Infos du jour Infos

17-11-2008

Célébrations du 17 novembre, fête nationale en République tchèque

Le 17 novembre est une fête nationale en Tchéquie, c’est la Journée de la lutte pour la liberté et la démocratie et l’anniversaire de la chute du régime communiste en 1989. Dans la matinée, les politiciens, les représentants des écoles supérieures et des personnes qui ont vécu ces événements sont venus devant le foyer estudiantin « Hlávková kolej », dans le centre de Prague, pour une cérémonie du souvenir à l’occasion de l’anniversaire des événements tragiques de 1939, la persécution des étudiants tchèques par les nazis. Des couronnes de fleurs ont été déposées à la fin de la cérémonie, mais encore avant on a aussi entendu des mises en garde contre le retour au pouvoir des communistes, suite au élections régionales. Dans son discours, le Premier-ministre Mirek Topolánek a soutenu la liberté, mais aussi l’installation du radar américain en Tchèquie. D’après lui, il est naturel de souhaiter la liberté, mais il n’est pas aussi naturel de vivre dans la liberté. Le maire de Prague Pavel Bém, le président de la Cour constitutionnelle Pavel Rychetský, le médiateur de la République Otakar Motejl et des représentants des écoles supérieures ont aussi participé à la cérémonie. Ladislav Mravec, du Bureau présidentiel, a lu le message du président de la République, Václav Klaus, dans lequel il est également dit « qu’il n’est pas un hasard que les régimes totalitaires n’aient jamais apprécié les personnes instruites, car ces dernières ne sont pas faciles à commander. Selon le chef de l’Etat, la cible des nazis, en 1939, n’étaient pas des individus choisis, mais toute l’érudition tchèque. »

Incidents au cours des célébrations du 17 novembre 1989

Une plaque commémorative rappelle les événements de novembre 1989 qui ont commencé par l’intervention brutale de la police communiste contre les étudiants. C’est au pied de celle-ci, dans la rue Národní à Prague, qu’on vient célébrer l’anniversaire de la chute du communisme. L’ancien président Václav Havel a, lui aussi, déposé une gerbe de fleurs en dessous de la plaque commémorative de la rue Národní, cela dans l’après-midi. D‘autres cérémonies ont encore eu lieu à Prague et dans le chef-lieu de la Moravie, Brno. Dans la matinée de ce 17 novembre, des adversaires de l’installation du radar américain en Tchéquie sont venus perturber les cérémonies. Pendant que le Premier ministre, Mirek Topolánek, et d’autres personnalités, dont le vice-premier ministre, Martin Bursik, le président des chrétiens-démocrates, Jiří Čunek, et le président du Conseil législatif du gouvernement, Cyril Svoboda, allumaient des bougies et déposaient des couronnes de fleurs sous la plaque, deux personnes ont violemment protesté contre le radar américain en Tchéquie et ont été interpelées par la police. Les adversaires du radar ont, certes, reçu la permission de manifester dans la rue Národní, mais pas devant la plaque commémorative du 17 novembre. Cependant, ils ont été quelques centaines à bloquer la rue Národní, en fin d’après-midi. Dans la soirée les manifestants ont protesté contre le radar américain, devant le siège du gouvernement, dans le quartier de Malá strana. L’une de leur banderolles portait l’inscription « Vous ne cacherez pas le radar avec du velours » - une référence à la Révolution de velours de 1989.

Les Tchèques ne sont pas trop satisfaits du développement après 1989.

Selon un sondage exclusif réalisé par l’agence Median pour l’agence de Presse ČTK, les Tchèques ne seraient pas très satisfaits du développement après la chute du régime communiste dans l’ancienne Tchécoslovaquie, en 1989. Seulement dans les 29 % expriment leur satisfaction, quelque 34 % se déclarent insatisfaits, alors que 36 % de Tchèques n’ont pas d’opinion. En général, les hommes sont moins satisfaits que les femmes.

Premiers voyages aux Etats-Unis sans visa pour les Tchèques

C’est à partir de ce 17 novembre que les Tchèques peuvent se rendre aux Etats-Unis sans visa, du moins pour les séjours touristiques ne dépassant pas les 90 jours et à condition qu’ils possèdent un passeport biométrique. Avant le voyage, il suffit de remplir le formulaire du système ESTA sur l’internet. Parmi les premiers Tchèques qui sont partis sans visa pour les Etats-Unis, il y avait aussi le ministre de l’Intérieur, Ivan Langer et le vice-premier ministre en charge des Affaires européennes, Alexandr Vondra. L’abolition des visas à partir du 17 novembre concerne la République tchèque et six autres Etats.

Violentes émeutes à Litvinov en Bohême du Nord

A Litvinov, dans le nord de la Bohême, plusieurs centaines de partisans de l’extrême droite, du Parti ouvrier, ont décidé de manifester, ce lundi. Rien à voir avec l’anniversaire de la chute du régime communiste en 1989, car les manifestants se sont dirigés vers la cité de Janov où habitent en majorité des Roms. Le cortège des participants a été arrêté par la police avant d’arriver à la cité où se sont rassemblés plusieurs centaines de Roms pour se défendre. Les forces de l’ordre ( environ un millier de policiers) ont dû employer des gaz lacrymogènes et même des chevaux pour stopper les émeutiers qui ont lancé des pavés et d’autres projectiles contre les policiers. Il y a eu plusieurs blessés parmi les policiers et les émeutiers. Les manifestants les plus agressifs ont été interpelés. Le calme est revenu seulement après 17.00. Il s’agit certainement des plus grosses émeutes et combats avec les policiers en Tchéquie depuis l’an 2000, lorsque les institutions financières mondiales étaient réunies à Prague.

L’entomologiste tchèque qui avait été emprisonné en Inde a quitté le pays

L’entomologiste tchèque, Petr Švacha, qui avait été emprisonné pour avoir collecté avec son collègue Emil Kučera des insectes illégalement en Inde et ensuite libéré, alors que Kučera était condamné à trois ans de prison, a quitté le pays ce dimanche pour rentrer en Tchéquie. Emil Kučera, lui, a réussi à s’enfuir il y a quelques temps et à rentrer dans sa patrie. L’Inde n’a pas d’accord avec la Tchéquie sur l’extradition et les autorités indiennes n’ont pas réagi, d’ailleurs, à la fuite de Kučera.

De nouveaux km d’autoroute seront mis en service l’année prochaine

D’après la Direction des routes et autoroutes, il y a actuellement 214 km d’autoroute en construction en Tchéquie, ce qui n’a pas son pareil dans le passé. L’année prochaine, 53 nouveaux km seront ouverts aux automobilistes. Il s’agit surtout de l’autoroute D1 qui continuera vers la Pologne, mais aussi du périphérique autour de Prague. La voie rapide R6 vers la ville thermale de Karlovy Vary est aussi en construction, tout comme l’autoroute D3 entre Prague et České Budějovice.

Nouvelle sélection des footballeurs de moins de 21 ans

Jakub Dovalil est le nouveau sélectionneur de l’équipe tchèque de football de moins de 21. Il va recevoir le baptême du feu ce mardi contre les Anglais. Il a du pain sur la planche, car l’ancienne sélection n’a pas réussi à se qualifier pour le Championnat d’Europe de l’année prochaine. A Sheffield, les « lionceaux » tchèques devront vraiment faire leurs preuves dans le cas où ils veulent participer à l’Euro 2011. A noter aussi que la sélection tchèque « adulte » s’est réuni à Prague, sous la direction de l’entraîneur Petr Rada, mais sans l’un de ses meilleurs joueurs, le gardien de but Petr Čech.

Météo

En ce jour de fête nationale, la météo ne nous a pas gâtés, le ciel est resté assez nuageux, mais avec quelques belles éclaircies. Par contre, les températures ont baissé, avec dans les 6 degrés en moyenne seulement. Les nuits sont plus fraîches et les gelées matinales ont fait leur apparition. Des pluies et de la neige en montagne ne sont pas exclues. Bonne fête aux Romana, le 18 novembre, selon le calendrier tchèque.

17-11-2008