nous allons réaliser des changements de gouvernement", a déclaré M. Topolanek à l'agence CTK, en indiquant qu'une décision serait prise d'ici la fin de la semaine après consultation de la coalition gouvernementale. Ce remaniement a été évoqué depuis la déroute électorale essuyée en octobre par le parti démocratique civique (ODS) dirigé par M. Topolanek, lors des sénatoriales partielles et des régionales, qui ont été largement remportées par l'opposition social-démocrate (CSSD). Outre le remaniement ministériel, M. Topolanek doit également négocier cette semaine avec le chef du CSSD Jiri Paroubek, pour obtenir un accord de tolérance politique pendant les six mois de la présidence tchèque de l'UE.

Le Bureau National de la Sécurité enquête sur la fuite d’une conversation entre Sarkozy et Topolanek

Le Bureau National de la Sécurité (NBU) a ouvert une enquête sur la fuite d’une retranscription de la rencontre entre le président français Nicolas Sarkozy et la délégation du Premier ministre tchèque Mirek Topolanek. La rencontre s’était déroulée à Paris le 31 octobre et la retranscription avait été publiée par l’hebdomadaire tchèque Reflex fin novembre. « Je peux confirmer que les procédures administratives ont été entamées sur l’incapacité du ministère des Affaires étrangères à préserver la confidentialité des enregistrements alors qu’ils étaient soumis aux principes de la confidentialité », a indiqué le directeur du NBU, Dusan Navratil.

Le Danemark ouvrira son marché du travail à partir de mai 2009

Le Danemark ouvrira son marché du travail aux ressortissants tchèques, slovaques et aux citoyens des autres nouveaux pays de l’Union européenne à partir du mois de mai prochain. Une déclaration du ministère danois du Travail. La Tchéquie oeuvre depuis des années pour l’ouverture totale du marché du travail européen. A partir du mois de mai, il ne restera que trois pays de l’Union européenne qui limiteront les possibilités de travail des ressortissants tchèques sur leur territoire – l’Allemagne, l’Autriche et la Belgique. La Belgique a déjà laissé entendre qu’elle envisageait de suivre l’exemple du Danemark.

Schwarzenberg : la République tchèque pourrait organiser un sommet UE-Palestine

La République tchèque pourrait non seulement organiser un sommet entre l'UE et Israël pendant sa présidence de l'UE, mais également un sommet entre l'UE et la Palestine, a annoncé lundi le ministre tchèque des Affaires étrangères, Karel Schwarzenberg, cité par la CTK après sa rencontre avec son homologue égyptien, Ahmed Aboul Gheit. Les deux ministres ont discuté du conflit israélo-palestinien, de la situation en Méditerranée et des priorités de la prochaine présidence de l'UE de la République tchèque, y compris la préparation de différents sommets.

La justice européenne annule l'enregistrement de la bière "Bud"

La Cour européenne de Justice (CEJ) a annulé mardi l'enregistrement en tant que marque communautaire du logo "Bud" de la célèbre bière américaine Budweiser. Les juges européens ont donné raison au brasseur tchèque Budějovický Budvar, qui revendique l'usage exclusif des trois lettres dans plusieurs pays.

La Commission européenne valide une aide publique aux autobus de Moravie

La Commission européenne a autorisé le 26 novembre une aide d'État de la République tchèque à des compagnies d'autobus de Moravie, accordée de 2003 à 2005 sous forme de compensation pour la prestation de services de transport public. La Commission a conclu que, étant donné que les paiements effectués ne couvraient que des pertes, il n'y avait pas de surcompensation et que les mesures en question étaient conformes aux règles sur les aides d'Etat.

Météo

Mercredi, jour de fête des Miloslav, le temps en République tchèque sera variable et les températures diurnes se situeront entre 4 et 8 degrés.

16-12-2008